[Lecture] Le chat qui ne mangeait pas de souris

Un « Le chat qui… » qui n’a rien à voir avec Lillian Jackson Braun mais un « Le chat qui… » est chouette quand même! :)

IMG_1125

Skilley est un chat londonien, engagé dans une auberge pour la débarrasser des souris. 
Mais les rongeurs ne sont pas les seuls à apprécier le fromage qui fait la renommée de l’établissement, Skilley en raffole!
Le gros chat gourmand se lie d’amitié avec la souris savante Pip et en échange de quelques morceaux de fromage, il assure sa sécurité ainsi que celle de toutes les autres souris de l’auberge.
Mais c’est sans compter sur l’arrivée de Pinch, un autre chat des crue moins sympathique, qui veut à tout prix s’assurer un confortable logis.
Skilley est prêt à tout pour protéger ses amis ainsi qu’un corbeau blessé que les animaux cache dans le grenier et qui appartient au service royal de la Reine d’Angleterre. 

Alors le pitch a l’air un peu tarasbicoté mais je l’avoue c’est ça qui m’a séduite!
Un chat ami avec des souris qui va sauver un corbeau royal, c’est délirant et j’aime ce qui est décalé. :)

J’ai dévoré ce livre en quelques heures, l’histoire est vraiment prenante, on s’attache à ces animaux extraordinaires, on frissonne pour eux, on espère que les gentils vont tous bien s’en sortir, que tout finira bien pour eux.
L’écriture est fluide, drôle et ultra créative…

Au fil des pages, on rencontre les animaux:

IMG_1126On voit les mots n’en faire qu’à leur tête:

IMG_1127

Et Charles Dickens s’incruste même au beau milieu de l’histoire:

IMG_1129

Une écriture farfelue pour une histoire extraordinaire. :)

Mine de rien, on apprend quand même pas mal de choses dans ce livre, sur la vie de Dickens par exemple mais surtout sur les corbeaux de la Tour de Londres.
En effet, depuis le règne de Charles II, la Tour de Londres abritent sept corbeaux géants.
Selon la légende tant que les corbeaux habiteront la Tour, l’Angleterre sera protégée contre les invasions.

Alors imaginez un peu le bazar dans cette histoire: Un des corbeaux a disparu!!

Une folle aventure où un chat qui ne mange que du fromage sauve des souris mais aussi le royaume d’Angleterre: Rien que ça!
Un vrai super-héros!

Un livre à lire de 9 à 99 ans et même encore après tellement il est chouette!

Le chat qui ne mangeait pas de souris est écrit par Carmen Agra Deedy et illustré par Barry Moser, tous deux très réputés au USA.
Ce livre a même reçu le Cybils Award en 2011, un prix littéraire remis par des blogueurs très actifs dans la littérature jeunesse aux US.

D’ailleurs saviez-vous que la première phrase du conte des deux cités de Dickens lui a été inspirée par une petite souris? :)

En tout cas, ce qui est vrai de vrai, c’est que le « Ye olde Cheshire » , l’auberge de l’histoire a vraiment existé et existe toujours sur Fleet Street à Londres.

Ye-Olde-Cheshire-Cheese-Pub

Que Charles Dickens l’a bien fréquenté mais aussi Mark Twain ou encore Sir Arthur Conan Doyle.
La classe ou bien?

Le chat qui ne mangeait pas de souris
De Carmen Agra Deedy et Randal Wright
Flammarion, 14,50 euros

IMG_1128

Share Button

9 comments

    • krokette says:

      Hihi, lui-même! :p
      Oui, je l’ai trouvé vraiment très chouette et je le conseille à tout le monde depuis que je l’ai terminé tellement je l’ai aimé :)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.