Vous reprendrez bien un peu de placenta?

Cette semaine, je suis tombée sur un article dans « La Montagne » , la canard local.
Article intitulé « Des raviolis de Placenta dans l’assiette ».

Cela m’a de suite fait pensé au film au film chinois « Nouvelle Cuisine ».
Sauf que dans ce film, c’est un peu plus hard core car l’héroïne du film se fait des petites ravioles avec une farce à base de foetus humain.
Irrrrrk!

Ce n’était que de la fiction, heureusement…
Mais après lecture de cet article, il s’avère que cette fiction a pris comme point de départ une pratique très courante en Chine: le fait de cuisiner et de manger le placenta après la naissance du bébé.
Mioum mioum.


(Cliquez sur la photo pour voir l’article en plus grand)

Je n’étais pas au courant que ce genre de pratique existait, naïve que je suis et je l’avoue, cela ne me viendrait pas à l’esprit mais comme je suis curieuse, j’ai fait des petites recherches à ce sujet… et je suis restée un peu sur le popotin.

En fait, le fait de manger son placenta est une pratique assez courante et pas seulement en Chine.
Le placenta indispensable au développement du foetus serait une source formidable de vitamines.

January Jones, la star de Mad Men a d’ailleurs balancer son secret, si elle a retrouvé la forme si vite après la naissance de son fils Xander, c’est grace à son placenta.
« Nous sommes les seuls mammifères à ne pas le faire », a-t-elle proclamée.

Oui mais ma cocote si les mammifères mangent leur placenta, c’est qu’il y a une raison.
C’est pour que les prédateurs ne soient pas attirer par l’odeur.
J’vois mal un mouton se dire: « Tiens, et si je bouffais mon placenta, j’ai plus de Guronsan »

Bon, remarquez, je trouve cela un peu moins crado (pour ce qui est du placenta en gélules, hein!) que les bébés lotus.
Vous savez quand on laisse le bébé accroché à son placenta (Ou le placenta accroché au bébé!) jusqu’à ce que le cordon ombilical casse naturellement.
Il parait que cela éviterait les traumatismes de la séparation mère-enfant, que le bébé serait plus calme, plus zen et que cela imiterait les risques d’infections aussi…
Personnellement, je pense que j’aurais du mal à garder mon calme, moi avec un engin en état de putréfaction accroché à mon bébé.

N’empêche que manger son placenta pour moi, c’est bouffer de l’humain donc c’est du cannibalisme.
Alors en soupe, en ravioles ou en gélules, c’est gore!

Allez, je vous laisse, je vais vomir.
(Des amateurs pour manger mon vomi?)

Share Button

11 comments

  1. Kaori says:

    Ah ben tu vois, ça je l’ai fait….

    Pas manger mon placenta hein, (non quand même, j’ai beau être « originale », faut pas pousser non plus LOL) mais demander qu’on ne coupe pas le cordon tant qu’il bat, ça oui j’ai fait…

    C’était un des nombreux points non négociables de mon plan de naissance LOL…

    Mais ce n’est pas gore ;), le placenta n’est pas encore sorti à ce moment-là… Ça a dû prendre quoi 2 minutes gros max…

    Par contre, comme toujours, j’apprends plein de choses avec toi, (toujours un plaisir, merci encore ;) et je ne savais donc pas qu’Aubépine était un « bébé lotus »…

    Je peux aller me coucher moins bête !

    Merci Emma ! ;)

  2. Elisabeth says:

    Je ne connaissais pas non plus cette pratique qui me donne pas envie de tester (placenta et gélules). Je ne connaissais pas non plus les bébés lotus.Tu m’en apprend des choses.Merci !

  3. Miqueline says:

    Kaori, ce n’est pas 2min qu’on laisse le placenta pour un bébé lotus mais plusieurs jours jusqu’a ce que le cordon cède , en fait
    Genre tu ballades ton bébé et le placenta

    Manger mon placenta même en gélule, c’est non

  4. Kaori says:

    OK …
    (J’avais cru lire « battre » au lieu de « casse »)

    0_0 ….

    Ben là je ne vois pas l’utilité du truc….

    0_o ….

    Le cordon, il cesse de battre au bout de quelques minutes, donc après ça, il n’y a plus aucun échange entre bébé et le placenta….

    M’enfin…

    En tous cas, encore une fois, Merci, j’en apprends vraiment tous les jours grâce à toi !

Laisser un commentaire