Le secret de Charlie.

Lors de mon dernier séjour à Paris, j’avais vu cette affiche un peu partout et à chaque fois, je m’exclamais: « Zaaaaaaac Efrooooooon » parce que oui, j’aime Zac Efron… Je l’adore… et si j’avais 15 ans de moins, je mouillerais ma culotte en criant son prénom…
Là, je me contente de crier au monde entier que ce minet, héros des midinettes a vraiment du talent… Oui, vraiment!

Tout çà pour dire que j’ai fini par voir « Le secret de Charlie »

Le pitch:  Se sentant coupable de la mort accidentelle de son frère, Charlie devient gardien de cimetière pour pouvoir tenir une promesse qu’il lui avait faite: le retrouver chaque soir pour l’aider à se perfectionner au Baseball. Un jour, il rencontre une jeune femme disparue en mer et se demande s’il s’agit aussi d’une apparition ou si elle est bien réelle.

Alors, on m’avait donner de trés bons avis… et puis, Burr Sterr, le réalisateur et Zac Efron avait déjà bossé ensemble pour « 17 ans, encore » que j’avais adoré… alors je me suis jeté tête baissée en emmenant avec moi, l’amoureux.
Et bien, j’ai été déçue… Vraiment très déçue.
Le deuil est un sujet qui me touche d’ordinaire mais là, il est traité de façon si niaise que cela m’a filé la nausée et n’était pas sans me rappeler les histoires de fantômes mièvres de  Marc Lévy.
J’ai aussi eu comme l’impression que le scénario avait été bâclé pour laisser place à la plastique de Zac Efron… Zac Efron avec le t-shirt mouillé, Zac Efron torse nu, le regard bleu comme le bleu de la mer de Zac Efron…
Oui, mais Zac Efron sait jouer la comédie et j’aurais aimé le voir faire dans le drame, un peu… J’aurais aimé le voir pleurer, le voir en colére, le voir tout péter (et pas juste balancer trois feuilles comme un gosse qui fait un caprice)

Alors un conseil, si vous voulez voir un bon film avec le héros qui voit des gens qui sont morts, ressortez votre DVD du « Sixième Sens »
Et pitié, Zac, la prochaine fois que tu acceptes un rôle, refuse de montrer ton torse, mon lapin, et montre nous plutôt comme tu es un bon acteur parce que moi, je sais que tu peux le faire… Oui, je le sais!

Share Button

6 comments

  1. Lilith says:

    Je l’avoue, j’ai lu deux lignes et j’ai arrêter : Zac Effron est mignon, mais pas de quoi en faire un tel pâté. Du coup, je boycott!
    Mais j’aime ton blog quand même ;)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.