« Chouette, une ride ! » d’Agnès Abécassis

Jusqu’à présent, ma vie était hyper plan-plan. Genre marmots, boulot, dodo, sauf que pour moi, le boulot ça se passe à la maison, scotchée à un clavier d’ordinateur. Ben oui, mon job, c’est écrivain (célèbre). Mais dernièrement, tout a basculé : un beau gosse dans la rue m’a appelée “madame”, il m’a fallu une traduction simultanée pour comprendre ce que me disait une ado, un vendeuse mielleuse m’a suggéré une crème anti-âge, j’ai surpris des copines en train de trafiquer leur date de naissance. Et là, d’un coup, j’ai réalisé que j’avais déjà trente-six ans. C’est à dire, techniquement, presque quarante. Donc bientôt cinquante. A votre avis, je fais quoi ? Je déprime, ou je positive ?

Mon avis

Un livre qui se lit vite et bien.
C’est un vrai vaudeville, le livre se déroule à 100 à l’heure comme dans un film.
C’est drôle, très drôle.
Mais parfois, c’est tellement rocambolesque que j’ai un peu décroché surtout à la fin… j’ai été surprise et super déçue de voir l’histoire partir en sucettes.
J’ai détesté la vulgarité des dialogues entre copines
Je m’attendais à quelque chose de plus centré sur la crise de la quarantaine aussi, au final, on en parle pas tant que cela et c’est dommage.

Un livre pas désagréable à lire mais j’en attendais plus…

J’ai cependant noté une petite citation que j’ai trouvé très juste:

« L’âge n’est pas une maladie, au contraire, c’est la récompense d’être parvenus à exister » ❤

Share Button

4 comments

    • krokette says:

      Ce n’était pas non plus le truc le plus désagréable du monde mais y’a toute une partie du livre, j’ai pas du tout accroché

  1. Miqueline says:

    Je l’ai lu aussi.
    J’ai adoré le début et après bof!
    Par contre, j’en ai lu un autre « Soirée sushi », je crois et j’ai adoré :)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.