[Lecture] « Souviens-toi de moi » de Martine Laffon

6417891-9682595

 

Un jeune Chinois propulsé au cœur des conflits de la Première Guerre mondiale. 
En 1917, Li Jian fait partie des milliers de travailleurs Chinois recrutés par la France durant la Première Guerre mondiale. 
Très vite, une forte amitié le lie à deux soldats français, Blanchard et Drouault, grâce à qui il parvient à supporter le froid, la peur et la souffrance. 
Pour échapper à la violence de la guerre, Li Jian dessine pour eux la beauté de la nature et celle des chevaux qu’il aime tant. Jusqu’au jour où un bombardement allemand bouleverse sa vie… 

J’ai commencé ce livre vendredi soir et je l’ai terminé… vendredi soir!
Je l’ai dévoré d’une traite.

Les livres d’Histoire ne parlent pas de ce fait (ou alors, cela doit être survolé!) mais durant la 1e guerre mondiale, 140000 chinois ont été recrutés par l’armée française pour remplacer les hommes partis au front dans les usines d’armement ou sur le terrain, ils devaient travailler dans des conditions très difficiles et étaient souvent relégués aux plus basses besognes.
Li Jian, le héros de ce roman fait partie de ceux-là.

« Souviens-toi de moi » est très intéressant de par le fait que les personnages sont très travaillés et que cela fourmille de petits détails sur la vie des gens durant cette guerre que ce soit au front ou aux champs.
On parle beaucoup des chinois mais aussi des soldats et de la difficulté à motiver les troupes après 3 ans de guerre.
C’est très bien documenté, ce qui rend les personnages encore plus attachants.
On a de la peine pour eux, on a envie qu’ils s’en sortent et on espère que ce sera la cas!
Les français et même les anglais qui arrivent plus tard dans le déroulement de l’histoire sont très racistes vis à vis de ces gens pourtant là pour les aider à gagner la guerre et ne parlons pas de la barrière culturelle mais grâce à certaines personnes plus ouvertes d’esprit que la majorité l’histoire est plus belle.

La seule chose qui m’a un peu chiffonnée, ce sont les passages sur les souvenirs et les rêveries de Li Jian, j’ai eu l’impression qu’elles étaient, parfois, un peu jeté au hasard dans le récit et cela m’a un peu perturbée sur certains passages.
Un peu trop de lyrisme aussi dans ces passages, du coup, cela détone un peu avec le reste.

Mais bon, cela ne m’a pas empêché d’apprécier ma lecture et d’apprendre énormément de choses sur ce triste épisode de l’Histoire de France.

« Souviens toi de moi » de Martine Laffon.
Chez Flammarion Jeunesse, 5,90e. 
Dés 11 ans.
(Mais personnellement, je dirais un peu plus!)

Une chose très appréciable de ce livre, la couverture souple qui rend la lecture extrêmement confortable, c’est peut-être un détail pour vous mais pour moi… :)

Pour en savoir plus sur ces travailleurs chinois, n’hésitez pas à lire les chroniques d’Antoine Flandrin à ce sujet:
Les travailleurs chinois de la première guerre mondiale et Que sont-ils devenus après la guerre? .

Share Button

2 comments

  1. Amy says:

    Je ne connaissais pas du tout, mais ça me tente, encore une fois ! Et je t’avoue que j’ignorais que la France avait engagé des chinois durant la première guerre mondiale.

  2. Lisennbreizh says:

    Alors je savais pour les bretons qui ont servis de tous temps de chairs à canons. Mais pas pour les chinois. Du coup, cela me donne envie de découvrir ce livre. Merci :)

Laisser un commentaire