[Littérature] « Psi Changeling : esclave des sens » de Nalini Singh

Je ne connais pas trop l’univers bit-lit qui a en ce moment le vent en poupe dans la littérature.
Toutes mes copines sont à fond dans la Bit-Lit, toutes mes copines veulent que je lise de la Bit-Lit.

Mais d’abord, la Bit-Lit, c’est quoi?
Moi, naïve que je suis, je pensais que cela concernait la littérature vampiresque: Bit ==> Mordre ==> Vampire.
Mais c’est bien plus que cela, en fait, c’est tous les bouquins mélangeant de la fantasy urbaine et de la chick-lit.
En gros, c’est de la fantasy pour gonzesses modernes, un genre de littérature qui met en scène une héroïne confrontée au surnaturel mais qui a aussi de graves problèmes existentielles comme toutes les filles.

Pourquoi avoir choisi « Psi Changeling » comme premiére lecture niveau bit-lit?
Et bien parce qu’on m’a souvent parlé de cette série et que je suis curieuse.

Voici le résumé:
Dans un monde où les émotions sont interdites, les Psys punissent toute forme de désir. Sascha Duncan fait exception à la règle. Lucas Hunter est un métamorphe avide de sensations. Il est bien décidé à trouver le meurtrier qui a tué sa compagne de meute. Sascha sera son ticket d’entrée… Il découvrira vite que cette Psy en apparence froide comme la glace est capable d’éprouver des émotions… et qu’elle fascine l’animal en lui. Pris au milieu de leurs deux univers en conflit, Lucas et Sascha doivent jouer leurs rôles… ou tout sacrifier pour goûter au plaisir interdit.

Bon alors déjà, l’histoire est cousue de fil blanc, on sait d’avance que Sascha, la Psi Cardinale défaillante puisqu’elle ressent des choses, va être toute émoustillée par Lucas,le métamorphe ici appelé changeling et qu’elle va vouloir se le taper au risque de se faire péter les genoux par les gens de sa race.
Tssssss…
Pas trés folichon, me direz-vous?

Oui mais j’ai été surprise… Surprise d’accrocher autant et de finir ce livre à la vitesse de l’éclair.
Le style est fluide, cela se lit tout seul.
Sascha qui au début m’a paru fadasse devient au fil de la lecture attachante et touchante.
Lucas quant à lui est un léopard dans toute sa splendeur, chef dévoué de sa Meute qui devient obsédé (C’est bien le mot!) par elle alors qu’elle est une ennemie de sa race, sans s’en rendre compte il commence à développer un lien avec elle et ses instincts primaires pointent le bout de leur nez.
(D’ailleurs, certains passages sont un peu crus!)

Je pense cependant m’arrêter là dans la série, c’était une bonne petite lecture de vacances mais cela s’arrête là.

Share Button

8 comments

  1. Dreiss says:

    Ah la Bit Lit, j’ai beaucoup aimé comment tu l’as défini, je cherchais justement mes mots pour ma cousine hier :D (j’lui ai dit en gros la même chose lol)
    En revanche, je t’avoue que j’accroche pas mal dans le genre, étant donné que j’ai trouvé quelques auteurs sympa dont le style d’écriture est vraiment fluide. Mais je ne vais pas lire toutes les séries qui sont proposées dans le genre, il faut dire qu’il y a certains qui écrivent vraiment à la truelle ou bien, sous prétexte que c’est de la chick lit et que ça parle de fantasy, on va y rajouter un peu d’élément qui frôle la pornographie (j’en frissonne encore tellement c’était mauvais).
    Je suis une très grande fan de med-fan, fantasy ou encore cyberpunk, et cela me manque de ne pas retrouver un auteur qui pourrait me plaire comme il y a quelques années de cela (j’ai l’impression d’être une vieille quand je dis ça)
    Pour revenir au livre en lui même, j’en ai aussi entendu du bien, je n’ai pas encore sauté le pas, à voir si je rejoins ton avis.
    Des bises :)

      • Dreiss says:

        Oui je connais et je déteste cordialement Laurell K. Hamilton. Ca frise le porno ses bouquins :s J’aime beaucoup Patricia Briggs (la série des Mercy Thompson) ou encore Karen Marie Moning (les chroniques de MacKayla Lane) ou bien ma chouchou PC Cast (la maison de la nuit).

  2. Belette says:

    Ah Anita Blake faut aimer! Perso je ne suis pas allée au delà du premier tome, malgré le fait que mes copines m’ont dit que la série s’améliorait à partir du 3e tome ^^

    Après cela dépend de ce que tu aime, mais je te conseillerait la série des « Succubus » de Richelle Mead, celle de l’auteur Patricia Briggs « Mercedes Thompson » et sinon dans le style steampunk la série du Protectorat de l’ombrelle de Gail Carriger.

    Et sinon y’en a plein d’autres n’hésite pas ^^

    • krokette says:

      En même temps s’il faut se coltiner 3 tomes pour commencer à apprécier une série, c’est chaud, quoi!
      Je tenterais pour voir.
      Merci pour tes conseils :)

  3. Belette says:

    Oui je me suis dit la même chose. Et visiblement (parce qu’il en sont à la quinzaine de tomes je crois!) ça commence à virer SM et multi partenaires… jsuis ouverte d’esprit mais quand même…!

Laisser un commentaire