#EmmaLit – « Quand je serai partie » d’Emily Bleeker

« Mon amour, avant tout, je dois te dire que je t’aime (…), je n’ai pas choisi de vous quitter. »

Alors qu’il rentre chez lui après avoir enterré Natalie, la femme de sa vie et la mère de ses trois enfants, Luke Richardson trouve sur le sol de l’entrée une enveloppe bleue sur laquelle son nom est inscrit, d’une écriture qu’il connaît bien : celle de son épouse disparue. Bouleversé, il découvre une lettre de Natalie, rédigée le jour de sa première séance de chimiothérapie près d’un an auparavant. C’est le début d’une longue correspondance unilatérale, qui conduit progressivement Luke à découvrir des secrets trop longtemps enfouis. Tourmenté par les lettres de son épouse, obsédé par le besoin de découvrir qui les envoie, Luke en vient progressivement à remettre en question son mariage et sa famille.

Parviendra-t-il, au-delà de la peine et de la souffrance, à envisager un avenir où l’amour subsiste envers et contre tout ? Est-il trop tard pour tenir ses promesses quand la personne qu’on aime a disparu ?

Une lecture qui m’a un peu chiffonnée car juste après l’avoir commencée, j’ai appris qu’une amie de la famille venait d’être emportée par un cancer laissant derrière elle, son chéri, ses parents et surtout son petit garçon.
La vie est moche parfois!

Alors, j’ai mis un peu de temps à le terminer à cause de cela car « Quand je serai partie » parle d’une mère de famille qui décède d’un cancer laissant derrière son mari et ses 3 enfants… mais je dois admettre que l’histoire m’a beaucoup plu car elle est porteuse d’espoir.
Lorsqu’elle a appris qu’elle allait bientôt mourir, Nathalie a commencé à écrire des lettres à son mari, lettres qui arrivent mystérieusement après son décès par le biais de la poste.

Au fil des jours, ces lettres vont aider Luke à aller de l’avant et à apprendre un revivre sans Nathalie à ses côtés.
Mais il va aussi devoir apprendre que son épouse lui a menti durant des années et découvrir qu’elle est son secret.

J’ai beaucoup aimé ce livre même si j’avoue avoir trouvé le secret bien avant Luke mais cela ne m’a pas gâché ma lecture pour autant.

Cela m’a d’ailleurs rappeler mon film préféré au monde « Ma vie sans moi » d’Isabel Coixet.

Une belle histoire abordant plusieurs thèmes comme la travail de deuil, le mensonge, la violence conjugale… émotions garanties!

Share Button

Laisser un commentaire