#EmmaLit : « Un acrobate au bord de l’oeil » de Marie Jousse

Claire a 31 ans quand elle découvre que l’homme qui l’a élevée et qu’elle croyait ne pas être son père, se révèle l’être. Trop différente physiquement de ses sœurs, aussi blondes qu’elle est châtain, la petite fille avance dans l’existence alimentant les secrets de famille de son imaginaire d’enfant. Un acrobate au bord de l’œil est une merveilleuse histoire de femmes où se mêlent les fils de la tromperie, de la jalousie, du chagrin, de l’amour, de l’amitié, de la fraternité et des plaisirs simples du quotidien. Mêlant humour et émotion, ce récit aborde, avec la délicatesse de la musique de Jean-Sébastien Bach, les questions de la recherche du père, des secrets de famille et de l’absence des hommes.

Il y a quelques jours, j’avais eu la chance de découvrir « Chouflette veut son papa » et par la même occasion, la maison d’éditions Yakabooks ,  une maison d’édition citoyenne engagée, dont le but est de promouvoir la lecture en proposant des oeuvres de qualité, la plupart inédites, à très bas prix.

Après avoir lu un livre pour enfant, j’avais bien envie de voir ce que donner un roman vendu 2 euros au format papier.
Voici qui est chose faite…

Et je ne suis pas déçue du tout…

J’ai ouvert « Un acrobate au bord de l’oeil » et je n’ai pas réussi à le fermer avant la fin.
L’histoire de Claire m’a touchée en plein coeur.

À 31 ans, Claire s’est toujours sentie différente.
Brune au milieu de deux soeurs blondes comme les blés, elle s’est toujours posée des questions sur ses origines paternelles.
Le père qui l’a élevé, est-il son vrai père?
Et ce frère qu’elle n’a pas connu, lui ressemblait-il?

Ce roman est une succession d’ébauches de souvenirs.
Des jolies et des moins beaux.
Mais tous ses souvenirs sont là pour nous aider à comprendre Claire.

Lorsque j’étais petite, j’ai moi aussi perdue un petit frère à la naissance.
Je ne l’ai pas connu mais il a tout de même laissé un grand vide en moi alors les questionnements de Claire au sujet de ce frére absent mais si présent m’ont vraiment parlé.

Une jolie quête d’identité qui porte très bien son titre car elle m’a beaucoup émue.
Et quelle poésie de comparer les larmes à des acrobates. ❤

« Un acrobate au bord de l’oeil » de Marie Jousse 
104 pages
Yakabooks 
2 euros.

N’hésitez pas à  aller faire un tour sur Yakabooks. 

Share Button

2 comments

Laisser un commentaire