In my mailbox

Cette semaine dans ma boite aux lettres, j’ai reçu:

✸ Le dernier roman d’Aurélie Valognes dont j’avais adoré le fabuleux « Mémé dans les orties ».
Sa maison d’édition m’avait invité à une rencontre avec l’auteure mais c’était impossible pour moi de m’y rendre car comme à chaque fois, l’événement avait lieu à Paris en semaine.
J’étais franchement déçue donc je remercie les éditions Mazarine pour cette délicate attention, cela me met du baume au coeur.

✸ J’ai aussi reçu le cahier voyageur de Marianne, une écolière canadienne.
Mes amies belges Céline et Julie l’ont remplies avant et j’avais trop envie de faire voyager Marianne à mon tour du côté de Marseille.
Son cahier partira ensuite du côté de Lyon chez mon amie Charlotte avant d’être retournée à l’institutrice de Marianne qui lui remettra.
Je trouve ce genre de projet vraiment sympa et j’espère que Marianne sera contente en découvrant son cahier complètement rempli.

Je vous montrerais mes pages bientôt.

J’ai vraiment apprécié  mettre un peu de moi et surtout de ma ville dans ce projet et j’espère que je pourrais remplir d’autres cahiers de ce genre à l’avenir. :)

✸ J’ai aussi reçu une carte postale de mes parents qui sont dans les Vosges en ce moment pour assister à la fête des Jonquilles.
Fête qui apparemment est super populaire mais dont je n’avais jamais entendu parler!
Ils ont l’air de bien s’amuser depuis la retraite et l’achat de leur camping car!
Ils visitent pleins d’endroits.
Cela fait envie!
Vivement la retraite!

Remarquez, je suis en train de me dire que nous aussi, nous sommes déjà allés dans les Vosges.
On a été récupéré le gros Max à Epinal!
Bon ok, c’était un aller-retour rapido mais bon! :p

Hâte de voir les surprises que me réservent ma boite aux lettres la semaine prochaine! :) 

Share Button

#CinEmma – À bras ouverts

Figure de la scène littéraire et médiatique française, Jean-Etienne Fougerole est un intellectuel humaniste marié à une riche héritière déconnectée des réalités. Alors que Fougerole fait la promotion dans un débat télévisé de son nouveau roman « A bras ouverts », invitant les plus aisés à accueillir chez eux les personnes dans le besoin, son opposant le met au défi d’appliquer ce qu’il préconise dans son ouvrage. Coincé et piqué au vif, Fougerole prend au mot son adversaire et accepte le challenge pour ne pas perdre la face. Mais dès le soir-même, on sonne à la porte de sa somptueuse maison de Marnes-la-coquette… Les convictions des Fougerole vont être mises à rude épreuve !

Jeudi, je devais finis plus tôt au boulot pour me rendre au Carnaval de mon ancien boulot et comme ma responsable m’a dit que je pouvais finir encore plus tôt… et bien, j’ai décidé de me faire une toile avant d’y aller.

J’avais envie de voir un film pas trop prise de tête pour me détendre un peu.
Vu l’horaire, j’avais le choix entre « Ghost in the shell » ou « À bras ouverts ».
Comme je suis sympa et que je pense que mon mari veut aussi voir le premier, je suis allée voir le deuxième, sans vraiment savoir à quoi m’attendre…
Je n’ai pas vu « Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu? » , j’en avais entendu autant de bien que de mal mais bon, pourquoi pas?

Et bien…
Pourquoi surtout?

Desfois, j’ai vraiment des idées à la con!! ^^

« À bras ouverts » est un sacré nanar et encore non, même pas car il y a des nanars qu’on aime regarder.
C’est raciste, bourré de clichés, puant (oui, carrément!)

Ce n’est tout bonnement pas drôle (et ce même avec 6 grammes d’alcool dans le sang!) et écrit avec les pieds.

On ne peut même pas juger les acteurs dans leur rôle tellement, ils sont grotesques!

Enfin bref, je n’ai pas aimé!

Mais bon, cela m’a fait du bien de me sortir un peu de la routine en allant au cinéma alors que j’aurai du être au boulot…
Cependant, la prochaine fois, j’essaierais de mieux choisir le film! :p

✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵

Challenge films: 13/52.

Si vous avez des films à me conseiller: n’hésitez pas! :)

Share Button
This entry was posted in Cinéma.

#EmmaLit : « Nuit blanche à Manhattan » de Sarah Morgan

Un nouveau projet, une nouvelle vie, et le ciel de Manhattan pour seule limite. 
Même si l’entreprise d’événementiel qu’elle vient de lancer avec ses deux meilleures amies est encore au point mort, Paige veut y croire. Mieux, elle a un plan : ne plus jamais laisser la peur de l’échec la paralyser, manger sainement et se tenir aussi loin que possible de Jake Romano – mieux  connu sous le nom de « Celui qui lui brisa le cœur ». A partir d’aujourd’hui, Paige ne pense plus au passé, seulement à l’avenir. Sauf que, dès sa première commande, son passé et son avenir se télescopent violemment.

J’ai craqué pour ce livre à cause de la couverture…
Oh, ça va, ne me jugez pas, je suis certaine qu’on est plusieurs à faire cela!

Et il a passé quasiment tout le mois de Mars avec moi.
Les boules!

En fait, j’ai un gros soucis… il faut toujours que je termine un livre lorsque je le commence… TOUJOURS!
Et parfois, cela me joue de mauvais tour notamment dans le cas où je n’accroche pas trop à l’histoire ce qui fut le cas ici.

On comprend directement où cela va nous mener et je l’avoue, cela me gave quand un roman si romantique soit-il manque de suspense ou de quelconques rebondissements.

Cependant, j’ai aimé la plume de l’auteure et je pense lire un de ses autres romans mais sûrement pas la suite des aventures de Paige car, « Nuit blanche à Manhattan » est le tome 1 d’une saga nommée « Coup de foudre à Manhattan » dont le tome 2 « Rendez-vous à Central Park » sortira le 31 mai et ce même si l’héroïne ne sera plus Paige mais une de ses amies: Frankie, apparement !

Allez, sur ce, je file terminer le Calendar Girl de Mars vu qu’à cause de Paige et Jake, je suis super à la bourre! :p

Share Button

#Cinemma : Sage Femme

Claire est la droiture même. Sage-femme, elle a voué sa vie aux autres. Déjà préoccupée par la fermeture prochaine de sa maternité, elle voit sa vie bouleversée par le retour de Béatrice, ancienne maîtresse de son père disparu, femme fantasque et égoïste, son exacte opposée.

J’adore Catherine Frot.
Je ne sais pas pourquoi mais je l’adore.
Enfin si, je sais pourquoi: parce que je la trouve talentueuse.

Alors quand j’ai vu qu’elle était à l’affiche d’un nouveau film, j’ai eu envie de la voir… enfin de le voir! :)

Sage Femme, c’est l’histoire de deux femmes au passé commun qui s’est un peu mal terminé.
Béatrice a brisé le coeur du père de Claire au sens littéral du terme.

Des années plus tard, Béatrice essaie de reprendre contact avec cet homme par le biais de Claire car elle vient d’apprendre une horrible nouvelle concernant sa santé et voudrait réparer les pots qu’elle a cassé par le passé.
Mais comment réparer un pot dont les cendres ont été dispersées dans la scène?
Claire va lui apprendre la funeste nouvelle et au lieu de rejeter Béatrice, elle va la soutenir dans l’épreuve qu’elle traverse.

Une sainte femme, cette Claire… Une sage femme.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce film surtout grâce au jeu magistral des deux Catherine mais aussi grâce à ses dialogues exceptionnels.
Un très beau film, touchant et plein d’humanité.

Je sais que ce genre de film risque de ne pas plaire à beaucoup de monde car comme dans la plupart des drames français, le rythme peut parfois être lent mais personnellement, cela ne m’a pas dérangé.

C’est de plus un très bel hommage au métier de sage-femme.
Par contre, âmes sensibles s’abstenir, on y voit des actes médicaux pas très glamour à plusieurs reprises.
Ma voisine a à plusieurs reprises tournés la tête. ^^

✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵

Challenge films: 12/52.

Si vous avez des films à me conseiller: n’hésitez pas! :)

Share Button
This entry was posted in Cinéma.

#Cinemma : Mon avis sur Baby Boss

C’est toujours un choc de voir ses parents rentrer à la maison avec un bébé dans les bras – surtout quand il porte une cravate, qu’il se balade avec un attaché-case et qu’il a la voix d’un quinquagénaire ! 

Si Tim, 7 ans, ne voit pas d’un très bon œil ce «Baby Boss» débarquer chez lui, il découvre qu’il a en réalité affaire à un espion et que lui seul peut l’aider à accomplir sa mission ultra secrète… 

Car Baby Boss se prépare à un affrontement titanesque entre les bébés et…. les toutous, charmants petits chiots qui vont bientôt être vendus pour remplacer les bébés dans le cœur des parents !

Je l’avoue, je ne sais absolument pas pourquoi, j’ai eu envie de voir ce film.
J’avais envie d’aller au cinéma mais j’avais des remords à aller voir « La Belle et la Bête » sans mon mari.

Donc un film d’animation: pourquoi pas?
En plus, j’avais vu la bande-annonce et cela avait l’air drôle!

Au final, effectivement, c’était drôle mais si on a 5 ans et demi car le scénario surfant sur la rivalité fraternel est totalement WTF mais en y réfléchissant, on part du constat que Tim a une imagination débordante donc ce « Baby Boss » n’est pas pas le fruit de son imaginaire qui va le conduire à accepter plus facilement le fait de devenir grand frère?
N’y a-t-il pas aussi une satire du monde du travail derrière tout cela?

Huuuuuum huuuuuum!

J’ai vraiment adoré les parties du films où Tim nous emportait avec lui dans ses délires à la Indiana Jones saupoudrés d’un soupçon de Mission Impossible mais globalement, je dirais que ce film d’animation est sympa mais sans plus…
Il ne me laissera pas un souvenir impérissable… je pense même que je l’aurai déjà oublié d’ici quelques jours.

(Oh, ne faites pas cette tête, les gars, je suis sûre que pleins de gens ont aimés ce film!!)

✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵

Challenge films: 11/52.

Si vous avez des films à me conseiller: n’hésitez pas! :)

Share Button
This entry was posted in Cinéma.

My 365 of 2017

Lundi 27 Mars: 
Au détour d’une rue, je suis tombée sur un homme et son chien trop rigolo avec sa tétine dans la bouche.
Ce monsieur fait la manche mais il a surtout envie de parler.
On a discuté pendant plusieurs minutes de tout et de rien avec des mots simples.
Le retour du beau temps.
Son chien.
Et cetera…
On s’est quittés tous les deux avec le sourire aux lèvres.


Mardi 28 Mars: 
Gros matou pleins d’poils!

Mercredi 29 Mars:
Tellement vrai.

Jeudi 30 Mars:
Avec le changement et mon nouveau travail grâce auquel je rentre plus tôt quand je suis de fermeture, je peux assister au ballet du coucher du soleil tous les soirs!
Chaque jour, un nouveau spectacle depuis mon balcon.

Vendredi 31 Mars:
C’est pas là…
Et je ne regrette vraiment pas d’avoir pris le programme avec les ateliers car cela m’aide beaucoup à garder le cap.

Samedi 1e Avril:
En allant au cinéma, je suis tombée sur ce street art absolument magnifique.
J’ai appris par la suite grâce à Nannie Pomme que ce magasin était une mercerie très réputée à Marseille tenue par, je vous le donne en mille: quatre soeurs!
Ce portrait est celui de la dernière des soeurs qui est décédée il y a peu, il a été réalisé pour lui rendre hommage.
Et quel bel hommage.

Dimanche 2 Avril:
Je me suis offert un petit carnet (oui, encore un!) , il y a quelques jours parce que la citation de Confucius dessus m’a beaucoup plu.
Car même si je dois souvent côtoyer des personnes pas très très cools, j’adore mon travail… vraiment!

☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆

Bonne semaine à toutes et à tous.

Share Button
This entry was posted in My 365.

#WeightWatchers – Semaine 8

8ème semaine de Weight Watchers… déjà!

Et je regrette amèrement d’avoir séché mon atelier la semaine dernière car je me rends compte que j’ai besoin de ce suivi.

Cette semaine, j’ai un peu fait n’importe quoi.
Contrariée par une personne au boulot, j’ai un peu craqué sur la bouffe et je n’ai pas compté certaines choses.
Booooooooooouh!

Du coup, j’avais un peu peur d’aller à mon atelier cette semaine car j’étais convaincue d’avoir pris au moins mille kilos.


Mais j’ai tout de même réussi à perdre…
Pas beaucoup…
Mais en tout cas, je n’ai pas repris et ça, c’est une sacrée victoire!

J’ai donc perdu 300 grammes soit au total 8,4 kilos.

J’espère que cela ira mieux la semaine prochaine et on croise les doigts car la personne qui me contrarie au boulot à un entretien d’embauche sur Paris, mardi.
Elle a demandé sa mutation et j’avouerais que j’aimerais beaucoup que cela se fasse!
(Si cela se fait, je serai même prête à chanter « Libérée, Délivrée » alors que je déteste « La reine des neiges ».)

Pour ce qui est de mon défi: 10000 par jour durant les jours de la semaine: J’AI RÉUSSI.
J’ai même réussi hier, samedi en allant au cinéma, oui mais en faisant une grande partie du chemin à pieds.

J’ai tenté de me remettre au vélo d’appartement aussi mais je me suis froissée un muscle ou je ne sais quoi comme un gros boulet, du coup durant toute la semaine, impossible d’en refaire…
J’ai même été plusieurs jours sans pouvoir m’assoir par terre sans que cela me fasse atrocement mal.
Sympa lorsqu’on travaille avec des tout-petits et qu’on doit se mettre à leur hauteur.

Il va falloir que je mette en oeuvre, ce qui a été dit à l’atelier cette semaine: #onsétire!
Cette semaine, il était question d’étirements lors de la réunion.
Beaucoup de choses avaient déjà été abordées dans d’autres ateliers mais c’était tout de même assez intéressant.

Sinon, je ne sais pas si vous avez vu que Louise Misha avait sortie une collaboration avec Monoprix.
J’aime beaucoup ce que fait Louise Misha mais il faut dire ce qui est, c’est assez cher!
Du coup, là avec Monop’, c’est tout de suite vachement plus abordable et j’ai littéralement craqué sur cette robe à 59 euros:

Elle existe en taille 44 et je trouve que cela me ferait une belle motivation pour continuer sur ma lancée.
Elle est disponible sur le site si vous n’avez pas de Monop’ à proximité.
Et je la trouve canon pour cet été!
Cher Papa-Noël si tu m’entends! :p

Allez, à la semaine prochaine pour un nouveau point sur mon plus gros défi de l’année: perdre du gras pour enfin me sentir en accord avec moi-même!

 

 

 

Share Button

#EmmaLit  » La petite fille qui avait avait un nuage gros comme la Tour Eiffel » de Romain Puèrtolas

Alors que la jeune et jolie factrice parisienne Providence Dupois s’apprête à partir en Afrique chercher la petite fille qu’elle aime le plus au monde, un volcan islandais se réveille, paralysant l’ensemble du trafic aérien européen. D’aéroport en monastère tibétain, commence alors pour elle le plus haletant et le plus prodigieux des voyages. L’amour donne des ailes. Êtes-vous prêt à vous envoler ?

J’avais adoré le très très drôle premier roman de Romain Puértolas: « L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea » alors quand on m’a offert son deuxième roman dans un swap, il y a quelques temps déjà, j’étais trop contente.

J’ai enfin trouvé le temps de lire « La petite fille qui avait avalé un nuage gros comme la Tour Eiffel » le week-end dernier (enfin, j’ai enfin lâché ma liseuse numérique surtout!) et je l’ai dévoré en quelques heures.

Comme l’histoire du fakir, l’histoire de cette petite fille, Zahera et de sa mère adoptive, Providence est complètement farfelue mais un peu de folie, cela fait tellement de bien de temps à autre.

Pour rejoindre sa fille au Maroc, Providence va suivre une folle aventure et nous montrer que l’amour donne des ailes (et que c’est meilleur que le redbull!) .

Zahera est atteinte de mucovisidose et, orpheline, elle vit depuis sa naissance dans un hôpital.
Elle compte donc beaucoup sur Providence pour la sortir de là.
Providence y arrivera-t-il?
En tout cas, elle fait tout pour et elle va vivre une aventure follement déjantée pour y arriver.

Un beau voyage plein d’espérance et de tolérance avec un soupçon de rêve et surtout beaucoup beaucoup beaucoup d’amour!

La fin est totalement inattendue et m’a fait chouiner un peu.

Poétique et touchant.
À lire absolument!

Share Button

#EmmaLit : « Tu me trouveras au bout du monde » de Nicolas Barreau

Tout vient à point à qui sait attendre

Jean-Luc Champollion, galeriste parisien, s’était promis de ne plus jamais écrire une seule lettre d’amour depuis une terrible déception à l’adolescence. Pourtant, lorsqu’il en découvre une dans sa boîte à lettres, intrigué, il ne peut s’empêcher d’y répondre. Une relation épistolaire nourrie naît alors entre le jeune homme et l’énigmatique Principessa. Mais cette dernière sait ménager le suspense, et l’entraîne dans un jeu de piste amoureux avant d’accepter de se dévoiler en chair et en os. Pris au jeu de ce tendre duel, Jean-Luc s’enflamme. Qui est donc cette femme qu’il imagine sans la voir, qu’il comprend sans la connaître ? Comment la convaincre de se livrer ? Devra-t-il aller jusqu’au bout de la terre pour la tenir enfin serrée dans ses bras ?

J’ai craqué sur ce roman lors des « Happy Hours » livre de poche qui avait lieu il y a quelques semaines.
Pour deux livres achetés, un livre offert… je me fais avoir à chaque fois! :p
Mais je ne regrette pas car cela m’a permis de découvrir Nicolas Barreau, un auteur que je ne connaissais absolument pas.
C’est la couverture et le titre de son roman qui m’ont donné envie de l’acheter!
Je suis d’une faiblesse!

Avec ce roman, Nicolas Barreau nous offre une comédie légère pleine de mystère mystérieux (Mais que fait Scoobydoo?)
Un galériste qui aime les femmes et qui leur rend bien se prend au jeu d’une correspondance amoureuse avec une énigmatique expéditrice qui se fait appeler « Principessa ».
Au fil de leurs échanges, il mène l’enquête.
Mais qui peut bien être cette femme qui a l’air de très bien le connaitre?
Son amour d’enfance?
L’artiste qu’il expose?
Sa voisine?
Jean-Luc a de quoi en perdre la tête et plus son interlocutrice échange avec lui plus son désir pour elle s’intensifie.
Et lorsqu’elle se dévoile enfin: quelle surprise!
Je l’avoue, je ne pensais pas du tout à cette personne.

Belle découverte!
Maintenant, je pense que je vais me procurer « Le sourire des femmes »

Share Button

#WeightWatchers – Semaine 7

J’ai honte, j’ai honte…
Cette semaine, j’ai séché mon atelier Weight Watchers.
Oups!

Mais c’était pour la bonne cause!
Le carnaval dans ma nouvelle crèche. :)
Un moment sacrement #feelgood !

Du coup, pas de pesée et je me mets au défi de ne pas me peser jusqu’à ma prochaine réunion.

D’ailleurs surprise samedi matin, j’ai reçu un sms de ma coach me demandant si j’allais bien.
J’ai trouvé cela très bienveillant de sa part.
Il faut dire que le vendredi d’avant, j’avais quitté la réunion car j’étais malade donc le fait que je ne vienne pas cette semaine non plus, cela lui a fait posé question.

J’ai trouvé cela très chouette.
Ce sms m’a fait sentir importante dans ce programme et c’est assez rassurant de ne pas être qu’un numéro.

La semaine dernière, je m’étais mise au défi de faire 10000 pas chaque jour de la semaine!
Echec total!

J’ai réussi à atteindre mon objectif durant 5 jours mais j’ai échoué jeudi (avec 8000 pas) et aujourd’hui (3000 pas!)

Bon, j’ai tout de même gagné 96 actipoints, c’est pas mal.

Mais pour le coup, je me relance le défi « 10000 pas par jour » pour la semaine prochaine en espérant y arriver cette fois!

J’aimerais aussi assez retrouver du temps pour refaire du vélo d’appartement car c’est important aussi de faire un peu de cardio quand on a du poids à perdre…
Enfin quand je dis retrouver du temps, je veux surtout dire: reprendre le temps car du temps, j’en ai… je ne l’utilise juste pas comme il le faudrait!

Vivement vendredi que je vois combien j’aurai perdu en 2 semaines même si j’ai un peu honte d’avouer que cette semaine, j’ai eu quelques écarts incontrôlés : ne serait-ce qu’au Carnaval où des bonbons m’appellaient de leur petite voix douce pour que je les mange (si, si, je vous assure!)

Allez, on y croit!
J’espère vraiment passer la dizaine de kilos perdus…
Ce serait sacrement chouette! :)

 

Share Button

My 365 of 2017

Lundi 20 Mars: 
Visite médicale pour le travail très tôt ce matin.
Du coup, je me suis baladée un peu en attendant l’heure de l’embauche et on tombe sur de sacrée jolie chose lorsqu’on lève les yeux.

Mardi 21 Mars: 
On vient de recevoir une commande de jouets à la crèche.
C’est un peu Noël.
Parmi ces jouets, des petites ani-voitures choupis-kawaii.

Mercredi 22 Mars: 
Partir un peu plus tôt pour faire une halte à la librairie avant d’aller travailler.
C’est aujourd’hui que sortait le livre de Victoria du blog Mango and Salt et j’avais hâte de pouvoir le feuilleter!
D’ailleurs ma libraire l’a feuilleté un peu et elle compte s’en prendre un pour elle. :)
J’en ai lu quelques pages et il est sacrement bien fichu.
Bravo Victoria pour ce beau bébé.
Je fais dès la semaine prochaine tester quelques recettes!

Jeudi 23 Mars: 
Les radis de Tchernobyl.
Moi qui adore cela, je n’ai pas été déçue du voyage!

Vendredi 24 Mars: 
C’était le carnaval de la crèche.
J’ai passé une journée vraiment chouette.
Et les enfants se sont éclatés!

Samedi 25 Mars: 
Et nous remercions le chien de Belle-Maman qui a transformé Max en Sakapuce! :(

Dimanche 26 Mars: 
Tajine aux trois carottes in progress.
On s’est régalés!
Si la recette vous intéresse, n’hésitez pas à me le dire, je serai ravie de la partager avec vous.

☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆

Bonne semaine prochaine à toutes et à tous.

Pour ma part, cette semaine au programme:

– Je dois aussi aller refaire faire mon pass Gaumont.
Je l’avais résilié mais je viens de me rendre compte que mon nouveau travail se trouve à 5 minutes d’un cinéma Pathé-Gaumont.

Et une fois le Pass refait:

– IL FAUT ABSOLUMENT QUE J’AILLE VOIR « LA BELLE ET LA BÊTE » qui est enfin sorti… hiiiiiiiiiiiii!

 

Bisous ★

Share Button
This entry was posted in My 365.

My 365 of 2017

Lundi 13 Mars: 
Au programme de cet été.
On a déjà vu Chambord, Blois et Amboise… la maison de la magie de Blois et Le Clos Lucé mais il nous reste des tonnes de choses à voir.
J’aimerais aussi beaucoup aller au zoo de Beauval, il a l’air très chouette, ce zoo!
Si vous avez des conseils: n’hésitez pas!

Mardi 14 Mars: 
Aujourd’hui, c’était activité empreintes de pattes d’animaux sauvages et les enfants ont vraiment adoré!
D’ailleurs une maman m’a félicité pour mes activités qui « sortaient un peu de l’ordinaire » … hey hey!

Mercredi 15 Mars: 
Y’a de l’amour dans l’air!
Vont-ils nous faire des bébés comme ceux de l’autre crèche?
Le suspens est à son comble!

Jeudi 16 Mars: 
J’ai trouvé un truc bizarre dans mon panier de légumes bio.
Cela se cuisine comment?

Vendredi 17 Mars: 
Je triche un peu.
Cette photo à été prise par mon mari, vendredi matin.
Mais j’avais tellement la tête dans le pâté en rentrant du boulot que je n’ai pas eu le loisir de prendre en photo quoique ce soit.
Je suis rentrée et je me suis effondrée comme une merde.
Je remercie d’ailleurs ma responsable qui m’a fait partir plus tôt quand elle a vu que je n’allais pas très bien.
Cela me change d’avoir une supérieure qui se soucie de moi.

Samedi 18 Mars: 
Joyeux week-end ou les joies de bosser avec des enfants.

Dimanche 19 Mars: 
Je crois que je ne me lasserais jamais de cette vue.

 

☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆

Bonne semaine prochaine à toutes et à tous.
Pour ma part, elle commencera avec une visite médicale et se finira avec le carnaval de la crèche.
Je pense ressortir mon déguisement de l’an dernier pour l’occasion.

Bisous ★

Share Button
This entry was posted in My 365.