[Lecture] « Trente-six chandelles » de Marie-Sabine Roger

IMG_8086

Allongé dans son lit en costume de deuil, ce 15 février, à l’heure de son anniversaire, Mortimer Décime attend sagement la mort car, depuis son arrière-grand-père, tous les hommes de sa famille sont décédés à onze heures du matin, le jour de leurs 36 ans.
La poisse serait-elle héréditaire, comme les oreilles décollées ? Y a-t-il un gène de la scoumoune ? Un chromosome du manque de pot ?
Que faire de sa vie, quand le chemin semble tout tracé à cause d’une malédiction familiale ? Entre la saga tragique et hilarante des Décime, quelques personnages singuliers et attendrissants, une crêperie ambulante et une fille qui pleure sur un banc, on suit un Mortimer finalement résigné au pire.
Mais qui sait si le Destin et l’Amour, qui n’en sont pas à une blague près, en ont réellement terminé avec lui ?

Lu dans le cadre des Matchs de la rentrée littéraire PriceMinister-Rakuten, j’ai dévoré ce livre en l’espace d’une journée.
J’avais pourtant vraiment peur de m’y mettre car l’an dernier j’avais vraiment détesté le livre que j’avais choisi.
Avais-je fait le bon choix cette année?
Et bien… Oui!

Ce livre est drôle, touchant, rafraichissant.
Etonnant lorsqu’il est question de mort et pourtant.

On suit donc les mésaventures de Mortimer qui se prépare à mourir comme tous les hommes de sa famille, le jour de ses 36 ans à 11 heures du matin.

« Je trouve que Mortimer, ça résonne aux oreilles comme un impératif.
Allez, Morty, meurs!
Ce serait bientôt chose faite! »

Sauf que Mortimer ne meurs pas, s’ensuit une foule de questionnement.

L’horloge est-elle cassée?
Est-il vraiment né le bon jour?
Que se passe-t-il?

Il a pris toutes les dispositions nécessaires en pensant qu’il allait mourir: quitter son boulot, revendu ses affaires, donné son préavis pour son appartement…
Il se réfugie, complètement abasourdi chez ses amis devenus peu à peu comme des parents pour lui: Paquita et Nassardine qui tiennent un petite crêperie dans une camionnette.

Des personnages hauts en couleurs comme Mortimer.

Voici une petite phrase de Nassardine pour vous donner le ton:

« Tu vois, fils, la médecine a beau faire des progrès tous les jours, on n’a encore rien trouvé contre la connerie. À voir le nombre de gens atteints, ça mériterait pourtant qu’on vote des crédits »

Il va leur racontait son histoire et ils vont l’aider retrouver sa voie puisque lui vivait en pensant qu’il allait mourir à 36 ans.

Une jolie histoire comique et romantique mais je ne vous en dit pas plus.
Je vous invite juste à le lire et je lui donne un beau 19/20.

Trente Six Chandelles de Marie-Sabine Roger
Editions du Rouergue, 20 euros

Merci encore à PriceMinister Rakuten. :)

Share Button

6 comments

  1. ciloucr says:

    Il a l’air très bien ce livre.
    Il faut que j’attaque celui que j’ai reçu, mais je suis tellement fatiguée en ce moment que dès que je me pose, je m’endors.
    Bises

    • krokette says:

      Hihi!
      Aprés tout dépend des gens et de l’humeur du moment :)
      J’ai vraiment passée un super moment en le lisant perso.
      Très rafraîchissant

Laisser un commentaire