#EmmaLit « Kurt » de Laurent-David Samama

Et si Kurt Cobain s’était confié à son caméscope juste avant sa mort ? Le premier roman renseigné, inventif et sensible d’un enfant des années 90.

1994. Kurt Cobain, le leader iconique de Nirvana, veut en finir, rejoindre le déjà mythique Club des 27, et se détruit chaque jour un peu plus. Il a essayé, en vain, de voir des psys, mais il le sait : aucune thérapie ne pourra le sauver.
Dans ces années 90 qui voient l’explosion de la vidéo et où la télé fait les stars, Cobain, qui a compris la puissance de l’image et se rêve en artiste complet, décide de confier sa détresse, sa solitude et son besoin de parler à un caméscope.
De son mépris pour la chaîne « eMptyTV » à sa fascination pour l’immaculé, de sa lucidité sans faille sur la réalité américaine à sa nostalgie de l’innocence, des prémices du grunge au triomphe de Nevermind qui propulse Cobain et ses acolytes loin de la misère, de son addiction à l’héroïne à sa passion pour Courtney Love, Kurt livre tout, juste avant sa mort, à son caméscope.
De flambées proches du délire en incursions apaisées dans ses moments les plus tendres, l’icône grunge se découvre sous un jour inédit.

Paru le 19 janvier, Kurt nous retrace de manière inventive mais néanmoins bien renseigné les derniers jours de Kurt Cobain, l’icône du mouvement grunge qui s’est ôté la vie il y a maintenant plus de vingt ans… ce qui ne nous rajeunit pas!

On y retrouve les états d’âmes de cet homme tourmenté mais aussi ses souvenirs.
Son enfance, les débuts de Nirvana, son mariage avec Courtney, son amour pour Francès et les récits des backstages de concerts mythiques comme par exemple, l’Unplugged ou encore leur venue à « Nulle part ailleurs »…

Laurent-David Samara romance tout cela avec brio.
Journaliste aux Inrocks et pour d’autres mags, il nous livre ici son premier roman fort prometteur qui je l’espère serait le premier d’une longue série sur les stars du Rock.
Pendant une année, il a tout lu, tout écouté et tout vu sur Nirvana et surtout sur Kurt: journal intime, apparitions TV, interviews, biographies… et peu à peu il a (re)donné vie à son personnage en essayant tant bien que mal d’être le plus fidèle à la réalité en décryptant les pensées de cet artiste qui comme Brian Jones, Janis Joplin, Jimi Hendrix, Jim Morrison ou encore Amy Whitehouse est mort à l’âge de 27 ans.

J’ai vraiment apprécié ma lecture.
Elle m’a replongé dans mes souvenirs d’adolescente de cette époque où je passais ma vie devant cette « eMptyTV » que Kurt détestait tant.
Je me suis même surprise à aller sur Google Images après la lecture de certains passages pour me remettre en tête les photos cultes de l’époque comme son mariage à Hawaï avec Courtney Love où il portait un magnifique pyjama.


Pyjama que leur fille Frances Bean portera d’ailleurs quelques années plus tard lors d’un shooting pour un article sur les enfants de star du magazine Elle.


Un très bon roman pour les fans de Nirvana mais aussi pour les autres.

Merci aux éditions Plon pour cette collection « Miroir » dirigé par Amanda Sthers qui a « pour ambition de réinventer de grandes personnalités en leur donnant une de nouvelle vie de personnages de romans. »
(Maintenant, j’ai trop envie de lire celui sur Anne Franck!)

« Kurt » de Laurent-David Samama
aux éditions Plon, collection Miroir.
Sortie le 19 janvier 2017.
15,90 euros en broché.
11,99 euros en ebook. 

 

 

 

Share Button

Laisser un commentaire