C’était mieux avant…

En ce moment, je me pose pleins de questions sur mon boulot et ce que j’aimerais faire de ma vie.
Il s’avère qu’être assistante maternelle, ce n’est pas du tout comme être auxiliaire parentale mais alors pas du tout…

Le boulot est le même: je m’occupe des enfants, je veille à leur éveil et à leur bien-être.
Mais voilà…
Faire ça chez soi, c’est loin d’être évident.

Déjà, je ne sors plus le matin pour aller travailler.
Je reste chez moi et j’attends qu’on me livre mon travail à domicile.
Mais pour le coup, je me sens « enfermée » chez moi et le fait que ma maison soit mon lieu de travail, cela me dérange un peu.

Cependant, il y a beaucoup d’avantages:
– Je me force à ce que la maison soit nickel comme je suis du genre assez bordélique, c’est plutôt un bon point.
– Je peux dormir un peu plus le matin puisque je n’ai pas le temps du trajet pour aller au boulot à prendre en compte.
– S’il pleut, je ne suis pas mouillée et je ne flippe pas s’il neige ou gèle vu que je reste bien au chaud chez moi.
– Pendant la sieste des enfants, je peux bloguer, lire, faire ce que je veux puisqu’étant chez moi, j’ai tout sous la main.
Et ceatera, et ceatera…

Mais je ne sais pas, ça ne me plait pas plus que cela d’être chez moi.
Pourtant, pour contrer cette sensation d’enfermement, je fais pas mal de choses avec les petits: on se promène, on va au parc, à la bibliothèque, on rencontre d’autres assistantes maternelles avec les petits qu’elles gardent.
Je vais même parfois au temps collectif du RAM sans enfants, juste pour voir du monde.
En dehors du travail, j’essaie de m’impliquer dans la vie associative: je suis membre du conseil d’administration du Ram, je m’occupe de leur comm’ et je vais essayer de monter des séances de bébés lecteurs en collaboration avec la bibliothèque du village.

Pourtant, je ne me sens pas bien avec ce métier…
J’adorais ça lorsque je travaillais chez les parents mais là, je ne sais pas, j’ai l’impression que j’aspire à autre chose.

J’ai commencé à reprendre un peu les cours de psychologie (Je me suis arrêtée à la licence pour justement exercer à temps plein ce métier qui me plaisait tant) pour me remettre à niveau mais voilà le seul truc qui m’intéresse dans la psycho, c’est vraiment la psychologie du développement et la psychologie cognitive, le reste je m’en contrefous un peu.
Je passe mon temps à regarder les formations que je pourrais faire sur le net.
Je pensais passer une autre VAE.
Je me pose énormément de questions en fait… dont la première est: Est-ce que j’ai envie de faire ça toute ma vie?
Il faut dire aussi que nounou, c’est pas le métier le plus reconnu au monde et je pense que ça, cela me chagrine un peu aussi.

Du coup, voilà pourquoi, je suis un peu chafouine en ce moment et qu’un rien m’agace.
C’est peut-être parce que j’ai l’impression d’avoir une vie professionnelle toute pourrave sans possibilité d’évolution.

Pourtant mes employeurs sont vraiment contents de moi.
On m’offre des cadeaux, on me laisse de jolis mots…
Et je suis ravie de travailler avec les petits, vraiment!
Et les petits aussi sont heureux… Y’a qu’à voir comment ils me sautent dans les bras en arrivant chez moi.

Mais cela vient de moi… J’aimerais autre chose mais je ne sais absolument pas quoi! >____<‘
C’est ballot!

Mon HipstaPrint -1869616928-3

 

Ce billet est un peu décousu à l’image de ce qui se passe dans ma tête en ce moment,désolée! :p

Share Button

31 comments

  1. Tata tricot says:

    Cet article n’est pas décousu. C’est normal de se poser ces questions! Je comprends tout à fait. Même si j’aime ma maison, je pourrais pas y passer des jours entiers pour y bosser!
    J’ai une amie qui a repris une formation de Psychomotricienne , cela peut peut être t’intéresser?

    • krokette says:

      Oui, c’est quelque chose qui pourrait me botter, aprés, je crois que c’est un cursus sur plusieurs années, je ne suis pas certaine de supporter :/

  2. Celine says:

    Eh bien ecoute je vis exactement la même chose que toi, et c’est horrible! Professionnellement je sens que je suis incomplète et beaucoup de choses sont venues ternir ma passion pour la photo. Beaucoup de questionnements et peu de réponses pour le moment :-/ courage!

    • krokette says:

      Oui, j’ai cru comprendre que tu te posais énormément de questions.
      N’est-ce pas aussi le cap des 30 ans?
      C’est con mais moi, j’ai eu une grosse période de questionnement à ce moment là mais plus pour des questions sentimentales et j’ai un peu tout foutu en l’air pour repartir à zéro!
      En tout cas, j’espére que tu trouveras vite des réponses à tes questions ma belle :)

  3. Alison says:

    Je viens seulement de commencer ma vie professionnelle et j’avoue que je ne vais pas aussi loin dans une remise en question, mais je me dit quand même qu’il est possible que dans 5 ou 10ans, je ne terminerai pas ma carrière dans le secteur que j’ai choisi. C’est triste… Peut-être à cause de l’ambiance au boulot et le peu de reconnaissance aussi. Enfin en tout cas je te souhaite tout plein de courage !

    • krokette says:

      ici, j’ai beaucoup de reconnaissance, les parents sont ravis, y’en a même qui me paie grassement alors que je n’ai pas eu la petite depuis 3 mois juste pour ne pas me perdre… mais le manque cruel d’évolution: bof bof!

  4. dici dela deverywhere says:

    déjà tu es dans une bonne démarche : celle du bilan et de la recherche d’autres pistes. C’est bien. Il y certainement une formation, une rencontre, un déclic qui jaillera ! c’est toujours le bordel avant d’amorcer le changement. Et parfois il faut juste être patiente et ne pas lacher. Courage !

  5. Mahiko says:

    Je crois comprendre ce que tu dis.
    Malheureusement ça ne concerne que toi, tu es la seule à pouvoir/savoir ce qu’il faut que tu fasses.

    J’ai l’impression que c’est une grosse période de doute pour tout le monde en ce moment.
    Peut être la saison qui amène à se remettre en question.

    Bon courage en tout cas, j’espère que tu trouvera une solution ^^

    • krokette says:

      Oui, j’ai l’impression que pas mal de monde se pose des questions en ce moment, c’est fou!
      Je devrais me rassurer de ne pas être la seule dans cette situation mais c’est assez flippant en fait :p

  6. Fleur Hana says:

    Ah… l’histoire de ma vie… Toujours savoir ce qui ne me plaisait pas, ce que je ne voulais pas, mais pas forcément ce qui me plairait et ce que je voudrais.

    Justement je parlais de toi à une amie qui voudrais devenir assmat et je lui ai dit que tu faisais plein de choses avec les petits bouts et que tu bougeais pas mal, tu ne te contentais pas de rester chez toi (ce que beaucoup font et je ne leur jette pas la pierre, je suis du genre casanière) Et donc je lui conseillais tes blogs tout ça…

    Mais si ce n’est pas assez, alors explore ! Tu as la fougue de la jeunesse encore et malgré le mouton mexicain, tu n’as pas la blondeur ! Que des atouts ! Bon courage dans ta quête, jeune padawan…

    Bisous
    PS : j’adore le mot chafouine, je le case dès que j’en ai l’occasion :P

    • krokette says:

      Aprés, j’aime toujours autant bosser avec les enfants mais je crois que le problème vient du fait que je doive rester chez moi ^^’

  7. ciloucr says:

    Coucou ma belle Krokette,
    Je vie la même chose que ton en ce moment, je suis assistante maternelle depuis 1 ans 1/2, je suis aussi maman de 2 enfants de presque 6 et 5 ans. J’ai l’impression d’avoir fait un peu le tour et de voir autre chose. Enceinte de mon 3 ème, je vais profiter de mon congé parental pour faire le point et trouver un boulot qui me fasse sortir de chez moi.
    Bises

  8. Farfadette says:

    J’ai aussi pensé à faire ce travail à mon domicile mais j’ai pensé à ce que tu penses en ce moment, l’enfermement etc … de ne pas se sentir totalement chez soi etc … J’ai déja fait le boulot à domicile en tant que community manager freelance et ça pesait énormément de travailler à domicile. J’aime beaucoup le fait de dissocier l’endroit ou je travaille et celui ou je me repose !

    Dans tous les cas, pour les formations je te dirai de foncer tout en faisant ce que tu fais en ce moment ! Ca peut etre un gros plus et puis tu vas t’épanouir dans ce que tu feras j’en suis sure !!!

    C’est vrai qu’en tant qu’ass mat il n’y pas trop d’évolution de carrière mais pourquoi ne pas monter une crèche ou un truc dans ce genre dans ta ville !!! Je pense que cela pourrait etre une super évolution !! Après ce n’est qu’une idée mais je ne sais pas je te verrai bien dans ce genre de chose :)

    Dans tous les cas : courage <3

  9. miss thelma says:

    ho c’est dur ces périodes de doutes et de flou…
    parfois ça m’arrive et quand je pense à reconversion ou formation çe me decourage car je ne suis pas (encore)prete a quitter mes avantages du boulot pour gagner moins, moins de vacances, devoirs le soir etc…
    plus tard qui sait…

    souvent dans ces situations c’est bien de se faire accompagner (genre bilan de competences) pour vraiment poser les choses et avoir un regard exterieur…

    sinon dans mon boulot j’ai rencontré quelques nanas qui montent des micro crèches..ça pourrait etre une piste non?
    en tous cas j’espere que tu trouveras une piste

    • krokette says:

      Je suis anti micro crèche, personnellement mais plus « jeune » je rêvais d’une maison de la petite enfance où je pourrais proposer des petits ateliers mais c’est chaud les marrons si tu veux que cela soit rentable :(

  10. Carole Nipette says:

    J’ai beau avoir 20 ans de plus que toi et l’expérience qui va avec je me pose les mêmes questions que toi sans avoir de réponse… et à mon âge je n’ai plus trop ce luxe… toi tu peux et tu as raison et tu es sûrement sur la bonne voie en regardant les formations, la VAE etc… va au bout de ton questionnement, c ‘est maintenant qu’il le faut !

    • krokette says:

      Je ne pense pas qu’il y aie d’âge pour aller au bout de ses questionnements, si? :)
      Mais promis, je vais essayer d’aller au bout des miens… du moins, j’espére y arriver!

  11. Beatrix Mira says:

    C’est normal de remettre ta vie pro en question, surtout quand elle empiète sur ta vie privée. Tout questionnement est bon à prendre même si c’est chafouinant… Et même si tu décidais de poursuivre dans cette voie, ça te permet de mieux te positionner pour la suite!
    Si tu veux des cours de psycho du développement et de cognitive j’ai quelques-uns des miens en pdf, n’hésites pas^^

    • krokette says:

      Coucou!
      Et bien écoute, pourquoi pas pour les cours, les miens datent d’il y a dix ans et j’ai parfois du mal à me relire haha!!! :/
      Tu en es où toi de ton côté depuis l’obtention de ton diplome? :)
      Bisous

      • Beatrix Mira says:

        je suis au chômage^^ Pas de boulot dans la région… Et comme c’est le cp du gnominus, hors de question de bouger avant la fin de l’année scolaire. Donc j’attends patiemment et je cherche aussi dans les tafs random… je te les retrouve et je te les mailes les cours?
        des bisous*

        • krokette says:

          Hey ouais, l’Auvergne, c’est chouette mais y’a pas de taf…
          Enfin si, ils en créent pour faire venir de nouvelles personnes alors que ceux qui y sont déjà galérent >____< C'est pour ça qu'on est parti, pas de taf pour le mari! Tu as mon mail pour les cours? Sinon, je te l'envoie mais t'inquiete, c'est pas pressé et merci en tout cas <3

  12. laurence says:

    Coucou !
    Ne t’inquiètes pas , tu n’es pas la seule ! Je révais d’etre instit mais après qqs années de remplacement en primaire, j’ai vite déchanté… J’adore les enfants mais pas les parents d’élèves. Du coup, j’ai changé complètement et je bosse à la sncf mais depuis un moment je me dis que je ferais bien autre chose . Au moins tu refais des cours que tu aimes et c’est le principal, il faut se sentir bien dans ce que l’on fait !

  13. ohoceane says:

    je crois me lire :) Se poser ces questions est une bonne chose, à tout âge Toi, tu as la chance de pouvoir encore bouleverser ta vie :) Tu as du temps, profites en pour explorer ce qui te plait et tu trouveras certainement ce qui te fera « kiffer », quitte à changer encore dans 10 ans : qui a dit qu’on devait faire la même chose toute la vie ? Donne toi toutes les chances d’explorer toutes les facettes de la vie, tu peux le faire :)

Répondre à Fleur Hana Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.