#EmmaLit : « Les dix plus beaux jours de ma vie » d’Adena Halpern

IMG_9912

Malencontreusement renversée par une Mini Cooper alors qu’elle promenait sa chienne, Alexandra Dorenfield, 29 ans, se réveille au paradis. Et découvre, ébahie, qu’on y exauce tous ses vœux : elle a le droit d’emménager dans la maison de ses rêves, dispose d’un dressing de folie, et peut se gaver honteusement de gâteaux et de chocolat sans prendre l’ombre d’un microgramme… Pas de doute, elle se trouve à l’étage VIP du paradis. Et comme la perfection est bien de ce monde céleste, son nouveau voisin, Adam, est à tomber.
Mais voilà, pour rester au paradis version septième ciel, il y a une condition. Prouver qu’on le mérite. Faire le récit des dix plus beaux jours de sa vie sur Terre. Si Alexandra échoue à cet examen, elle dégringolera de plusieurs étages… Adieu dressing, amour et chocolat ! Autant dire l’enfer.

J’ai craqué pour « Les dix plus beaux jours de ma vie » à cause de la couverture minimaliste mais mignonne comme tout.

Oui, je sais, craquer pour un livre par rapport à sa couverture, ce n’est pas ce qu’il y a de plus commun mais je l’avoue, cela m’arrive régulièrement et je dois avoir du flair car souvent, je tombe sur des petites pépites.

Et c’est le cas ici.

Alex est une jeune femme qui a eu une vie de princesse: on ne lui a jamais rien refusé durant toute son enfance et son adolescence et il lui a fallu du temps avant qu’elle n’arrive à prendre son indépendance mais pas d’bol: une fois qu’elle l’a, elle se fait faucher par une Mini Cooper avec son chien Peaches.

La vie a un sens de l’humour assez mortel! :p

Elle atterri au 7e ciel: l’endroit le plus cool du paradis.
Elle y retrouve ses grand-parents, son oncle et elle y fait la rencontre d’Adam, son charmant voisin.

Elle a une maison de rêve avec tout ce qu’elle désire et cerise sur le gâteau: zéro cellulite!

Mais voilà, il y a peut-être eu une erreur et pour prouver qu’elle mérite sa place au 7e étage, il va falloir qu’elle travaille un peu en rédigeant une dissertation sur les dix plus beaux jours de sa vie.

Alex a l’air d’être très superficielle, elle l’est même purement et simplement mais au final au fil des plus beaux jours de sa vie, on se rend compte qu’en grattant c’est tout de même une assez belle personne.

Un roman de chick-lit, agréable à lire.
Des situations un peu cocasses mais tellement pleine d’humour et d’auto-dérision que cela passe très bien.
Les personnages secondaires sont tout aussi attachants que l’héroïne … je suis assez fan de la grand-mère.
J’ai vraiment passé un bon moment.

Je pense d’ailleurs commencer à réfléchir à ce que je pourrais mettre parmi les dix plus beaux jours de ma vie (on ne sait jamais si je croise une Mini Cooper féroce… ou pire, une Smart assoiffée de sang!) … parce que moi, cette histoire de zéro cellulite, cela me plait bien. :p

Share Button

Laisser un commentaire