De la banalisation de la grossesse

Bonjour, je m’appelle Emma et je râle beaucoup.
Certes…
Mais bon!

Je ne serais pas vraiment moi si je ne râlais pas.
Certains l’acceptent.
D’autres, pas.
Mais ne pas accepter mes humeurs (de merde) , c’est ne pas m’accepter, moi.

En ce moment, je râle un peu sur les mamans.
Ce n’est pas contre elles à proprement parler mais plutôt contre ces médias sociaux qui je trouve vulgarisent le fait de tomber enceinte.

Je ne suis pas maman, je le serais, un jour… mais pas maintenant.
Je ne suis pas maman et je le sais alors ne me dites pas que « Je ne peux pas comprendre car je ne suis pas maman ».
Ce que je sais c’est que moi, je suis « old school » et que personne ne saura que je vais être maman avant mon troisième mois de grossesse.
Personne mis à part, moi et le papa.
Car outre, le fait qu’on est sûr de rien avant le 3éme mois, garder ce secret, le lover à l’intérieur de soi, le laisser prendre sa place, accepter la nouvelle, prendre le temps de se dire qu’on sera bientôt trois et surtout le réaliser… Cela vaut la peine d’attendre.

Je ne critique pas, je râle, je donne mon ressenti.
Avoir un enfant, c’est un truc qu’on fait à deux et quand je vois que certains vont même jusqu’à parler de la conception du bébé via Twitter, Facebook ou leur blog, j’avoue que cela me fait un peu flipper.
J’ai l’impression de lire des informations anodines alors qu’elles ne le sont pas.
C’est pas rien d’être maman (ou papa) alors prenez votre temps. :)

Share Button

31 comments

  1. Mlle tortue says:

    Surtout qu’il n’est jamais bon de se projeter et de projeter une grossesse au grand jour…il y a toujours le risque de la perte du bébé…pendant les 9 mois….

    • krokette says:

      Au bout de 3 mois, tu peux mais l’annoncer dés qu’on a fait pipi sur le test, j’avoue que je trouve cela un peu précipiter :)
      Après, chacun le vit comme il le veut :)

  2. Thalia says:

    Tout à fait d’accord avec toi. Il faut aussi garder à l’esprit qu’en moins de 3 mois, il peut s’en passer des choses et comme tu le dis, ca se passe d’abord entre le papa et la maman car un bébé, ça change une vie ^^

  3. Pingback: Twitted by NkL4
  4. Femin'elles says:

    Je suis tombée enceinte une première fois, nous étions tellement heureux que nous l’avons annoncé à tout le monde, deux semaines après j’ai fait une FC :s
    Pour Roloulou nous l’avons donc annoncé plus tard et pour Chouquette, à 3 mois.
    Et en ce qui concerne l’annonce sur les réseaux sociaux, blog et tout le tralala hors de question pour moi de l’annoncer à tout va et si tôt , même si c’est compréhensible pour certaines mamans qui souhaitent partager leur bonheur avec tout le monde

    • krokette says:

      Arf, je suis désolée d’apprendre cela ma belle, c’est vrai que c’est un risque.
      Heureusement que Rouloulou et petite Chouquette sont là désormais. :)
      Je comprends aussi qu’on veuille partager ce bonheur aussi vite mais c’est vrai que moi, je ne le ferais pas.
      J’ai voulu expliquer mon ressenti, je ne blame personne… juste que moi, je ne ferais pas comme ça

  5. Hélène says:

    J’ai tenu un blog lors de nos premiers essais pour avoir un enfant et pendant la première grossesse. J’y ai partagé tout ce par quoi je suis passée. Les tests positifs, le désarroi des fausses couches, la rage que ça ne « marche » pas, l’incompréhension de mon entourage et le besoin animal d’être mère. J’ai fréquenté des forums aussi. Facebook et Twitter n’étaient pas très présents à l’époque… C’était mon exutoire.

    J’ai trouvé dans les personnes qui me lisaient un soutien important que je n’avais pas « en vrai ». Mes parents étaient incapables de comprendre pourquoi j’étais aussi mal après mes fausses couches. Mais dans ces moments difficiles et pénibles, n’a-t-on pas besoin du soutien des autres ? Pour ma part, si. J’ai préféré partager avec des personnes me comprenant et me soutenant plutôt que de faire face seule. Et j’ai trouvé ce soutien en ligne. :)

    • krokette says:

      Oh oui, on peut trouver beaucoup de soutien sur le net et heureusement car face à certaines situations, on se sent parfois incomprise
      Après comme je te le dis, chacun fait comme il veut et le ressent mais j’ai été elevé comme ça et c’est vrai que j’y tiens :)

  6. Bérangère says:

    Je viens d’annoncer ma grossesse sur mon blog et réseaux sociaux. J’ai attendu l’écho du 3ème mois pour le faire,même si, comme tu dis, le risque dure 9 mois … En même temps, au bout d’un certain temps, difficile de cacher une grossesse et puis, le risque zéro dans la vie comme pour une grossesse n’existe pas, on ne sait jamais ce qui peut nous arriver le lendemain…
    Après + de 2 ans d’attente, j’assume d’étaler ma grossesse et mon bonheur à la face du monde :)
    Mais c’est sûr qu’une grossesse, ce n’est pas rien et il ne faut pas tout dévoiler non plus. Je ne serai pas la énième future maman à poster des clichés de mes échographies sur facebook … Non non non !!!

    • krokette says:

      Ah oui mais bon comme je te dis, usuellement, les gens attendent le 3eme mois hihi.
      C’est vrai qu’après, on ne peut plus vraiment cacher notre état.
      Félicitations à toi et plein de bonheur avec le petit trésor qui pousse en toi :p

  7. Eloïse says:

    C’est un billet intéressant…en revanche je ne suis pas sûre de partager ton avis…Banalisation de la grossesse? Je ne comprend pas très bien cette remarque, j’ai bien entendu qu’il s’agissait de ton ressenti, mais je ne vois pas très bien en quoi ça te fait bizarre que certaines en parle ouvertement sur leur réseaux sociaux? Je crois sincèrement que c’est plus une question de caractère et d’éducation..par exemple, mon mari et moi sommes tous deux, d’origine camerounaise du côté de nos mère. Il n’y a rien de plus banal que d’être enceinte pour eux et tout est une fête et ce dès le départ. Alors certes, il y a toujours les risques de fausses couches, mais tout dépend de son état d’esprit.

    • krokette says:

      Je n’oblige personne à partager mon avis :)
      Comme je le dis, c’est juste ce que je ressens en moi.
      Par contre comme tu le dis, tout vient de l’éducation et du caractère de chacun

  8. drine says:

    Hihi, oui, dans la théorie c’est ça, mais 3mois, c’est loooooong. Et on a beau avoir entendu tous les témoignages du monde, une première grossesse, on la vit jamais pareil que sa voisine, sa cousine… Y’a des tas de questions qui se bousculent, cette douleur est elle normale, et cette fatigue, c’est pas trop ? Et on a pas forcément envie d’appeler son médecin toutes les 5minutes (bon j’exagére :D ). Et je ne l’ai pas fait a l’époque, mais sans parler de le crier Sur tous les toits, on peut trouver sur twitter et les reeseaux sociaux des oreilles attentives moins impliquées que maman ou future-tatie a qui on pourrait se confier, sans qu’une fausse couche la touche plus que ça…
    Enfin, chacun fait comme il le sent, après ce sont les limites de sa vie privée qu’il se fixe…
    Et sinon, ce que je savais pas avant d’être maman, même si j’avais l’envie d’avoir des enfants, que j’aimais ceux des autres c’est toutes les réserves d’amour qui sortent de tes tripes quand tu vois ton bébé pour de vrai…
    Des bisous toi

    • krokette says:

      Après, on verra comment je serais mais je pense sincèrement que je fermerais ma gueule ou alors que j’en parlerais mais en privé avec les gens avec qui, je me sens à l’aise et que je sais seront m’écouter et me parler :)

  9. diskette says:

    Alors moi je suis plutôt en phase avec le commentaire d’Hélène mais bon chacun compose avec ses principes / convictions / visions des choses, etc …
    Je sais que tu râles beaucoup et toi tu sais que je râle beaucoup contre ceux qui râlent sur les choix des autres et leur façon de voir les choses !
    Parce que c’est cela qui me gêne un tantinet dans ton article.
    Tu dis « je ne critique pas, je râle je donne mon ressenti » et tu conclues avec un « ce n’est pas rien d’être maman, prenez votre temps » qui pour moi, la lumière de ton article dans son entier, sonne comme « si vous parlez de votre grossesse sur les réseaux sociaux et qui plus est avant le 3ème mois c’est que vous ne prenez pas votre grossesse au sérieux ».
    Rajoute à ça le petit smiley clin d’oeil à la fin que je ressens comme  » voilà c’est pas méchant mais moi je dis ça c’est pour votre bien ».

    Je ne suis pas totalement contre ton billet, il a le mérite d’exposer ton avis sur la question et c’est très intéressant, mais j’avoue que j’aurai été plus à l’aise avec un discours du genre « voilà le choix que j’ai fait, il correspond à la personne que je suis avec mes principes et mes idéaux. Ceux qui agissent autrement n’ont pas forcement fait le mauvais choix mais juste un choix différent qui correspond à leurs principes et leurs idéaux »

    Car accepter un personne telle qu’elle est ce n’est pas seulement accepter aussi ses petits défauts comme le fait de râler beaucoup (^^) , c’est aussi respecter ses choix.
    Bien sûr tu écris ce que tu veux, cela va sans dire !
    Je commente juste ;)

    • krokette says:

      Oui, je comprends ce que tu dis mais j’ai peur aussi que pas mal de futures mamans finissent pas le faire par mimétisme ou automatisme.
      Pour ma dernière phrase, tu l’as mal interprété

      Je m’en fous, chacun fait ce qu’il veut et comme il le ressent mais comme j’en parlais avec ma coupine Annouchka, c’est vrai que nous,on est de la vieille école des traditions familiales ancestrales :)

  10. liliestfolle says:

    ce qui est drôle c’est de voir que souvent ceux qui ne sont pas d’accord, ce sont les déja maman. Je suis tout a fait d’accord avec toi, j’ai même du mal avec les photos de ventre rond nu et les photos de test de grossesse, je trouve ça impudique…

    Cela dit, je me dis que quand ce sera mon tour, j’aurai peut être moi aussi envie de le montrer à tout le monde.. ça m’etonnerais, mais bon ne sait on jamais… :)

    • krokette says:

      Les ventres ronds ne me dérangent pas du tout, je trouve cela même assez mignon mais c’est vrai que les tests de grossesse, c’est moyen.
      Une de mes amies: Maman m’a même dit qu’il y avait des vidéos youtube avec des tests de grossesse.
      Où est la pudeur dans tout ça?

      • Leina says:

        Ha, je crois que c’est moi ça :))

        Enfin, moi, j’suis d’accord, et pourtant, j’suis maman, j’ai partagé sur le net, je l’ai dit avant les 3 mois à mes amis.

        Mais le surmédiatisation me dérange. Parce que je trouve qu’il faut aussi garder une part de mystére! (et photographier un truc où on fait pipi dessus, en terme de mystére, c’est bof)

        Et avant d’en parler, j’ai au mois attendu d’entendre le coeur battre. Parce que ce moment, c’était mon moment. A moi. Aprés beaucoup d’attente et de désillusion.

        • krokette says:

          Ouais mais moi, j’le savais avant que tu le dise… Quand on était chez ton frère, tu as tapé « Disneyland pour les femmes enceintes » dans Google hihihi

          • Leina says:

            Ouais, j’voulais y croire, meuh non huhu

            Mais bon, disons que je ne l’ai pas annoncé :D

  11. Maman Sioux says:

    Pour ma part, je ne connaissais pas encore la vie online des mamans et futures mamans (blogs, twitter) pour le 1er. Pour le 2nd, que j’espère très bientôt, je sais que je partagerai la nouvelle avec quelques amies « virtuelles » mais je ne pense pas non plus l’annoncer à la cantonade trop tôt. Toujours cette crainte de la FC, de tout ce qui peut malheureusement arriver plus probablement les 3 premiers mois que par la suite. Je suis un peu « entre deux » en termes d’envie d’annonce, mais je comprends très bien ton sentiment.

  12. Lola says:

    Et pourquoi 3 mois ? pourquoi pas 10 semaines (fin du risque maximal (en terme de probabilités) du début de grossesse) ou 14 semaines (limite de déclaration à la CAF/Sécu, si je me souviens bien). Ou 6 mois ? Ou que le ventre se voie ?
    Chacun a sa deadline dans sa tête, qui lui est propre (et/ou propre au couple).
    Chacun sa façon de raconter, de partager, avec qui il veut. Et ça peut être différent pour chaque chaque grossesse. Il y a des gens qui ont besoin d’extérioriser quand ils vivent quelque chose de fort, et d’autres au contraire qui ont besoin d’intérioriser.
    En quoi tous ces partages divers seraient une « banalisation » ?
    (alors pour les stats, oui, je suis déjà maman, j’ai attendu 10 semaines parce que « ça se faisait comme ça » (pression sociale donc) pour annoncer mon premier bébé, et pas franchement pour annoncer n°2 à mes proches et encore moins pour n°3 (annoncé tôt à mon employeur à cause du congé rallongé)… entre n°3 et n°4, j’ai fait une FC, alors que j’avais déjà annoncé ma grossesse, et ça m’a été plus qu’utile, vis à vis de mon entourage pour y trouver du soutien ou de mon employeur pour justifier mes absences médicales (curetage)… et malgré cette expérience difficile j’ai re-annoncé ma 4ème grossesse dès que je l’ai sue. Parce que c’est comme ça que je fonctionne, c’est tout.

    • krokette says:

      Aprés comme je le dis, c’est ma façon de voir les choses, je n’obliges personne à le faire, hein mais moi, j’ai été elévée comme ça avec ce secret gardé jusqu’au 3e mois :)
      Je parle aussi de la divulgation sur les réseaux sociaux ce qui est trés different pour moi que de le dire aux proches et au boss :)
      C’est mon avis personnel, ce que je ferais moi et je regrette juste un peu que certaines le balance sur facebook, twitter et compagnie juste aprés avoir fait pipi sur leur test mais cela ne m’empêche pas d’être trés heureuse pour elle, hein.
      Je n’ai aucune hostilités envers les mamans et les futures mamans :)
      Des bisous à toi et à tes enfants :)

    • krokette says:

      Merci ma Bouboulette.

      En même temps, je ne demande à personne d’être d’accord avec moi, je donne juste mon ressenti :)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.