« Tu viendras me chercher t’aussi quand j’y sera à la n’école? »

Mon métier en tant qu’auxiliaire parentale (ou nounou au domicile des parents, quoi!) est d’accompagner l’enfant de ses premiers mois jusqu’à son entrée à l’école.
Une fois qu’ils rentrent à l’école, mon contrat est rompu et je dois me chercher un nouveau travail.
Ce n’est pas très stable au final mais c’est un choix.
J’aime ce que je fais.
Je trouve mon travail tellement enrichissant.

Je ne suis que de passage dans la vie de ses enfants, de ses parents…
Même si on garde contact, quelque chose se brise lorsque je pars et c’est souvent trés dur.

Pour les enfants…
Pour les parents…
Pour moi…

En ce moment, on essaie d’amener la nouvelle en douceur aux petites que je garde.

Du haut de ses 5 ans, la grande a bien compris que je ne serais plus là à la rentrée et elle me le rappelle bien quand je la gronde après une bêtise: « Vivement que tu sois plus là ».
Les enfants et leurs jolis mots…
Je vous rassure, elle s’excuse vite et se fait pardonner en me faisant un gros câlin même si elle fait souvent des bêtises et même si je la gronde parfois, on le sait toutes les deux: On va se manquer.
Elle me dessine d’ailleurs souvent des petits dessins qu’elle glisse dans la poche de ma veste ou dans mon sac quand j’ai le dos tourné, elle appelle ça des trésors, elle dit qu’il faut que je les garde jusqu’à ce que je sois vieille et qu’elle, elle soit mariée.
Promis Juré!

Pour la plus petite, cela risque d’être un peu plus compliqué.
J’en ai d’ailleurs une boule à la gorge lorsque j’y pense.
La papa a d’ailleurs souri quand il a vu mes yeux devenir rouges quand on parlait de tout ça.
Elles m’ont toutes les deux touchées en plein coeur ces petites filles mais celle avec laquelle j’ai passé le plus de temps, c’est elle.
Ce bébé qui dormait jusqu’à 11h du matin, curieuse de tout et éveillée au possible.
Ce bébé qui est devenu une petite fille qui souvent redevient bébé, parce que c’est bien de grandir mais être un bébé, cela a quelque chose d’assez confortable et rassurant.
Ce petit coeur en sucre qui invente des comptines à base de raton qui n’a plus d’maison et de sauterelle qui met ses chaussures et qui pour me les chanter lève le doigts comme si elle était à l’école et me demande: « Ji peux te chanter une chanson » , j’ai même eu le droit à une ôde à moi: « Ti mi grondes mais ji taime quond même ».
Cette petite casse-cou qui a plusieurs reprises m’a fait une peur bleue en sautant sur le canapé ou en glissant dans les escaliers.
Ce qu’elle va me manquer…

J’essaie de lui dire en douceur:
« Tu sais quand tu iras à l’école, c’est Maman qui viendra te chercher »
Ce à quoi, elle me répond:
« Mais si Maman travaille, ce sera toi!! »
Elle a bien compris que quand j’étais là, c’est parce que les parents étaient au boulot.

Récemment, la maman m’a appris qu’elle était enceinte du troisième.
Elle aurait aimé me garder d’ailleurs, mais bon…
Nous déménageons à plus de 100 kilomètres pour le travail du mari.
Cela risque de ne pas être super pratique!!

La petite m’a redemandé quelques jours après cette annonce si je serai là quand elle ira à l’école.
« Non, tu sais, quand tu seras à l’école, cela voudra dire que tu es une grande et que tu n’as plus besoin d’une nounou.
Moi, je vais aller m’occuper d’autres bébés »
Pas folle la guêpe, elle a de suite sauté sur l’occasion pour me dire:
« Mais maman, elle a un bébé dans son ventre »

Je sais, ma puce!
Je sais mais je vais devoir partir quand même.
C’est comme ça…
C’est la vie!

Et cela m’arrache un peu le coeur à chaque fois!

Certains diront que je prends trop mon métier à coeur, que je ne devrais pas m’attacher autant aux enfants.
Mais comment voulez-vous ne pas vous accrocher à ces petites choses qu’on vous colle dans les bras dix heures par jour alors qu’elles n’ont encore que quelques mois?
Comment voulez-vous faire quand les parents vous demande de veiller sur eux comme eux le feraient?
C’est impossible même en tentant (vainement!) de mettre un peu de distance ou alors on est pas humain!
(Ou on nounoute des mômes insupportables!!!!)

En attendant, il me reste 2 mois à partager avec elles.
Je compte bien en profiter.
On pleurera tous le 30 août au soir.
(Parce que je crois qu’on va tous se manquer,
Les parents ont été supers avec moi.
Ils m’ont aidés pour la VAE en me libérant pour que je puisse faire mes stages.
Ils m’ont aussi aidés pour le financement du permis.
Ils sont tout le temps arrangeant.
Je pense qu’on rêve tous de patrons comme eux!
Et eux, m’ont déjà dit qu’ils allaient me regretter!)

5790451337_bace098c81_z

❤-❤-❤-❤-❤-❤-❤-❤-❤-❤-❤-❤-❤-❤-❤-❤-❤-❤

Share Button

23 comments

  1. MissGreenfish says:

    Mince quoi ! Tu m’as tirée une larmichette.
    C’est tellement touchant tout ce que tu dis. Malheureusement, ça fait partie du métier.

    Profitez à fond de ces deux derniers mois <3

  2. princessemarina says:

    Ah bah mince alors ! Vilaine Krokette tu m’a fait larmoyer…
    Je me doute que ça doit pas être facile de les quitter… On s’attache vite aux enfants, et ceux-là on l’air d’être adorables. Je pense que tu es une super Nounou, et tu en as encore une belle preuve ici : tu vas manquer aux enfants et aux parents, super récompense :)

    J’espère que tout se passera bien pour toi, et que tu retrouveras des enfants à garder aussi adorables que ces 2 puces :)

    Bisous, et courage ;)

  3. p0ouet says:

    Je vais pas être très originale suite aux commentaires précédents mais tu m’as aussi arraché une larmichette :$
    Moi je trouve ça génial que tu prennes ton travail autant à cœur, même si c’est sûr que quand ça s’arrête, ça doit être sacrément difficile… En tous cas j’espère trouver une nounou comme toi quand j’aurai des enfants, et je sais déjà que ce n’est pas facile !
    Bisous :)

  4. Miss Thelma says:

    Oui ben des nounous comme toi aussi on en rêve nous parents :0))

    C est clair que ça doit être dur d être séparé du jour au lendemain comme ça d enfants que tu as parfois plus vu que les parents….

  5. farfadette says:

    J’ai connu ca aussi l’année dernière ! On a essayé de lui expliquer durant les deux derniers mois mais il n’avait pas vraiment compris et le jour J c’était l’horreur ! Il a pleuré comme jamais et je m’étais dit que moi il ne fallait pas que je pleure mais c’était trop dur .. je suis partie completement en larmes de devoir couper le cordon comme ca et de voir ce bout de chou dans cet état ! Mais comment ne pas s’attacher ? On ne peut pas c’est trop dur ! Mais cela fait parti du métier comme on dit donc on fait avec meme si c’est dur !

  6. Amy says:

    En effet, je ne vois pas comment il serait humainement possible de ne pas s’attacher ! Je te souhaite bon courage, alors. C’était la première fois que tu passais autant de temps avec des petites, ou ça t’était déjà arrivé ?

  7. Elunatik says:

    C’est ça qui fait de toi une bonne nounou. De l’implication et de l’amour, mais la capacité à faire la part des choses, au moins dans ta tête.

    Je trouve cela très beau, et je suis sûre que si les enfants se souvenaient de toi bien plus tard, ils n’en garderaient que de bons souvenirs!

    Courage!

  8. Lilyvia says:

    Ton article est vraiment rempli d’amour et de tendresse. J’ai été émue en le lisant. Les petites ont de la chance de t’avoir comme nounou. Et je crois que depuis le temps que je lis ton blog, le jour ou j’aurai besoin d’une nounou, j’espère qu’elle sera aussi attentionnée et aimante que toi envers mes enfants. Tu aimes ton métiers et les enfants et tu arrives à nous le faire partager.

  9. Kaori says:

    Pas originale moi non plus….

    Tu m’as fait monter la larme à l’œil….

    En fait, ton métier, c’est Mary Poppins <3 <3

    Tu restes "jusqu'à ce que le vent tourne" …. <3 <3 <3

    Ici, c'est l'inverse : Pitchoune a 2 ans et demi et je dois la faire garder pour la première fois… Le gros stress de la recherche et du bon choix…
    ….

    Ah puis je ne t'avais jamais remerciée : Merci pour toutes les idées bricolage que tu partages ici ! On les fait toutes avec Pitchoune !!!!!

    Bref , je penserai fort à toi le 30 août….

    Sur ce, on part faire le bricolage du "piti chat et du piti chien qui font coucou-caché".

    <3

  10. ohoceane says:

    Tu m’as fait monté les larmes aux yeux avec ce billet… J’imagine l’émotion, les liens qu’on tisse, tout ça ne disparaitra pas :) Tu es vraiment une nounou en or !

  11. lolitaurore says:

    Conclusion, je dois déménager à Lyon pour que tu gardes notre futur enfant, un jour !!
    Bon courage à vous tous pour cette fin d’année qui s’annonce très dure…

  12. drine says:

    Ma nounou m’a dit, tout à fait au début où elle gardait ma n°1 bébé, « ils nous disent de ne pas s’attacher, de ne pas faire de bisous, moi j’y arrive pas ! » et c’est ce qui a fini de me convaincre que j’avais fait le bon choix… Courage ma krokette ♥

  13. lamarie84 says:

    larmes ax yeux comme les autres…
    Pareil travaillant souvent avec les enfants, qu ils nous montrent qu on a trouvé la bonne voie de travail…on s attache (même si c est interdit…)
    courage et j espere que tu trouveras une famille aussi bien que celle ci, que tu garderas contact avec eux (même si c est jamais simple non plus)
    en tout cas tu sais trouver les mots pour transmettre une émotion…

  14. missbonbon says:

    et ben bravo madame… je pleure moi maintenant….. bouh :(

    la vie est ainsi faite, mais moi qui pleure déjà comme une madeleine quand la fin de l’année scolaire pointe le bout de son nez et que je dois dire bye bye à mes petits élèves, j’imagine même pas dans quel état je serais à ta place……
    des douces pensées à toi mdame nounou!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.