« L’écume des jours » de Michel Gondry

20502346.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx
L’histoire surréelle et poétique d’un jeune homme idéaliste et inventif, Colin, qui rencontre Chloé, une jeune femme semblant être l’incarnation d’un blues de Duke Ellington. Leur mariage idyllique tourne à l’amertume quand Chloé tombe malade d’un nénuphar qui grandit dans son poumon. Pour payer ses soins, dans un Paris fantasmatique, Colin doit travailler dans des conditions de plus en plus absurdes, pendant qu’autour d’eux leur appartement se dégrade et que leur groupe d’amis, dont le talentueux Nicolas, et Chick, fanatique du philosophe Jean-Sol Partre, se délite.

Adaptation de l’oeuvre éponyme de Boris Vian, je n’avais pas eu envie de le voir au cinéma.
J’adore Gondry mais je ne sais pas, je ne le sentais pas.

J’ai donc attendu sagement la sortie DVD (27 août) et j’ai bien fait car je pense qu’au cinéma soit j’aurais dormi soit j’aurai quitté la salle…
Je me suis fait chier… Mais chiiiiiiiier!
J’ai arrêté plusieurs fois le film pour aller faire des choses plus intéressantes (me vernir les ongles, lire gala…) mais j’ai quand même voulu tenir jusqu’au bout…

Le chef d’oeuvre de Boris Vian était bouleversant , ici aussi on est bouleversé mais pas dans le même sens…

J’attendais beaucoup de l’esthétisme surtout venant de la part de Gondry mais les effets spéciaux sont vraiment bidons et parfois complètement contradictoires.
J’ai trouvé ça laid, bien loin de la poésie à laquelle Gondry nous a habitué.
Et c’est en surdose… Je crois que c’est ça qui m’a dérangé. Trop d’effets tuent l’effet

L’originalite de Vian est survolée.
Ça passe à une vitesse folle… Enfin dans l’enchaînement des scènes parce que le film en lui-même , je l’ai trouvé long.
Tout s’enchaîne, on ne s’attarde sur rien même sur ce qui pourrait avoir de l’importance .
C’est un grand déballage, un enchaînement de petites scènettes qui pourraient très bien n’avoir selon moi aucun rapport les unes avec les autres…

Les personnages sont insignifiants, complètement abrutis… C’est atroce!
Et pas attachant du tout.

Grosse grosse déception…

20135985.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

20135984.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

20135983.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

20135977.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Share Button
This entry was posted in Cinéma.

2 comments

  1. Amy says:

    Bon, au moins c’est clair ! Je ne connais pas le livre, et vu le mauvais buzz que le film se payait, je n’ai, tu t’en doutes, pas eu non plus envie d’aller le voir ! Du coup je crois que j’ai bien fait.;)

Laisser un commentaire