#EmmaLit « Une passion nommée Anna » de Rosanne Bittner

Mars 1845. La jeune Anna Brannigan embarque, en compagnie d’un groupe de missionnaires mormons, pour le Nouveau Monde où elle rêve de commencer une nouvelle vie, loin de l’Écosse et de ses fumées d’usine. Elle ne gagnera pas, comme sa mère, son existence dans une filature de Glasgow !
Un an plus tard, sur la terre d’Amérique, elle remarque un homme dont le visage ne lui est pas inconnu : Chase Mitchell… N’est-ce pas ce garçon qui lui avait fait la cour lors de la remontée du fleuve en bateau à roues ? Leur entente est immédiate, et Anna pourrait croire qu’elle a enfin trouvé le bonheur… mais Chase doit rejoindre les rangs de l’armée américaine, car la guerre vient d’éclater avec le Mexique. Sans savoir s’il en reviendra vivant, il promet à Anna de l’épouser dès son retour.
Les semaines passent, et les lettres d’Anna restent sans réponse. Bientôt, la jeune femme découvre qu’elle attend un enfant…

Il y a un moment que j’ai reçu ce livre mais avec ma VAE à rendre avant le 31 mai, je l’avais un peu mis de côté.
Quel plaisir de le réouvrir lundi matin.
Je n’étais qu’au début et j’ai dévoré les 300 pages qu’il me restait à lire d’une traite.

On suit la jeune Anna qui vient de perdre sa mère dans une folle épopée qui va durer plus d’une quinzaine d’années.
En débarquant en Amérique, elle tombe sur un jeune homme dont le charme ne la laisse pas indifférente.
Il va la retrouver un an plus tard alors qu’elle est hébergé par des mormons.
Coup de foudre et bim bam boum…
Charles part retrouver son père et peut-être faire la guerre et il laisse Anna seule ou presque puisqu’il lui a laissé un petit souvenir: un bébé.

S’ensuit alors moults quiproquos et autres entourloupes…
Anna aime Charles.
Charles aime Anna.
Mais on dirait que le monde entier est contre eux et contre cet amour.

Moi, je n’attendais qu’une chose, qu’ils se retrouvent et vivent enfin le grand amour et je vous assure que le suspense est à son comble durant tout le roman.

J’ai vraiment beaucoup aimé.
Cela m’a fait penser aux Harlequins que je piquais à ma tante pour les lire en cachette lorsque j’étais ado.
(D’ailleurs certains étaient très très hot!!)
Je suis tombée par hasard sur la couverture de la première édition et c’est tout à fait cela, en fait!!

Une couverture digne d’un roman à l’eau de rose!! :)
(Celle des Editions Archipoche est tout de même vachement plus classe!)

Mais au delà de cette histoire d’amour impossible, j’ai trouvé ce roman très bien documenté aussi bien sur les guerres américaines que sur l’histoire mormonne et cette Anna, une vraie héroïne des temps modernes.

« Une passion nommée Anna » de Rosanne Bittner
Archipoche
384 pages, 7,80 euros

Share Button

Laisser un commentaire