Accueil>Cinéma>Des avis ciné en pagaille
avis-cinema-2

Des avis ciné en pagaille

Cela fait bien longtemps que je ne vous ai pas fait de petites reviews de mes instants DVD et VOD.
Alors, remédions à cela.

17 filles

« Dans une petite ville au bord de l’océan, dix-sept adolescentes d’un même lycée prennent ensemble une décision inattendue et incompréhensible aux yeux des garçons et des adultes : elles décident de tomber enceintes en même temps. Ce film est inspiré d’un fait divers survenu en 2008. »

Mon avis: La dernière phrase du film: « Face à une fille qui rêve, on ne peut rien faire »… Rêver, c’est ce que j’aurais du faire. D’ailleurs, je n’aurais jamais du résister à l’appel de Morphée, chaque fois que ce film m’a fait piquer du nez. Inspiré de faits réels, ce film m’a filé la gerbe… « Oh, on s’fait chier dans ce bled pourri, faisons des bébés. » « Oh, mes parents, c’est trop des connards, je fais faire un bébé. » Putain, les meufs, allez faire un bowling si vous vous faites chier ou tripotez-vous la chatte, j’sais pas moi! Mais vous faire mettre en cloque?!? J’ai juste eu envie de prendre l’eurostar pour aller mettre des petites claques dans la gueule de ces inconscientes.

Non mais sans rires!

Cela m’a trop fait penser à l’émission de Télé Poubelle d’M6, « 16 ans, bientôt maman » et à cette débile de gamine qui ne comprenait pas pourquoi ses parents étaient furax parce qu’elle était tombé enceinte puisque de toutes façons, elle toucherait des allocs.

Bon, au dela de cela. Le film est plat… La plupart des actrices vraiment bidons (Bon ok, ce sont des gamines mais voilà…) Les dialogues sont d’un lent et les répliques vraiment moisies.

Enfin bref, un film qui sera vite oublié et c’est tant mieux.

☆★☆★☆★☆★☆★☆★☆★

Café de Flore

« Il n’est pas facile de dire adieu à ceux qu’on aime ; pour y parvenir, il faut parfois toute une vie – ou deux. Entre le Paris des années 1960 et le Montréal d’aujourd’hui se déploie une vaste histoire d’amour à la fois sombre et lumineuse, troublante et malgré tout pleine d’espoir. Café de Flore raconte les destins croisés de Jacqueline une jeune parisienne mère d’un enfant unique, d’Antoine un DJ montréalais ainsi que des femmes qui l’entourent. Ce qui les relie : l’amour, troublant, maladroit, imparfait et inachevé… humain. »

Mon avis: La rumeur dit que quand Johnny Deep a vu ce film, il a largué Vanessa Paradis. Huhu. Bon, je déconne mais encore une fois, je me suis ennuyée. (Décidément!) Techniquement, ce film est vraiment bien foutu mais après… Le scénario est bancal et terriblement confus. Mettre en parallèle l’histoire d’une mère des années 60 qui se bat pour son fils trisomique, avec celle d’un DJ à notre époque qui ne manque de rien, en pleine crise de la quarantaine était une bonne idée mais lorsqu’une scène émouvante s’intercale entre une scène chiante et une autre maladroite, on finit par perdre pied et on se dit que ce film n’a vraiment pas d’intérêt.

Vanessa Paradis y est bouleversante mais cela ne m’a pas suffit… L’attente est beaucoup trop longue pour qu’on comprenne où le scénario veut nous mener et c’est bien dommage parce que pour le coup, quand on finit par comprendre, il est trop tard… J’ai eu la désagréable impression de subir le film au lieu de le regarder.

☆★☆★☆★☆★☆★☆★☆★

Juno

« Juno McGuff, 16 ans, est une jeune fille qui n’a pas la langue dans sa poche mais qui, sous ses airs de dure, se cherche comme toutes les adolescentes de son âge. Alors que la plupart de ses copines de lycée passent leur temps sur Internet ou au centre commercial, Juno ne fait rien comme les autres. C’est ainsi qu’un jour où elle s’ennuie, elle couche avec Bleeker, garçon aussi charmant que peu prétentieux.
Mais quand elle tombe enceinte accidentellement, elle décide de trouver le couple de parents adoptifs idéal qui pourra s’occuper de son bébé. Avec l’aide de sa meilleure amie Leah, elle repère dans les petites annonces du journal local Mark et Vanessa Loring qui rêvent d’adopter leur premier enfant. Soutenue par sa famille, Juno fait la connaissance des Loring. Tandis que le terme de sa grossesse approche, Juno va devoir faire preuve de maturité et de courage… »

Mon avis: Quitte à voir un film avec une adolescente qui tombe en cloque, autant revoir un film qu’on a adoré lors de sa sortie en salles. En plus, cela tombait bien, mon homme ne l’avait pas encore vu… Haha! Une bonne réalisation, des acteurs géniaux (Oui, même Jenifer Garner que je ne peux pas encadrer!) , une BO magnifique…  Que demander de plus? De l’Amour… De l’Humour… Juno est grinçante mais tellement attachante. Moi, je pleure comme une madeleine chaque fois que je le vois! Un film frais et loin des stéréotypes.

Et Ellen Page ♥

☆★☆★☆★☆★☆★☆★☆★

Team America

« Team America est une unité d’élite qui se bat sous toutes les latitudes pour assurer notre sécurité. Apprenant qu’un dictateur mégalo s’apprête à livrer des armes de destruction massive à une organisation terroriste, le groupe se lance une fois de plus dans la bataille… »

Mon avis: « America Fuck-Yeah! » Comme « Juno », j’avais vu ce film au cinéma, il y a déjà pas mal de temps. (Tu sais du temps merveilleux où j’avais une carte UGC illimitée… Bouhouhouhouhou!) Et je l’avais adoré! « Team America: police du monde » est un film de de Trey Parker et Matt Stone, plus connus pour avoir donné naissance à la série d’animation South Park alors déjà, ça vous met dans l’ambiance mais si en plus, ce film est un hommage aux Thunderbirds, série avec des marionnettes que je regardais lorsque j’étais petite sur Canal Jimmy (Oui, à la campagne, on avait le câble, ce luxe suprême!) et bien moi, je dis: « Banco ».

Un film à mourir de rire avec des scènes super cultes comme l’attaque des panthères ( coucou les petits chatons mignons!) ou la scène de cul (oui avec des marionnettes!) hot hot hot!

Les clichés du cinéma américain et même de la société américaine passés au crible de façon parodique.

Méchamment hilarant.

☆★☆★☆★☆★☆★☆★☆★

Un jour

« Emma et Dexter passent la nuit ensemble après leur soirée de fin d’étude et décident…de rester amis. Lui est insouciant et frivole, elle est bourrée de complexes. Pendant 20 ans, Dexter et Emma vont s’adorer, se séparer, se détester, se manquer… finiront-ils par comprendre qu’ils ne sont jamais aussi heureux que lorsqu’ils sont ensemble ? »

Mon avis: Tu te dis que c’est lent. Tu te dis que c’est prévisible. Tu te dis que de toutes façons dans le même style, « 7 ans de séduction » vaut mille fois mieux parce qu’en plus dans « 7 ans de séduction », y’à Ashton Kutcher et que Ashton Kutcher, il est drôle.

Et puis, à la fin, tes yeux se mouillent et tu finis par te dire qu’il n’est pas si mal, ce film.

(Visited 1 times, 1 visits today)