Mon P’tit Colli du mois de Mai

Cette semaine, j’ai reçu mon P’tit Colli!
Youpi!

Désormais, je le reçois tous les deux mois.
Avec ma VAE, j’ai pris beaucoup de retard sur mes lectures et c’est vrai que recevoir chaque mois, deux nouveaux livres venant grossir ma PàL, je me suis dit que ce n’était peut-être pas l’idée du siècle et puis, je trouve que cela me permet de l’apprécier encore plus.

Même s’ils m’ont envoyé la même boite que la dernière fois!!!!
Oui, je sais,c’est con mais Mon P’tit Colli, c’est un petit cadeau de moi à moi et si l’emballage est le même, bah, cela gâche un peu la surprise!!

Mais bon… Heureusement que le contenu était vraiment chouette!

J’ai donc reçu:
Des calissons d’Aix: Miam Miam!
Un tote bag Oscar Wilde: J’ai trouvé cela assez rigolo car je viens de lire « Le Portrait de Dorian Gray » , premier roman que je lis de cet auteur et j’ai adoré!!

Et au niveau des livres, j’avais demandé « Un livre drôle et bien avec un animal sur la couverture » et mission accomplie car j’ai reçu:

« L’ours est un écrivain comme les autres » de William Kotzwinkle.

 

Il était une fois un ours qui voulait devenir un homme… et qui devint écrivain. Ayant découvert un manuscrit caché sous un arbre au fin fond de la forêt du Maine, un plantigrade comprend qu’il a sous la patte le sésame susceptible de lui ouvrir les portes du monde humain – et de ses supermarchés aux linéaires débordants de sucreries… Le livre sous le bras, il s’en va à New York, où les éditeurs vont se battre pour publier l’œuvre de cet écrivain si singulier – certes bourru et imprévisible, mais tellement charismatique ! Devenu la coqueluche du monde des lettres sous le nom de Dan Flakes, l’ours caracole bientôt en tête de liste des meilleures ventes…

 

et,
« Les oubliés du dimanche » de Valérie Perrin que j’avais dans ma WishList Amazon depuis des lustres.

 

Justine, vingt et un ans, vit chez ses grands-parents avec son cousin Jules depuis la mort de leurs parents respectifs dans un accident. Justine est aide-soignante aux Hortensias, une maison de retraite, et aime par-dessus tout les personnes âgées. Notamment Hélène, centenaire, qui a toujours rêvé d’apprendre à lire. Les deux femmes se lient d’amitié, s’écoutent, se révèlent l’une à l’autre. Grâce à la résidente, Justine va peu à peu affronter les secrets de sa propre histoire. Un jour, un mystérieux « corbeau » sème le trouble dans la maison de retraite et fait une terrible révélation.
À la fois drôle et mélancolique,  un roman d’amours passées, présentes, inavouées… éblouissantes.

 

Le 4e de couverture de « L’ours est un écrivain comme les autres » me plait énormément.
J’avais déjà bien envie de lire « Les oubliés du dimanche ».
Le totebag est canon et j’aime tellement les totebags… perso, je m’en sers comme sac à main donc nickel.
Et puis les calissons, c’est bon! :p
Donc je suis ravie ravie… sauf pour la boite et les marque-pages, évidemment! :p

Share Button

Laisser un commentaire