#EmmaLit : « Tu me trouveras au bout du monde » de Nicolas Barreau

Tout vient à point à qui sait attendre

Jean-Luc Champollion, galeriste parisien, s’était promis de ne plus jamais écrire une seule lettre d’amour depuis une terrible déception à l’adolescence. Pourtant, lorsqu’il en découvre une dans sa boîte à lettres, intrigué, il ne peut s’empêcher d’y répondre. Une relation épistolaire nourrie naît alors entre le jeune homme et l’énigmatique Principessa. Mais cette dernière sait ménager le suspense, et l’entraîne dans un jeu de piste amoureux avant d’accepter de se dévoiler en chair et en os. Pris au jeu de ce tendre duel, Jean-Luc s’enflamme. Qui est donc cette femme qu’il imagine sans la voir, qu’il comprend sans la connaître ? Comment la convaincre de se livrer ? Devra-t-il aller jusqu’au bout de la terre pour la tenir enfin serrée dans ses bras ?

J’ai craqué sur ce roman lors des « Happy Hours » livre de poche qui avait lieu il y a quelques semaines.
Pour deux livres achetés, un livre offert… je me fais avoir à chaque fois! :p
Mais je ne regrette pas car cela m’a permis de découvrir Nicolas Barreau, un auteur que je ne connaissais absolument pas.
C’est la couverture et le titre de son roman qui m’ont donné envie de l’acheter!
Je suis d’une faiblesse!

Avec ce roman, Nicolas Barreau nous offre une comédie légère pleine de mystère mystérieux (Mais que fait Scoobydoo?)
Un galériste qui aime les femmes et qui leur rend bien se prend au jeu d’une correspondance amoureuse avec une énigmatique expéditrice qui se fait appeler « Principessa ».
Au fil de leurs échanges, il mène l’enquête.
Mais qui peut bien être cette femme qui a l’air de très bien le connaitre?
Son amour d’enfance?
L’artiste qu’il expose?
Sa voisine?
Jean-Luc a de quoi en perdre la tête et plus son interlocutrice échange avec lui plus son désir pour elle s’intensifie.
Et lorsqu’elle se dévoile enfin: quelle surprise!
Je l’avoue, je ne pensais pas du tout à cette personne.

Belle découverte!
Maintenant, je pense que je vais me procurer « Le sourire des femmes »

Share Button

Laisser un commentaire