#EmmaLit – « 54 minutes » de Marieke Nijkamp

10 h 08 – KEVIN
Mec, il se passe quoi ? Réponds-moi !

10 h 09 – SYLVIA
Tyler est revenu.

10 h 11 – MATT.
Claire j’ai trop peur. Il tire sur les gens. Qu’est-ce que je fais ? CLAIRE DÉCROCHE S’IL TE PLAÎT !

10 h 27 – AUTUMN
Ça ne peut pas être vrai. Ça ne peut pas être Ty. Ça ne peut pas être mon frère.

10 h 30 – TYLER
Aujourd’hui vous m’appartenez tous.
Aujourd’hui vous allez m’écouter.

Je viens de terminer ce roman pour adolescents et je voulais écrire mon avis à chaud car je suis encore dans le livre avec la boule au ventre.
« 54 minutes » est un huis clos glaçant mettant en scène une fusillade dans un lycée américain.
Glaçant car même si ce qui se passe dans ce roman est fictif, ce genre de choses arrive vraiment aux Etats-Unis et un peu trop souvent… malheureusement.

Ici, nous sommes en Alabama, dans le lycée d’Opportunity, au milieu de la matinée, la principale fait un discours dans l’auditorium, tous les élèves ou presque sont présents dans cette salle et bientôt ils se retrouvent enfermés durant 54 minutes… moins d’une heure mais un temps infini pour tous ses gens.

La narration est vraiment particulière.
On y découvre au fil des pages, les récits en temps réel de l’évènement racontés par 4 personnages différents: Tomàs , Sylv , Claire et Autumn.
Au début, l’alternance des personnages est un peu déroutant mais au fil des pages, on se prend au jeu et on espère qu’ils sortiront tous indemnes de cette histoire.
Au fur et à mesure, on se rend compte qu’ils sont tous liés d’une manière ou d’une autre au tireur.

J’ai beaucoup aimé.
J’avais lu des chroniques disant que les personnages auraient peut-être pu être plus développés mais moi, je n’ai pas trouvé cela nécessaire,  « 54 minutes », nous sommes dans l’urgence, l’auteure joue là-dessus et va à l’essentiel.
Je n’ai pas réussi à fermer ce livre avant la fin comme prise en otage!
Haletant et très prometteur pour un premier roman.

« 54 minutes »
de Marieke Nijkamp
Paru le 2 novembre 2017 
Hachette Romans

Share Button

Laisser un commentaire