[Lecture] « La guerre de 14 n’a pas eu lieu » d’ Alain Grousset

Mercredi, j’ai eu une journée off au boulot.
L’occasion pour moi de prendre un peu le temps de me poser car en ce moment, j’ai tellement de choses à faire que j’ai parfois l’impression de ne plus toucher terre.

Je me suis calée dans le canapé avec un petit roman que j’ai dévoré d’une traite tellement il était captivant.

14guerre

1914 L’attentat de Sarajevo Echoue.
La guerre est évitée. La suspicion règne à travers l’Europe.
Les armées figent leurs positions, construisent deux lignes de défense infranchissables.

2014 Les deux murs sont toujours là.
La France et l’Allemagne sont repliées sur elle-mêmes. Les populations vivent comme au début du XXe siècle. Constance, parce qu’elle parle allemand, est au coeur d’une mission d’espionnage qui lui fait traverser les frontières. Elle se bat pour retrouver un monde libéré du joug des armées et dans lequel les hommes sont libres et égaux.

Parviendra-t-elle par sa volonté farouche à renverser le cours de l’histoire ?

La première chose qui m’a plu dans ce livre et qui m’a donné envie de le lire, je l’avoue, c’est sa couverture.
C’est bête, hein?
Mais je l’ai trouvé vraiment belle et elle m’a interpellée.
Comme quoi, la couverture, c’est aussi très important dans un livre.
C’est l’oeuvre d’un certain miguel Coimbra, je vais me pencher sur son cas car son style me plait beaucoup.

Mais bon, revenons au roman en lui-même…
Ce roman est une uchronie, Alain Grousset prend comme point de départ une situation historique existante (L’attentat de Sarajevo en 1914) et en modifie l’issue pour ensuite imaginer les différentes conséquences que cela peut avoir sur l’Histoire.
Ici, l’attentat échoue, la guerre est évitée mais deux murs sont construits pour séparer l’Allemagne et la France qui se livrent une terrible guerre froide.

Constance, l’héroïne de l’histoire vit en France.
Elle est d’origine alsacienne mais sa région d’origine est devenue allemande et reste inaccessible à cause de ces deux murs.
La guerre froide dure depuis 100 ans et rien ne semble pouvoir y mettre un terme si ce n’est ce rumeur grandissante qui parle d’une arme nucléaire qui serait en train d’être construite par les allemands…
Constance va alors être recrutée pour aller espionner de l’autre côté du mur et tenter de changer l’Histoire!

Un roman d’espionnage très bien ficelé.
J’ai adoré le côté uchronie qui confère à l’histoire une certaine part de science fiction.
J’ai vu aussi dans ce roman une grande réflexion sur l’enfermement.
La population préfère rester enfermée plutôt que de passer l’action de peur de ce qui pourrait se passer.
C’est très intéressant surtout en cette période de centenaire de la guerre 14-18 de se demander ce qui aurait pu arriver.

J’ai beaucoup aimé.
Il y a juste la « scène » de fin qui m’a un peu contrariée, je n’y ai vu aucun intérêt mais à part ça…
Et puis, j’avoue une femme qui sauve le monde, c’est classe tout de même! :p

La guerre de 14 n’a pas eu lieu de Pierre Grousset
Flammarion, 13 euros

Share Button

2 comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.