Splice

Le pitch: Clive et Elsa sont des superstars de la science : ils ont réussi à combiner l’ADN de différentes espèces animales pour obtenir de fantastiques hybrides. Ils sont amoureux l’un de l’autre autant que de leur travail et veulent à présent passer à l’étape suivante : fusionner de l’ADN animal et de l’ADN humain. Lorsque le laboratoire pharmaceutique qui les finance refuse de les soutenir, Clive et Elsa décident de poursuivre leurs expériences en secret. Ils créent Dren, une créature étonnante dont la croissance rapide la fait devenir adulte en quelques mois. Alors qu’ils redoublent d’efforts pour préserver leur secret, leur intérêt scientifique pour Dren se mue peu à peu en attachement. Dren finira par dépasser les rêves les plus fous du couple… et leurs pires cauchemars.

Je suis allée voir ce film en premier lieu parce que l’un des acteurs principals était mon actrice préférée, j’ai nommé Sarah Polley que j’ai découvert dans mon film doudou: « Ma vie sans moi » d’Isabel Coixet.
Si elle n’avait pas été à l’affiche de ce film, je pense qu’il me serait passé totalement inaperçu…
Verdict, Splice débute de façon tout à fait mignonne et touchante et finit de façon totalement malsaine.
Cela serait peut-être mieux passé si l’approche avait été un peu plus psychologique, le film ne traite pas assez le probléme éthique que souléve le clonage humain et çà blablablate, çà blablablate mais pleins de choses restent en suspens.
C’est quoi le probléme entre Elsa et sa mére?
Et je trouve que certains personnages auraient mérité d’être un peu plus appronfondis… au hasard: Gavin, le frére de Clive!
Sarah Polley est trés bonne dans ce rôle de « maman » qui finit par devenir « rivale » mais Adrien Brody… Tsssssss… J’avais trop envie de rentrer dans le film pour le secouer…
Si vous voulez voir un bon film où un créateur se laisse dépasser par sa créature, je vous conseille « Frankestein » ou encore « La mouche » parce que là, on se perd, on s’égare et on rajoute d’autres interdits (l’inceste) à l’interdit (le clonage humain) et trop d’interdits tuent l’interdit mais bon, je ne vais pas trop me plaindre, j’ai pu profiter de la climatisation de mon cinéma pendant 2 heures!

Share Button

15 comments

  1. Leina says:

    Bon, bah je vais peut-être attendre pour le voir alors…

    Encore que, de toute manière, il n’est pas encore à Vichy (A force de se méfier, il nous reste 5 places à utiliser avant le 11 août…)

  2. 3Moopydelfy says:

    Les idées étaient bonnes, le soucis a été la transposition. Trop de trucs au bout d’un moment :(
    vu deux fois, je dois être maso ;) remarque la 2e fois j’ai adoré les commentaires de mes deux voisins Camille et Larry j’ai eu droit à du MGS, Pokémon et j’en passe :)
    Il y a des bons passages et d’autres ben :x (je parle même pas de la fin en point d’interrogation)
    Moi j’ai pensé à la Mutante (je pars me cacher tiens!!!) j’en connais plein qui ont aimé.
    Les goûts et les couleurs.

    • krokette says:

      Je pense que la fin m’a vraiment laissé un gout amer et que du coup, je ne peux pas dire que j’ai apprécié le film même si le début partait d’un bon sentiment… çà a été vraiment baclé pour moi!
      Mais comme tu dis, les goûts et les couleurs ^^

  3. helran says:

    J’avais pas spécialement aimé la mouche, disons que je me suis ennuyée devant. Sinon, j’ai prévu de voir se film, les histoires de mutations génétiques j’aime bien en général.

          • helran says:

            Oui je l’ai vu avant de poster le 2eme commentaire.
            Vu le comportement que la scientifique a eu durant tout le film, j’ai deviné sa décision final qui certes est dégeu et surtout prise comme s’il ne s’était jamais rien passé… genre « je ne retiens pas les leçons ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.