Mon butin de la #GrosseOP

Comme tous les ans, les éditions Milady et Bragelonne proposent durant une semaine chaque jour 100 de leurs publications à 0,99 euros.
L’occasion de se faire une joli pile à lire estivale à moindre coût.

Cela fait plusieurs années que j’achète plusieurs ouvrages lors de cette opération et on retrouve souvent les même ebook mais j’ai tout de même réussi à dénicher quelques romans que je n’avais pas encore lu et qui m’accompagneront durant mes vacances! (Plus que 15 jours… yeah!)

Je raffole de Paris de Lindsay Kelk.
Je l’avoue, j’ai craqué à cause de la couverture mais après avoir lu les avis, je me suis que cela avait l’air d’une petite romance assez sympa tout de même. :)

Orages et désespoirs dans la Ville de l’amour !

Quand le petit ami d’Angela lui propose un voyage à Paris en même temps que la revue de mode Belle lui commande un article, Angie saute sur l’occasion. Mais alors qu’elle tombe sous le charme de la vie parisienne, elle découvre un jour Alex en tête à tête avec son ex et Paris lui semble tout de suite moins romantique.

Avec Londres et son ancienne vie à seulement une journée de train, Angela va devoir décider si elle reste pour se battre… ou si elle rentre chez elle en courant !

Le Vampire de Bacalan de Jeanne Faivre d’Arcier.
Alors là, c’est à cause du titre que j’ai craqué.
J’ai toujours cet attachement assez particulier pour la ville de Bordeaux et j’ai bossé sur Bacalan.
Haha!

Un rôdeur sur les quais de Bordeaux…

D’abord, Cornélia et Niko ont vu apparaître un chien énorme, tour à tour rassurant et terrifiant. Puis un corbeau s’est mis à les surveiller, avec son regard inquisiteur. Enfin, lors du concert à la base navale de Bacalan, la jeune fille entend dans sa tête une voix, à l’étrange accent anglais, l’inviter à la rejoindre.

Les jumeaux sont-ils en train de devenir fous ?

Niko décide donc de découvrir la vérité derrière ces phénomènes étranges qui rendent sa sœur paranoïaque et leur quête les conduira bien plus loin qu’ils n’auraient pu l’imaginer…

Un beau jour peut-être de Lauren Graham.
Lauren Graham est une des actrices principales de la série « Gilmore Girls » alors je suis curieuse de savoir ce qu’elle donne en tant qu’écrivain.

« On ne naît pas star, on le devient. » C’est ce que s’est dit Franny Banks en débarquant à New York, avec la ferme intention de devenir célèbre. Un projet ambitieux qu’elle s’est accordé trois ans pour réaliser. Hélas, il ne lui reste plus que six mois pour réussir son pari, et sa carrière de comédienne ne décolle pas.

Sa plus grande réussite jusqu’à présent est une publicité vantant les mérites d’une marque de lessive. Dépitée, Franny se goinfre de feuilletés au fromage et se punit en s’infligeant d’interminables séances de jogging. Et voilà qu’un beau jour, la chance lui sourit : elle tient enfin l’occasion de jouer devant des pros. La célébrité, c’est aujourd’hui ou jamais… à condition de ne pas se laisser déstabiliser par James Franklin, l’acteur le plus talentueux de son cours.

Les fabuleuses tribulations d’Arthur Pepper de Phaedra Patrick.
La quatrième de couverture (cela se dit pour les livre numériques?) m’a donné envie d’en savoir plus sur ce mystérieux bracelet laissé par la femme d’Arthur.
Cela change un peu des histoires de lettres laissées après la mort! ^^’


Un an après la mort de Miriam, Arthur consent enfin à se séparer des affaires de sa défunte épouse. Il découvre alors un bracelet qu’il n’avait jamais vu, et les breloques suspendues à ce bijou constituent autant d’énigmes qui lui donnent envie de mener l’enquête. Que sait-il vraiment de celle qui a partagé sa vie pendant plus de quarante ans ?

Chère Alice de Cécilia Dutter.
J’imagine que c’est un roman épistolaire et j’adore cela, j’espère ne pas me tromper! :p

Au cours d’un dîner mondain, Alexandre s’éprend d’Alice. Un problème se pose : Alice n’envisage pas de vivre une relation adultère avec le mari de sa meilleure amie. D’ailleurs, elle le trouve trop vieux, trop brutal dans l’expression de son désir. Mais Alexandre ne se laisse pas désarçonner par ses réponses assassines. Touchée par sa persévérance, sa correspondante finit par lui révéler les arcanes du désir féminin. Mais le désir qui naît alors entre eux n’est-il pas condamné à rester inassouvi ?

Imitation de The Harvard Lampoon.
J’avais assez aimé « Hamburger Game » la parodie D' »Hunger Game » alors j’ai craqué » pour cette parodie de Twilight même si pour moi Twilight fait déjà dans la parodie! :p

Quand Belle arrive dans son nouveau lycée, elle tombe sous le charme ravageur d’Ebouard, un geek hypersexy. En plus, c’est sûr, c’est un vampire: il ne mange pas ses frites à la cantine et la neige… fond sur lui.

Mais comment, oh oui, comment faire pour le convaincre de la mordre et de faire d’elle son amour éternel?

Sous le même toit de Jojo Moyes.
J’ai beaucoup aimé d’autres romans de cette auteure donc…

Lorsque son mari meurt sans crier gare, lui laissant une montagne de dettes, Isabel Delancey doit radicalement changer de train de vie. Elle n’a d’autre choix que de déménager avec ses deux enfants pour s’installer à la campagne, dans une maison de famille délabrée. Tandis que les murs s’effritent autour d’eux, et que ses dernières économies fondent comme neige au soleil, Isabel espère pouvoir compter sur le soutien de ses voisins. Elle ne se doute pas que sa simple présence au village a réveillé de vieilles querelles… Les vies s’entrechoquent, et Isabel va découvrir que faire de cette maison le « home sweet home » dont elle rêve est un combat de chaque instant.

Avant de t’oublier de Rowan Coleman.
« Un petit joyau qui vous fendra le cœur. » The Sun : cet avis m’a convaincu qu’il me fallait ce roman.

Pour lutter contre sa mémoire à la dérive, Claire note dans un carnet les souvenirs qui sont encore intacts. Ce carnet, c’est tout ce qui restera d’elle. Claire souffre d’une forme précoce de la maladie d’Alzheimer. En quelques mois à peine, aller au bout de la rue est devenu une expédition, emmener sa fille au parc, un périple. À tel point que sa mère la traite comme une enfant, que son mari est désormais un étranger, et que les mots lui manquent pour dire à ses filles, dans ses moments de lucidité, combien elle les aime et craint de les perdre pour toujours. Dans ces conditions, comment profiter des derniers jours avant l’oubli ?

8 romans pour même pas 8 euros.
Cela aurait été dommage de s’en priver. :)

Et bonne nouvelle, durant tout le week-end, les 500 titres proposés durant la semaine sont disponibles à 99 cents.
Merci la #GrosseOP .

Share Button

Laisser un commentaire