EmmaLit: « Le diable sur les épaules » de Christian Carayon

Victoria du blog Mango and Salt a eu la bonne idée d’organiser chaque mois un club de lecture.
J’avais raté le premier mais j’ai eu envie de participer au second.

Pourtant, le livre proposé été un polar et les polars, ce n’est pas trop ma tasse de thé en règle générale.
Mais bon…
Je me suis laissée tenter tout de même.

J’ai même eu la chance de remporter un exemplaire du livre donc je n’aurais même pas a eu à avoir de regret si je n’avais pas aimé…

Mon livre est arrivé vendredi et je ne l’ai pas lâché depuis…

Son titre: Le diable sur les épaules.
Son auteur: Christian Carayon.

IMG_5423

Au cours de l’année 1924, un village isolé des montagnes tarnaises et menacé d’extinction est le théâtre de plusieurs assassinats atroces. Déjà les langues se délient et certaines superstitions ressortent… Malgré tout, la jeune institutrice Camille refuse de céder à ces croyances d’un autre âge et appelle à la rescousse son ami d’enfance. Cet ancien criminologue, connu pour ses enquêtes autour du paranormal et qui ne voit dans ces morts suspectes que des crimes perpétrés par la main de l’homme, va mener l’enquête à sa façon… mais l’assassin l’a positionné sur son échiquier diabolique. Tout n’est désormais que tactique et manipulation.

Je viens de le terminer et j’ai vraiment beaucoup aimé.
J’ai été happé par l’ambiance de ce roman.
Un peu déstabilisée parfois par les descriptions un peu longues à mon goût mais au final, l’ambiance aurait-elle été la même sans ce soucis du détail?

FullSizeRender-9

Un village perdu au milieu de nulle part où on aimerait pas foutre un seul pied.
Des habitants carrêment chelou…
En grande fan de Kaamelott, je passais mon temps à les appeler « Les pécores » dans ma tête.
L’angoisse et le mystère planant en permanence.

Un suicide qui a tout du meurtre.
Puis un meurtre.

Camille fait appel à son ami d’enfance Martial qui a un don particulier pour démêler les mystères avec un groupe appelé le Cercle Cardan qui a tout du Scooby Gang sauf le chien et le combi.

Il enquête en parallèle de la police et avec l’aide d’Edouard, le fiancé de Camille et cette dernière.
La police n’en a rien à péter de cette histoire mais Martial, lui et bien décidé à résoudre cette affaire et il y arrivera.

Une intrigue assez simple mais drôlement efficace mené tambour battant par un personnage vraiment intéressant.
Le contexte historique joue aussi beaucoup sur l’atmosphère qui se dégage du récit.
Nous sommes ici après la première guerre mondiale.
Le village comme tout le pays a perdu beaucoup d’hommes et en a retrouvé beaucoup amochés, diminués…

Le diable, je l’ai suspecté assez rapidement mais j’en ai suspecté d’autres aussi.
Par contre, j’ai été sur le cul d’apprendre qu’il n’agissait pas seul et surtout d’apprendre avec qui il agissait.

IMG_5567
Je ne pense pas que j’aurai été de moi-même vers ce livre mais je suis contente de l’avoir découvert par le biais de ce club de lecture.

Je ne me suis pas ennuyée une seule fois au fil des 540 pages et pourtant 540 pages, c’est beaucoup mais le style de Christian Carayon est vraiment très prenant.
Chaque chapitre est orchestré de manière à nous tenir bien en haleine et de n’avoir qu’une envie: enchainer avec le suivant!

Il semblerait qu’il ai écrit un autre livre toujours avec Martial en héros… je pense me laisser tenter.

IMG_5573

Sur ce, je vais commencé le livre qui m’a été envoyé dans le cadre des Matchs de la rentrée littéraire de Price Minister: « La maladroite » d’Alexandre Seurat.

Et vous, que lisez-vous? 

 

 

Share Button

One comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.