Premier contact avec le papier mâché.

Le papier mâché est une technique qui permet à l’enfant de:
– développer son imagination et sa créativité
– développer sa coordination motrice
– se sensibiliser aux modifications de matières

C’est une activité assez économique car on utilise principalement du papier qui ne sert plus comme les vieux journaux.
On fait en plus du recyclage en transformant une chose destinée à être jeter.

J’ai voulu tester avec la petite de presque 3 ans (Bouhouhou! Cela grandit vite ces bidules!).
J’en avais déjà fait avec des enfants de cet âge et j’avais trouvé cela super chouette et les enfants s’étaient éclatés.

Mais comment fait-on?

Moi, j’utilise la technique à base de colle à papier peint mais je crois qu’il en existe une à base de farine cependant il faut faire bouillir l’eau alors je ne préfère pas l’utiliser…

On compte 1 mesure de colle pour 10 mesures d’eau.
On verse l’eau dans un récipient et on y ajoute la colle en remuant avec une cuiller en bois.
Lorsque c’est devenu uniforme, on laisse reposer.

Pendant que la colle repose, on fait des petites bandelettes avec notre journal.
L’enfant s’éclate à déchirer le papier.

Une fois, les bandelettes prêtes et la colle bien reposée.
On plonge une bandelette dans la colle puis on la pose sur le support et ainsi de suite.

Ici, je n’ai pas cherché à lui compliquer la vie, comme c’était la première fois qu’on en faisait.
Je lui ai juste découpé un coeur dans du carton et elle avait pour consigne de le recouvrir.

photo 1-22
Elle n’a pas trop trop aimé cela.
Je pense que le fait d’avoir ses mains poisseuses en permanence l’a perturbée.

Mais bon, elle a tout de même fini par remplir intégralement le coeur.
Non pas avec des bandes mais en faisant des boulettes de papier qu’elle écrasait ensuite sur le coeur.

Pour le coup, cela a mis pas mal de temps à sécher (plus d’une semaine) mais on s’est retrouvé avec un coeur tout en relief, dur et bien résistant tout en restant léger comme une plume.
Je l’ai laissée le peindre.

photo 1-26
Puis j’ai découpé dans une grande feuille blanche cartonnée de quoi transformer son oeuvre d’art en carte d’anniversaire que la grande soeur nous a aidé à remplir et à décorer.

photo 2-25
photo 3-22
Nous recommencerons sûrement l’expérience durant les vacances avec la grande, cela la motivera peut-être un peu plus… On verra.

Share Button

7 comments

  1. Sooka says:

    Ahhhh le papier maché !
    Je me souviens on faisait des têtes de bonhommes en recouvrant des ballons gonflables de papier maché, et en les peignant.

    • krokette says:

      Oui, pareil, c’était super!
      On avait fait une sorte de pinata pour une kermesse à l’école primaire!
      Un très bon souvenir :)

Laisser un commentaire