Ma loupiote est la plus cool du monde (avec un cadeau dedans!)

J’en rêvais… Cadeaux Folies l’a fait!

Mais quoi, donc?

Eh bien faire de moi, une geek heureuse!!
Hiiiiiiii!

aOui, cela y est, je l’ai, la lampe Tétris de mes rêves!
Et je l’adore!! :)

Cela faisait longtemps que je la voulais mais je n’avais jamais franchi le pas de l’achat car dans la plupart des boutiques, je la trouvais super chères!
La plupart du temps, elle était à 39,90 euros si ce n’est plus et pour moi, 30 euros était vraiment le seuil à ne pas dépasser!

Et deviner à combien elle est chez Cadeaux Folies?
Elle est à 29,95 euros :)

J’avais un peu peur quand je l’ai reçue car j’avais entendu quelques avis défavorables au sujet de cette lampe.
Elle ne fonctionne pas…
Elle est casse-gueule…

Mais au final, je suis assez contente!
Elle fonctionne très bien et ne se casse pas la tronche pour un oui ou pour un non!

Voici la bête de jour:

loupioteEt de nuit:

a-4

Canon, non?

Moi, je suis trop fan!
Outre le côté retro-geek, cela donne vraiment une petite luminosité fun dans la pièce, un peu de gaité dans ce monde de brut.
J’aime aussi le fait qu’on puisse la disposer comme on veut: tant que la base bleue reste en bas et que les connecteurs à l’intérieur des pièces se touchent.
Le mari aussi est fan et tous mes amis sont jaloux… hey hey!

Mais cela tombe bien puisque comme vous avez été sages, Cadeaux Folies vous offre un petit bon d’achat de 25 euros à valoir sur la lampe Tétris ou tout autre objet de leur catalogue et je vous assure qu’il y a du choix, des tonnes d’idées cadeaux à faire ou à se faire :)

J’innove pour ce concours avec un petit formulaire à remplir en espérant que cela sera plus facile pour moi de gérer les participations parce que je vous assure que faire le comptage à la main, c’est du taf!

Le concours débute le 4 septembre à minuit et se terminera le 11 septembre à minuit.

Comme vous le verrez, vous pouvez gagner pas mal de points en partageant, likant… mais seul la réponse à la question « Quel est ton produit favori chez Cadeaux Folies? » en commentaire est obligatoire.
Si vous ne comprenez pas comment utiliser le formulaire, n’hésitez à me le dire, je vous expliquerais mais c’est assez simple :)
Appuyez sur « Log in », connectez vous soit via facebook soit avec votre mail puis laissez-vous guider.
Par contre, veillez bien à laissez votre commentaire sous cet article :)

a Rafflecopter giveaway

Bonne chance à toutes et à tous!
Moi, en attendant, je vais commencer à acheter mes cadeaux de Noël chez eux, ce sera toujours ça de moins à faire!! :)

Share Button

Un Pikachu au point de croix

Des siècles que je n’avais pas ressorti mes petites aiguilles et mon fil.
Cela me manquait mais j’avais juste le temps de rien…

En ce moment, je n’ai pas la petite que je garde en horaires très atypiques, du coup, j’ai plus de temps pour moi.
Et j’en profite!

J’ai plusieurs superbes patrons en stock mais j’avais envie de faire un petit truc histoire de me refaire la main.
Et j’ai choisi un petit Pikachu. :)

photo 1-14 photo 2-15 photo 3-9

Et voilà, le résultat…
J’ai fini mon pikachu en matant un film avec Zac Efron.
J’avais l’impression d’avoir de nouveau 16 ans, haha!

photo 4-8

Bon maintenant, il ne me reste plus qu’à savoir quoi faire de ce petit pokémon. :)

Si le patron vous intéresse, que ce soit pour le point de croix ou les perles à repasser, le voici:

photo

 

Bisou ♥

Share Button

Story about a gameuse en carton

J’aime les jeux vidéos mais ce que je préfère, c’est regarder les autres jouer.
Le nombre de jeux que j’ai pu faire par procuration est assez foufou!

De toutes façons, moi, je suis nulle alors à quoi bon…
Je déteste qu’on me donne des ordres, genre: « Va libérer la fille du président! »
Euh, ouais mais non, la fille du président, elle ressemble à Britney Spears, moi, je n’ai pas envie de la libérer, cette gourde.
En plus, y’a des chiens bizarres partout, t’es pas fou, toi?

En parlant de zombie, le mari m’avait offert un jeu avec plein de morts-vivants dedans.
Il était content, comme y’avait des zombies, en grande fan du genre que je suis, il s’est dit que j’allais adorer cela.
Mouah ah ah…
Il a vite été dépité!
Bah oui, je ne suis pas une deglingo, moi!
J’ai vu des films et lu des tonnes de livres.
Romero est mon maître à penser.
Alors quand le jeu a commencé, moi, je suis restée tranquillou dans la chambre d’hôtel où mon personnage devait commencer sa quête!
Je n’allais quand même pas me jeter dans la gueule du loup quand même, si?
Pour survivre à une invasion de zombies, je sais bien qu’il ne faut pas aller à leur rencontre en slip et avec comme seul arme: une brosse à dents!!

Pourtant, je jouais pas mal avant surtout sur PC des vieux jeux comme Caesar 3 ou Dungeon Keeper…
Le nombre d’heures que j’ai pu passer là dessus.
(D’ailleurs, je me demande ce que vaut Grepolis , ça a l’air de ressembler un peu à Caesar pour le peu que j’en ai vu, on peut essayer le jeu sur browsergames.fr mais je n’ai pas encore tenté!)

Et ne parlons pas des pokémons, j’étais accro, je ramenais ma game boy au lycée et je jouais au fond de la classe au lieu d’écouter le prof! (Mais cela ne m’a pas empêché d’avoir mon bac avec mention!!!)

En ce moment, je joue un peu quand même, j’ai toujours Animal Crossing et Pokemon X sur 3DS et j’ai commencé Ni No Kuni sur PS3 mais la vérité, je crois, c’est que je n’ai plus le temps pour ça.
J’ai toujours autre chose à faire!!

Du coup, je vais continuer à jouer par procuration en regardant le mari faire.
En plus, lui, il n’a pas peur des chiens  vilains et des gens qui sont morts!! :)

large (5)

 

Share Button
This entry was posted in Gaming!.

Marre de la pluie? J’ai trouvé la solution pour vous, les geeks!

Fan de retro-gaming et pas fan de la pluie.
J’ai déniché sur Urban Outfitters un superbe poncho pliable Pacman!!


La classe, non?
Huhu!

Share Button

Les Simpsons : Springfield

Les Simpson : Springfield est un jeu de gestion sur iPhone, iPad et depuis peu sur Android édité par Electronics Arts.

crack-simpsons-springfield-m

Aux côtés d’Homer, le joueur doit reconstruire une ville entièrement dévastée par une catastrophe nucléaire, catastrophe du à qui?
A Homer lui-même, bien évidemment!
On fait réapparaitre progressivement les batiments de la ville ainsi que ses habitants.
On se retrouve ainsi entre Sim City pour ce qui est de la construction de la ville et les Sims simplifié pour ce qui est de la gestion des personnages.

photo 1-4

L’univers de Matt Groening est vraiment bien respecté.
On y retrouve le design mais aussi les doublages anglais de la série.
On garde aussi le côté décalé dans les dialogues entre les personnages avec les missions.
Plusieurs gags m’ont d’ailleurs beaucoup fait rire.

Lorsqu’on lance le jeu pour la première fois, on a le droit à une petite animation nous montrant comment Homer arrive détruire Springfield puis un petit tutoriel nous explique de façon rapide mais efficace comme tracer des routes, construire un batiment, accélérer le temps grâce aux donuts, embellir la ville grâce à des arbres ou autres décorations mais aussi comment confier des missions au héros qu’on débloque petit à petit.
Par exemple, on peut demander à Lisa de faire ses devoirs, à Milhouse de changer ses draps mouillés ou encore à Ned d’aller faire du catéchisme d’urgences.
Chaque mission nous rapportant de l’argent mais aussi des points d’expérience.

C’est vraiment simple à prendre en main.

Le jeu est gratuit mais on peut cependant acheter des donuts pour faire avancer les choses plus vite ou acheter des batiments.
Et ces donuts sont assez chers, je trouve. 
Je n’en ai d’ailleurs jamais acheté.
Cela fait un peu chier parce que du coup, je n’aurais jamais certains batiments mais bon…
Par exemple, le Dodu Donuts vaut 110 donuts donc pour l’avoir je devrais acheter une caisse de 132 donuts à 7,99euros.
Je trouve que cela fait vraiment cher le batiment.

les-simpson-springfield-ipad-1346857247-009

Alors, bien sûr, on a des donuts sans avoir à payer mais il nous arrive un peu au compte goutte.
Au bout de plus de 6 mois de jeux, j’ai du en avoir 32 en tout.

photo 2-4

L’intérêt des Simpsons: Springfield réside aussi dans son côté social.
On peut ajouter ses amis et ainsi pouvoir aller visiter leur ville pour gagner de l’argent et de l’expérience.
Au début, je jouais régulièrement, genre toutes les heures, j’allais checker mon Springfield.
Aujourd’hui, je ne passe plus que 2 ou 3 fois par jour mais pas parce que le jeu a perdu de son intérêt pour moi, au contraire mais parce que plus au avance dans le jeu plus on peut donner des missions longues aux personnages et plus les batiments mettent longtemps à se construire.

Je suis au niveau 28 qui est le niveau maximal mais il augmente souvent au fil des mises à jour et une fois qu’on a atteint le niveau max, la jauge d’expé continue de monter et nous permet de remporter un ou plusieurs donuts.
Je n’ai pas tous les batiments puisque pas mal d’entre eux ne sont payables qu’avec des donuts et que je refuse de me ruiner pour un jeu mais je vis très bien avec.

Je ne me lasse vraiment pas.
D’autant que des mises à jour sont faites assez régulièrement avec des nouvelles missions et de nouvelles choses à acquérir.
Par exemple, en ce moment, nous sommes en plein jour de de Raclée.
Notre ville est envahit par des serpents et on doit les buter pour acquérir des goodies.
Je suis d’ailleurs assez frustrée car en théorie, cet évênement devait se terminer hier et je n’arriverais jamais à avoir les deux derniers prix qui sont quand même deux batiments accompagnés d’un personnage, mais bon…
C’est d’ailleurs un des évènements les plus difficiles que j’ai pu avoir jusqu’à présent.
D’ordinaire, j’arrive à récupérer tous les prix mais là… j’en suis bien loin.

Je ne sais pas ce qu’ils nous réserve pour la prochaine mise à jour.
J’aimerais bien qu’on puisse enfin avoir accés à la côte, genre un port, une marina… ce serait chouette!

photo 4-3

Elle devrait sortir sous peu…
En attendant, je continue à frapper les serpents qui envahissent ma ville, sait-on jamais, sur un malentendu, je pourrais réussir à remporter les choses qu’il me manque mais c’est loin d’être gagné.

Une petite astuce pour finir:
Pour obtenir la statue de Jebediah Springfield, demander à Homer d’utiliser son MyPad puis tapoter le plusieurs fois de suite, cela vous débloquera la statue mais aussi 10 donuts.

Et vous voulez être mon voisinou comme dirait Ned, mon pseudo est krokinouille. :)

Share Button

Les zombies et moi!

Le week-end dernier, c’était le 27/24 de Podradio.
Le grand live annuel!

Pour l’occasion, on m’avait demandé de faire une petite chronique sur les zombies.
Je suis désolée pour ceux qui ont écouté… Je ne suis pas très à l’aise quand il s’agit de parler devant un micro mais j’avoue, c’était rigolo.
J’avais préparé des petites notes et tout et j’ai décidé d’en faire un petit article.

Evidemment, je n’ai pas la science infuse des zombies…

Vous êtes prêts?

Ma première expérience zombiesque a eu lieu un beau jour d’hiver en 1983, j’avais 3 ans et ce jour-là, j’ai eu la peur de ma vie et je pense que mes parents aussi. 
Nous étions chez ma grand-mére et on m’a demandé d’aller chercher ma soeur qui regardait la télé à l’étage.
Arrivé en haut des marches, j’ai vu dans l’encadrament de la porte, une créature horrible surgit de la télévision. 
Tétanisée, j’ai eu un mouvement de recul et je suis tombée dans l’escalier, me fracassant la tête contre le mur du bas.
Rien de grave… Si ce n’est que ce jour-là, Michael Jackson avait fait de moi, la fana de zombie que je suis maintenant.

Oui, parce qu’au lieu de me vacciner à vie, cela a eu l’effet totalement inverse, ce visage dégoutant partant en lambeaux avait attisé ma curiosité!

A 5 ans et demi, mon film favori était «La nuit des mort-vivants» de George Romero.
Romero qui est devenu un véritable Dieu pour moi. 
Mon premier blog s’appellait d’ailleurs Romero is my hero.

Zombie est à l’origine un nom qui désigne des revenants dans le folklore lié au vaudou haïtien, les morts étaient réanimé par un sorcier et resté sous le contrôle de ce dernier.
(Mais je crois qu’on parle aussi de revenants dans des récits moyen-âgeux!)
Il désigne dans les films, livres, jeux vidéos et même dans les séries télé des cadavres qui s’animent par le biais de la sorcellerie ou de gros fails de la communauté scientifique. 
Ils sont la plupart du temps assez limités dans leurs mouvements et leur reflexion et ne sont guidés que par une chose: «MAAAAAAAAAANGER» de préférence de la chair humaine… mais ils peuvent aussi être rapides et doté d’une grande force physique.

Commençons à parler du zombie au cinéma. 

Croisement être le fantastique et l’horreur, le film de zombie se caractérisque par la présente de cadavres humains révenus à la vie.

Le premier film du genre, White Zombie sorti en 1932 , repose sur le folklore haïtien , une jeune femme est transformée en zombie parce qu’un homme s’éprend d’elle et veut que son fiancé la croit morte. 

10 ans plus tard, Jacques Tourneur s’inspirera aussi de la sorcellerie from Haïti pour son Vaudou, l’histoire d’une infirmière qui se rend compte que la malade dont elle doit s’occuper est en fait un zombi.

Il faut attendre 1968 et «La nuit des morts-vivants» de George A. Romero pour que le zombie devienne un mort-vivant cannibale qui zombifie ses victimes en les mordant et mettant ainsi en péril l’Humanité.

Mal accueilli par les puritains américains, le film attire l’attention (Ils sont cons, ces puritains!) 

Ce film qui est le premier volet d’une trilogie avec «Zombie» et le «Jour des morts-vivants» fixe les règles modernes du cinéma du genre. 


Entre temps, il y a eu quelques films sympas comme notamment, le génial Braindead de Peter Jackson.

Mais c’est à partir des années 2000 que le film de zombie revient en force grâce notamment aux adaptations ciné des jeux vidéos «Resident Evil» , à Danny Boyle et son «28 jours plus tard» ou encore Zack Snyder et «L’armée des morts» qui n’est qu’autres qu’un remake du «Zombie» de Romero.

Films où les zombies sont plus vifs et intelligents, exit l’angoisse ici, on vous donne de l’action.

Le zombie des années 2000 perd la dimension politique et subversive de ses prédécesseurs aussi. 
Plus réellement de message à passer mis à part: plus de gore!

Comment ne pas parler des parodies tels que l’excellent «Shaun of the dead» , «Bienvenue à Zombieland» ou encore «Fido» , le zombie domestique.

Je n’oublierais pas de citer le fabuleux «La Horde» de Yannick Dahan et Benjamin Rocher, film français sorti en 2010, il n’est pas parfait mais assez bien fichu et si vous avez l’occasion de voir le documentaire «Viande d’origine française» car ce documentaire est vraiment extra, on y apprend des tonnes de choses sur le cinéma d’horreur en France.

Les zombies sont aussi les héros de plusieurs jeux vidéos dont le plus célèbre reste Resident Evil. 

Enfin, Héros, tout est relatif puisque comme dans les films, ils sont là pour se prendre des balles dans la tête. (Les pauvres!) 

Il y a aussi Left 4 dead et plus récemment Dead Island auquel j’ai essayé de jouer, en vain, j’ai lu «Le guide de survie en territoire zombie» , moi…
Je refuse de m’aventurer dans une salle de bains pour aller chercher un truc ne sachant pas ce que je pourrais trouver derrière la porte. 

Je pourrais aussi citer «Red Dead Redemption» et son extension « Undead Nightmare » pour le reste, je laisserais la parole aux gamers aux risques de dire des conneries.
Moi, le seul jeu avec des zombies que je gére, c’est Zombie Farm.

Côté littérature, je pense que tout le monde a déjà entendu parlé du «Guide de survie en territoire zombie» de Max Brooks (le fils de…), un livre qui peut vous sauver la vie (Si, si!) où il nous explique comment lutter contre les victimes du solanum (le virus responsable de la zombification) , il y passe en revue les différentes aptitudes des zombies mais aussi les différents types d’épidémie et les techniques de combat et de défense: un livre à toujours avoir près de soi, sait-on jamais!!

Comment ne pas parler de David Wellington aussi.

Ce monsieur s’est fait repérer en écrivant une séries d’histoires sur un blog et a depuis sorti entre autres choses, une trilogie appellé Zombie Story.

Les zombies s’attaquent aussi à la chick-lit, entendez par là, la littérature pour gonzesses avec des livres avec des titres aussi intelligents que «J’ai embrassé un zombie» , «Zombie thérapie» ou encore «Zombie Bussiness».

Mais niveau bouquin, ce qui m’a emoustillé le plus, c’est quand même le comics: Walking Dead dont est inspirée (de loin) la série TV.

Il y a des tonnes de BD où apparaissent des zombies mais je pense que celle-là est la plus incontournable.

Un scénario en béton, un super traitement des personnages ce qui les rend super attachants (ou ennervants!).

La violence est présente et ce n’est pas toujours à cause des zombies qui pourraient passer pour des petits poneys à côté de certains personnages vivants… 

C’est super addictif, j’ai dévoré les 15 premiers tomes en 3 jours de RTT et j’ai pleuré à plusieurs reprises tellement l’émotion est présente. 

Un chef d’oeuvre zombiesque!

Pour ce qui est de l’adaptation TV, j’avais adoré la saison 1 puis, j’ai lu les comics en attendant la saison 2 et pour le coup, la saison 2 m’a paru tellement fadasse et molle comparé aux comics que je me demande si je vais regarder la 3e saison qui sera diffusée prochainement aux Etats-Unis.

Dans la première saison, on sent qu’ils veulent survivre.

Dans la saison deux, ils sont là, à se tourner les pouces comme des cons, nous, on veut des coups de pioches dans la gueule en lambeaux des zombies, au lieu de ça, ils se tripotent la nouille avec leurs sentiments…
Osef des sentiments, bordel, l’Humanité est dans la merde! 

Sortez vous les doigts du cul! 

Deux personnages importants de la BD sont butés comme des merdasses et Rick et Lorie passent leur temps à se demander où est Carl, leur fils! 

Les zombies attaquent et eux, ils ne savent pas où ils garent leur chiard!

Pour voir une bonne série avec des zombies, je vous conseille Dead Set, une mini-série anglaise dont rien que le synopsis fait rêver: «Le pays est en émoi suite à l’attaque de morts-vivants qui massacrent la population. Les participants de l’émission de télé-réalité « Loft Story » ignorent ce qui se trame à l’extérieur. Pas pour longtemps…» , elle est vraiment top!

Et là, vous vous demandez… Et si cela arrive, si les zombies attaquent… Comment survivre?
Pas de soucis, les amis, voici quelques petites astuces pour vous!

Déjà, la balle dans la tête: Radical!
Bon ok, encore faut-il avoir un gun sur soi et savoir tirer.
Mais je me dis, une bonne montée d’adrenaline et hop, on devient champion de tir!

Pour passer inaperçu au cas où, vous voudriez traverser une horde de zombie (Pauvres fous!) , chopez un zombie isolé, buter le… (Si vous n’avez pas de flingue, un coup de pelle devrait faire l’affaire!), découper le en fines lamelles et recouvrez-vous en afin de vous imprégner de son odeur.
Effet garanti!

On ne s’attache pas, à personne… car un malheur est si vite arrivé… ou zombifié!

On ne fait confiance à personne non plus car la plupart des gens préféreront vous sacrifier plutôt que de crever.

Si les zombies sont rapides, un conseil, arrêtez la mal-bouffe, l’alcool et compagnie car il faudra surement couriiiiiir et viiiiiiiite!
N’hésitez pas à faire un petit footing tous les matins pour la forme.

Ne soyez pas débiles: évitez de sortir la nuit, hein!
Vous ne verrez rien, par contre, eux, ils seront attirés par votre odeur!

Et le jour, soyez le plus silencieux possible quand vous vous déplacer, histoire de ne pas attirer leur attention.
D’autant que là, où il y a un zombie, il y en a souvent pleins derrière.

Planquez vous en lieu sûr et sortir garder près de vous un petit necessaire de survie car il se peut que vous ayez à fuir à tout moment car c’est futé, ces trucs là, cela fini toujours par nous retrouver.

Et surtout, ayez toujours un objet contondant à porter de main.
Vous avez tous vu les Experts, vous savez comment exploser un crâne!! (Si, si!)

Sur ce, si vous avez des films, des livres ou autres à me conseiller sur les zombies, je suis toute ouïe et avide de savoir zombiesque!
Hihi.

Share Button

Loulou, une geekette, une vraie…

Je crois qu’elle est aussi mordue de retro-gaming que moi.

Le pire, c’est qu’elle assure à Tetris du haut de ses 3 ans et demi… ❤❤❤

Share Button

J’ai craqué pour l’Iphone 4 DIY Case…

C’est de votre faute, vous n’arrêtez pas d’en parler…
Et comme en plus, en ce moment, ma grande passion est la broderie.
Comment ne pas craquer?

Donc l’Iphone 4 DIY Case, c’est quoi?
Et bien, c’est une coque pour iphone à broder soi-même.

Idéal pour avoir une coque unique et qui nous ressemble.
Pour ma part, je l’ai choisi en rose (c’est étonnant!) mais elle existe en 6 couleurs.

Je ne sais pas encore comment je vais la personnaliser mais je vais y réfléchir le temps qu’elle arrive.

22USD (18+4USD de frais de port) chez ConnectDesign soit 15Euros et des bananes.

(Si l’idée vous botte mais que la broderie, moins, n’hésitez pas à me contacter je me ferais un plaisir de vous aider… C’trop une drogue la broderie. :) )

Share Button

Gagne un notebook Nintendo Nes Classic

Je vous ai parlé de la Wii ce matin et du coup, je me suis souvenue que j’avais de côté depuis des plombinettes, des Notebook de chez Nintendo à vous faire winner.

Un Link et un Mario.
(Ouais, on ne voit pas top sur la photo mais aujourd’hui, je m’amuse avec les applis photo iPhone alors ne chouinez pas!)
Bloc-notes à spirales , lignés , couverture plastifiée.
Dimensions: 20cm sur 15cm (environ)

Une photo mieux (mais rikiki) si çà peut vous faire plaiz':

Pour gagner, c’est simple, laissez un commentaire en me disant si vous préférez le Mario ou le Link.
Si vous voulez tenter votre chance pour les deux, merci de laisser deux commentaires histoire que je ne m’emmêle pas les pinceaux au moment du tirage au sort qui aura lieu Mercredi dans l’aprés-midi.

Des bisous et bon week-end.

Share Button

Moi, j’aime pas la Wii

C’est comme çà, j’ai toujours trouvé çà con…
J’en ai eu une…
J’ai essayé, vraiment…
Mais cela ne m’a pas, mais alors pas du tout convaincu.
Non, vraiment, la Wii, j’aime pas.
Gesticuler comme une conne devant ma téloche, je crois que c’était ça le pire…
Quoique tenter de viser juste en jouant à Zelda, c’était pas mal, non plus.
Non, la Wii, j’aime pas ça…

Et puis…
Et puis…
J’ai vu çà:

Et j’ai soudainement envie de racheter une Wii…
(Kirby’s Epic Yarn, déjà dispo en import, sortie française en Mars 2011)

(Y’a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, c’est çà?)

Share Button

Moi, je m’en fous…

… J’ai rencontré Sacha, Ondine et Pierre!

Japan Expo 2010

Je peux mourir tranquille!
…Ou alors continuer à entrainer mes Pokémons pour devenir le meilleur dresseur.

Share Button

Petite, j’étais une gameuse!

Je ne joues pas ou trés peu aux jeux vidéos…
Et pourtant, pourtant…
Petite, ma game boy et moi, on en a vécu des aventures!
Je me souviens, c’est mon papa qui me l’avait offert, on l’avait commandé à La Redoute avec la carte Kangourou de maman et j’ai eu l’impression que la livraison avait pris des siècles et des siècles.
Puis, elle est arrivée, ma grosse brique avec son Tétris!

Elle était belle ma Game Boy…
Tous les copains à l’école étaient jaloux.
En plus, elle était solide ma Game Boy, super solide…
Je ne vous raconte pas le nombre de chutes dans le vide qu’elle a fait, la pauvre et combien de fois, je l’ai claqué contre un mur parce que je n’arrivais pas à passer un niveau…
Et rien… Jamais une éraflure.
C’était de la bonne came, ma Game Boy…vraiment!
Et puis, j’avais pleins des jeux, pleins, pleins, pleins que mon papa m’achetait ou ma maman aussi, parfois!
Mais de tous les jeux du monde que j’avais dans ma maison, mon préféré de tous, mon chouchou d’amour…
C’était Kid Icarus… Et même que d’abord aujourd’hui, j’ai trop envie d’y rejouer.
Parait qu’il y en a un nouveau qui va sortir avec la 3DS mais moi, je m’en fous, c’est au vieux que je veux jouer… là, tout de suite maintenant!

*Caprice*

Share Button