[DIY avec les enfants] Le lapinou foufou!

photo 1
photo 2
photo 4

Retrouvez le tuto complet sur le site Petite Enfance Info
Et n’hésitez pas à liker la page du site sur Facebook ou le compte twitter.
(C’est le site de mon mari <3)

Share Button

7 comments

  1. Louloute says:

    Sauf que… là c’est l’adulte qui fait tout et qui dirige l’activité, l’enfant n’a aucune créativité puisque tout doit être collé au « bon » endroit et que bien souvent le tir est rectifié par l’adulte (qui ne se prive pas pour lui tenir la main ou le bras en prime!!). Certes les parents sont ravis, l’AM aussi mais l’EJE en pleure de désespoir!

    • krokette says:

      Sauf que oui, j’ai guidé l’enfant et je lui ai montré où coller les choses.
      Ce fut un moment de partage et d’échange, n’est-ce pas quelque chose d’important aussi?

    • Angelus YODASON says:

      En tant qu’EJE, je m’étonne que tu ne puisses pas faire la différence entre « faire à la place de » et « faire avec ». En accompagnant l’enfant on lui montre, on lui explique, on l’aide, il agit par mimétisme pour finir par pouvoir le faire seul à force de répétition.
      Alors oui, on peut craindre l’activisme, le faire pour le faire, parce que c’est la période de l’année qui veut ça, etc…
      Mais si l’activité prend prétexte de cette période de l’année pour proposer à l’enfant une activité qui lui permette de développer ses compétences motrices, cognitives et à suivre les règles ?
      Les activités dites dirigées sont-elles toutes à proscrire puisqu’il y a intervention de l’adulte ? Si l’enfant pose la colle, encolle-lui même les parties du lapin, et même si l’adulte recadre un peu l’activité, c’est son rôle, pour qu’une jambe ne se retrouve pas à la place d’une oreille (et là je t’épargne tout le discours sur le schéma corporel ;) ) doit-on pleurer ? Est-ce pour autant que l’enfant n’aura rien fait, rien appris ? Et en plus, il y a fort à parier que non seulement, l’ass. mat., les parents, mais aussi l’enfant lui-même aient été contents du lapin. Je parierais même que l’on peut aussi parler de fierté chez l’enfant de voir ce qu’il a pu créé AVEC son ass. mat. Est-ce mal? Je crois pas.

      P.S: Je suis EJE, et je ne pleure pas devant cette activité. Bien au contraire

  2. Babouchka says:

    Ma chère Louloute,
    Comment te dire que, ok tu as un avis sur la manière de faire une activité avec un enfant, et heureusement tu peux avoir un avis différent. Mais il faudrait peut être revoir ta copie sur la manière d’amener cette réflexion. Rien n’est jamais acquis dans la vie, c’est pas tout blanc ou tout noir. Krokette nous présente un petit tuto sur pâques et nous raconte son expérience avec la petite dont elle s’occupe. Elle a pas dit que TU DOIS OBLIGATOIREMENT FAIRE A LA PLACE DE L’ENFANT !
    Et puis en quoi est ce si gênant si l’enfant est guidé ? Tu penses qu’elle va rater son concours d’entrée à Science- Po. Ce qui compte ce n’est pas le partage avec l’enfant ?
    Ai-je une légitimité à te dire ça ? Un peu . 10 ans d’animation avec un diplôme d’état, l’éducation populaire c’est mon milieu et puis aussi maman d’un ado ( Ça j’aurai pas du le dire, les parents c’est chiant, je sais)

Laisser un commentaire