#EmmaLit – « Le Scaphandre et le papillon » de Jean-Dominique Baudry

Après un accident vasculaire, privé de tout moyen de communiquer avec les autres, Jean-Dominique Bauby décide d’écrire un livre pour raconter sa vie. Il s’agit du témoignage bouleversant d’un homme que certains ont qualifié de « légume ».

 Grâce à une orthophoniste, il parvient à communiquer en clignant sa paupière gauche. Il cligne une fois pour dire « oui », deux fois pour dire « non ». Avec son œil, il arrête l’attention de son interlocuteur sur les lettres de l’alphabet qu’on lui dicte. Ainsi, se forment des mots, des phrases… Il décide alors de dicter un livre entier. L’ouvrage s’est vendu à 367 000 exemplaires et a été adapté au cinéma.

1995, Jean-Dominique Baudry fait un accident vasculaire qui va le plonger dans un profond coma.
Quand il sort du coma, il est enfermé à l’intérieur de lui-même : ne pouvant plus bouger, manger, parler ou même respirer sans assistance.
Seul son œil bouge, cela devient son seul lien avec le monde.
Avec cet œil , il apprend à communiquer et va même jusqu’à écrire ce roman en le dictant à quelqu’un.
Troublant et bouleversant.
L’auteur s’est éteint en 97 laissant une dernière trace de lui alors qu’il était atteint du « Locked-in syndrome » : une belle leçon de vie écrite avec la force du désespoir.
Triste mais joli.
J’avais vu le film il y a quelques années et j’ai trouvé ce livre dans une borne de livre-échange.
Je suis heureuse de l’avoir lu même si souvent quand j’ai vu un film, je me dis que cela ne sers à rien de lire le livre… j’aurai eu bien tort pour celui-ci.

« Le scaphandre et le papillon » de Jean Dominique Baudry 
144 pages, Robert Laffont.
La version que j’ai date de 1998, il en existe des plus récentes. 

Share Button

Laisser un commentaire