OMG, I killed a baby

… Oh mais ce n’est pas grave…
Pas grave du tout, nous sommes en France, voyons!

Congéle 3 bébés aprés les avoir tué et tu gagnes 8 ans de prison… 8 ans seulement… Et même que si tu le demandes gentiment, on te libére avant.

Oublie ton gosse dans la voiture en plein cagnard, laisse le se déshydrater, fais-la crever… et rien… rien du tout… Non, queudalle!

Ouais, rien!
La vie de la petite fille morte l’été dernier dans une voiture ne vaut rien, rien du tout.
Et çà me révolte!

J’avais bien compris ce midi lors d’un reportage sur le procés de la mére qui se tenait aujourd’hui, qu’on lui donnerait une peine minimum mais je ne m’attendais pas du tout à apprendre que cette maman qui a laissé sa fille mourir, trop perturbée par la maladie d’une autre de ses filles pour se souvenir que la cadette était à l’arriére de sa caisse, allait être DISPENSÉE de peine … condamnée mais dispensée de peine parce qu’elle a commis « une faute d’inattention » et que « la justice doit savoir se montrer humaine »

Je suis scandalisée…
Profondément choquée…
Je pense à cette petite fille, au cauchemar qu’elle a du vivre.
Sa mére avait beau être inquiéte pour sa grande soeur trés malade, celle qui est morte, c’est elle, pas sa soeur…

Ce soir,  je ne peux m’empêcher de penser à lui aussi, petit amour parti trop tôt, sans voiture ni congélo … et mon coeur pleure.

Share Button

18 comments

  1. Elune Panda says:

    Je suis connue pour être celle qui ne veut pas avoir d’enfant, qui assume et crie haut et fort qu’elle est nulliparte et qu’elle le restera.

    Mais je te rejoins. Vraiment.

    Bisous du soir!

    • krokette says:

      Roooo, bah, c’est pas parce qu’on ne veut pas d’enfants qu’on n’a pas le droit d’avoir un avis sur ce genre de choses

      • Elune says:

        On me dit souvent que si. j’ai été longtemps babysiter et j’avais un vrai contact avec les enfants, ils m’adoraient et je finissaient par les adorer aussi. Mais ça les gens ne peuvent pas comprendre.

        Courage pour ta douleur ma jolie. Je ne sais pas ce que tu as vécu, mais je te souhiate de t’en remettre et d’être heureuse. :*

  2. Sasha says:

    Je suis bien contente d’être tombée sur ton blog et cet article tout particulièrement. Je suis tout à fait d’accord avec ce que tu écris. J’ai été trés choquée en apprenant ça aux infos ce soir. Cette compassion mal placée de la Justice me donne envie de vomir.

    Manifestement, on peut tuer sans être punie vu que, de tout façon on n’a pas fait exprès on était stressée hein….
    Bientôt, on va essayer de nous faire croire qu’oublier un enfant dans un bagnole est tout à fait banal. ça me fait légèrement ricaner lorsque j’entends que: « ça peut arriver à tout le monde »

      • Elune says:

        Ah, tiens, faudrait qu’on en parle. Moi je pense à la même chose. Combien on prendrait si on les butait ces emmerdeuses? (Gentilles hein, mais putain s’qu’elles sont chiantes!!!)

  3. mllelouise says:

    *pas taper*
    je pense que si on essaye de se mettre dans la peau de cette maman, dont une fille a eu une leucémie et dont une deuxième était à l’hopital pour suspicion de leucémie, on peut se dire que oui, ça peut arriver et que cette femme se detestera sans doute jusqu’à son dernier jour pour avoir tué sa fille.
    la maladie et le deuil sont des moments assez horribles qui te retournent le cerveau et t’empechent de raisonner normalement, il faut le vivre pour le comprendre pleinement, (mal)heureusement.
    ce qui ne veut pas dire qu’il faut banaliser cet acte.
    juste le remettre dans son contexte.
    *pas taper*

    • krokette says:

      En attendant, celle qui est morte est celle qui avait toute la vie devant elle et j’estime que même avec ce contexte, c’est vraiment pas excusable.
      Je crois que ce qui m’a le plus choqué, c’est le terme « DISPENSER »… Putain mais elle a tué quelqu’un, quoi!!

  4. Cathy says:

    Bonjour krokinouille!!
    Je vous repond ici, car vous vous etes abonné à mon tweet et malheureusement
    je n’y connais rien :/

    Et puis je suis tomber sur ce post, qui m’interpelle…car je suis maman, et je ne comprend pas non plus, comment ont peut oublier un enfant au chaud, le mettre dans
    un congelo ou bien aller s’amuser en boite et laisser son enfant dans le froid…

    Le systeme es tres mal fais et sa ne risque pas de s’arranger :(
    bonne soirée!!!

    • krokette says:

      Owi, j’ai entendu parlé de ce faits divers aussi avec le papa qui est allé en boite en laissant sa gamine dans la voiture… Putain mais où va le monde?

  5. Solinette says:

    Je viens de tomber sur ton blog, et me suis arrêtée sur ce billet… et j’y reste, parce que je voudrais y apporter une nuance.
    Je comprends parfaitement que tu sois scandalisée, mais comme pour n’importe quelle information, il faut s’assurer d’avoir toutes les cartes en main avant de vouer aux gémonies les coupables. Cette mère qui a oublié son enfant dans la voiture est coupable, moi-même j’étais éberluée qu’on puisse « oublier » un enfant, un enfant ça gazouille, ça gigote, et puis j’ai lu cet article : http://bit.ly/i1K8Sa . Et je ne sais plus trop. Peut-être qu’on se permet trop vite de juger. C’est compliqué.
    Pour les bébés « congelés », j’ai vécu 3 ans chez la chef de service de la maternité du Kremlin-Bicêtre, et elle m’a expliqué ce qu’était le déni de grossesse. C’est un phénomène qui paraît incroyable, qui dépasse le sens commun, réellement, j’ai encore du mal à le concevoir. Pourtant, il est médicalement détectable. C’est une pathologie, au même titre que la schizophrénie ou la maniaco-dépression, et une maladie telle que le corps lui-même ne se comporte plus rationnellement. Une femme qui fait un déni de grossesse, c’est une femme qui s’emmure tellement, qui s’auto-persuade (de manière complètement pathologique, c’est-à-dire qu’elle est dépourvue de tout raisonnement) qu’elle n’est pas enceinte, au point que la plupart n’a pas de ventre rebondi, même à 8 mois. L’enfant qu’elle met au monde n’est pas, pour elle, un être vivant, et cela n’a rien à voir avec de l’inhumanité ou de la cruauté pour elle (il n’est qu’à voir ces infanticides qui ont pourtant des enfants, en vie et heureux) que de s’en débarrasser. Je dis bien pour elle, parce qu’elle ne dispose plus de sa Raison. Beaucoup de ces femmes disent qu’elles se sont senties malade, et qu’après l’accouchement (qu’elles appellent plutôt expulsion, soit dit en passant) elles se sont débarrassées d’une maladie, comme si le nourrisson était une représentation de cette maladie.
    C’est très court, évidemment, de dire tant de complexité dans un commentaire de blog, mais voilà, il s’agissait juste de préciser un peu. Je suis évidemment scandalisée autant que toi par les faits, mais l’appréciation du juge dans ces cas précis s’applique aussi aux circonstances, et c’est bien la difficulté des magistrats que de faire la part des choses entre la punition objective et la mise au pilori. Pour ces femmes, il n’y avait de toute façon pas de « peine juste » possible : la vie s’est déjà chargée de les condamner.

    • krokette says:

      Coucou et merci pour ton commentaire.
      C’est vrai que la vie s’est déjà chargée de condamner cette mére mais je crois que ce qui m’a vraiment mais alors vraiment filer la nausée est le terme: « Dispenser » , tu vois, on peut estimer qu’elle en a assez baver comme çà mais je trouve ce terme trés inaproprié.
      J’aurais préféré être rassurée, qu’on me dise qu’elle doive suivre une thérapie ou une connerie du genre (ce qui est trés certainement le cas) mais qu’on la dise dispensée de peine, j’ai trouvé çà horrible…

      Pour ce qui est du deni de grossesse, oui, je sais ce que c’est et je sais que çà arrive mais plusieurs fois de suite sans que personne ne s’en rende compte, je trouve çà assez surréaliste.

      Ce qui me fait chier, c’est cette impression que ces morts atroces d’enfants ont étés banalisés

  6. Solinette says:

    Merci à toi de donner la possibilité de réfléchir à ces cas :)

    La banalisation, elle existe hélas pour tout ; il n’est qu’à voir l’enchaînement des infos, sans transition, et toutes traitées en quelques minutes. Il n’y a plus vraiment de bons journalistes et ça se voit depuis quelques années. La preuve, c’est qu’il faille des blogs pour que nous, opinion publique, puissions échanger, réfléchir, confronter des sources, et nous forger notre idée… !

Laisser un commentaire