#EmmaLit : « 89 mois » de Caroline Michel

IMG_9467

« J’ai trente-trois ans, ça y est. A quarante ans et des poussières, mon corps sera hors jeu. Il me reste donc sept grosses années pour faire un enfant, soit quatre-vingt-neuf mois. Un chiffre minuscule. A peine deux mille sept cents jours. Que peut-on faire en deux mille sept cents jours ? Rien. J’en ai déjà mis cinq à construire trois meubles Ikea. »

Jeanne, célibataire, contrôleuse de train sur la ligne Paris-Auxerre, n’a qu’une obsession : devenir maman avant que le temps la rattrape. Elle a fait une croix sur le couple, il lui faut simplement un géniteur. Sa décision ne fait pas l’unanimité auprès de ses amis, et, même si parfois elle doute, elle est déterminée à surveiller son cycle, à provoquer les rencontres, à boire des potions magiques et à lever les jambes après chaque rapport, sait-on jamais.

Jeanne a 33 ans, son mec vient de la quitter parce qu’il avait besoin d’air.
Elle a ouvert la fenêtre mais cela n’a pas suffit…

Ce départ a laissé un vide, vide que Jeanne aimerait combler avec un bébé.
Après tout, ils comptaient en faire un ensemble… Pourquoi ne pas en faire un, toute seule? (Et là, j’ai du Jean-Jacques Goldman dans la tête, évidemment!)
Surtout que les 40 balais arrivent (dans 89 mois) …

Le temps passe, j’ai un désir de maternité et, dans la pratique, rien ne m’empêche d’être maman toute seule. Les pères, ça ne court pas les rues et je ne voudrais pas me réveiller un beau matin à quarante ans, les mains vides et le corps infructueux.

Jeanne désire donc avoir un enfant toute seule avant d’être périmée.
Un désir si ardent qu’elle va faire un peu n’importe quoi parce que bon, coucher sans capotes avec des gens qu’on connait à peine, ce n’est pas très malin, hein! (Vous le savez, ne le faîtes pas!)
C’est là qu’on prend conscience de la détresse du personnage qui prend des risques inconsidérés pour satisfaire son envie de bébé.
J’avoue que cela m’a un peu dérangée… Pour moi, les rapports non protégés, ce n’est pas un sujet à prendre à la légère…

Mais heureusement, Jeanne ne fait pas que des galipettes non protégés.
C’est aussi une femme actuelle qui sort avec ses amis, fait du running…
Je pense que beaucoup de femme peuvent se retrouver en elle.

J’ai beaucoup apprécié les personnages secondaires, amis de Jeanne.
Notamment, Nicolas, le facteur et Alice, la future maman qui sait toujours tout mieux que personne. (on a tous une amie comme ça!)

Une histoire sympathique qui se lit bien avec ce désir d’enfant que je comprends tellement.
Pour un premier roman, je trouve cela assez prometteur car Caroline Michel a vraiment une jolie plume et un humour tout comme j’aime.

 Je crois qu’un jour on grandit , on se rend compte d’un tas de choses , on réalise que la vie ce n’est pas drôle , la mort , les maladies, les ruptures, les départs, rien n’est vraiment rose ou bien le rose est menteur .

Moi, personnellement, il ne me reste que 51 mois… les chocoboulettes!

89 mois de Caroline Michel
Editions Préludes.
14,90 euros la version papier.
10,99 euros la version ebook. 

Share Button

#ChallengeSeries2016 : Bilan d’Avril

Attention, attention, grande nouvelle!
J’ai enfin terminé une série de mon challenge!!! :p

Il était temps!

En effet, j’ai visionné The Whispers

xwhy

Une série qui n’a qu’une saison de 13 épisodes et c’est bien dommage.

Si vous ne connaissez pas, voici le synopsis:

Alors qu’un vaisseau spatial a été retrouvé au beau milieu du désert du Sahara, à des milliers de kilomètres de là, dans les environs de Washington D.C., plusieurs enfants semblent comme possédés par une force invisible qui les pousse à commettre des actes meurtriers sur leur entourage. Deux agents du FBI sont alors chargés de mener l’enquête, ignorant que la course contre une invasion extra-terrestre vient de commencer… 

On y retrouve Milo Ventimiglia qui jouait (entre autres) Peter Petreli dans la série Heroes et avec lequel à l’époque, j’aurai bien fait un plan à trois avec Ali Larter mais hum hum, passons passons…
Lily Rabe (American Horror Story) aussi est au casting.

Il y a quelques longueurs mais je l’avoue, j’ai tout de même bien aimé cette série.
Les acteurs sont convaincants (même les enfants) et le suspense est là.

Je suis un peu frustrée de savoir qu’il n’y aura pas de suite mais bon!
J’ai tout de même passer un bon moment.

J’ai ensuite regardé la saison 6 de Modern Family. (24 épisodes)

modern-family-738463_w1020h450c1cx635cy285

Et je kiffe toujours autant!
J’ai adoré l’évolution des personnages d’Hailey et d’Alex.
Lili me fait toujours autant mourir de rire (je veux adopter la même!).
Manny et Luke qui commencent à fricoter avec des filles, c’est extra aussi.
Phil qui est toujours aussi à côté de la plaque.
En fait… J’adore tous les personnages de cette série et c’est tellement plaisant de les voir évoluer/grandir au fil des saisons!

J’ai commencé la saison 5 de Teen Wolf et ouh la la, comme on a du mal.

vlcsnap-error634
Le délire avec les docteurs chelous… bof bof!
Je n’en peux plus de Kira et de Malia (j’espère même qu’elles vont crever un jour! :p)
Derek manque sacrement!
Scott devrait demander aux docteurs de l’horreur de lui greffer des couilles.
Et je trouve que le personnage de Liam est vraiment sous-exploité.
Quoique dans le dernier épisode que j’ai visionné: le 16.
Il gère un peu mais bon…

En fait, moi, je regarde pour Stiles et Lydia… huhu!
(Tiens si Parish pouvait crever aussi!)

Et enfin, j’ai commencé Veronica Mars.

veronica-mars01-01
Je suis à la moitié de la saison 1 et pour le moment, j’aime mais sans plus.
Cela se laisse regarder mais je trouve les personnages totalement cliché.
J’aime beaucoup le personnage de Veronica mais les autres… Pffff!
Mais bon, je veux savoir qui a buté Lili et puis, pourquoi la mère de Veronica s’est tiré! :p

♢♈︎♢♈︎♢♈︎♢♈︎♢♈︎♢♈︎♢♈︎♢♈︎♢♈︎♢♈︎♢♈︎♢♈︎♢

Bilan de ce mois-ci:
64 épisodes visionnés.
Une seule série terminée mais en titre d’épisodes vus, je suis à plus de la moitié de mon challenge.

FullSizeRender

Ce mois-ci, je compte continuer d’avancer Veronica Mars.
Et peut-être me remettre à « Jane the Virgin ».

Et vous, vous matez quoi comme série en ce moment?

 

Share Button
This entry was posted in Séries.

My 366 of 2016

Lundi 25 Avril: 
Les jolis bonshommes.

IMG_9382

Mardi 26 Avril: 
Nouvelle lecture.
Mon avis est en ligne, si cela vous dit.

IMG_9389

Mercredi 27 Avril: 
« Sir, sir, on en a gros »
Et le mec en scooter que je fais chier pour prendre cette photo aussi! :p

IMG_9391

Jeudi 28 Avril: 
Recevoir une jolie photo par sms, levez la tête et tomber sur ça…
Coïncidence?
Je ne pense pas.

IMG_9412-1

Vendredi 29 Avril: 
Papy Geek.

IMG_9417

Samedi 30 Avril:
World Wish Day: Joyeux anniversaire Make-A-Wish et continue de réaliser pleins de voeux d’enfants malades.

IMG_9432

Dimanche 1e Mai: 
On déteste Mercredy Lunaris dans cette maison.

IMG_9464

 

☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆

Bonne semaine les bichons.

Share Button

#EmmaLit : « Sunshine – Épisode 1 » de Paige McKenzie

IMG_9411

L’univers tranquille de Sunshine, 16 ans, bascule à cause du déménagement que lui impose sa mère adoptive Kate. Pour des raisons professionnelles, Kate conduit sa fille à l’autre bout des Etats-Unis, dans une maison qu’elle choisit sur Internet. Sunshine constate que rien n’est à son goût : la maison est décrépie, l’intérieur est moche et sombre. Pour couronner le tout, une odeur de moisi flotte dans l’air, l’humidité imprègne les moquettes, la température ambiante donne la chair de poule en permanence. La première nuit, Sunshine entend des pas et des pleurs à l’étage. Bizarrement, sa mère n’entend rien. Sunshine constate aussi que ses affaires ne restent jamais à leur place, sur les étagères de sa chambre. Aucun doute, la maison est hantée. Bientôt Sunshine découvre qu’il s’agit de l’esprit d’une fillette de 10 ans, auquel elle va peu à peu s’habituer. Mais, un autre esprit rôde, bien plus maléfique… Au cours d’une nuit particulièrement angoissante, sa mère entend cette fois aussi des hurlements en provenance de la salle de bains. De l’eau brune coule à flots sous la porte bloquée. Pourtant il n’y a personne derrière, quoique des traces de lutte soient visibles. Kate semble enfin reconnaître qu’il se passe des choses bizarres dans cette maison. Malheureusement pour Sunshine, dès le lendemain matin, Kate a tout oublié et se comporte de plus en plus étrangement…

Je viens de terminer ce livre et je n’ai qu’une chose à dire: « Vivement l’épisode 2 ».
Parce que j’ai adoré ce premier épisode des aventures de Sunshine.

J’adore les romans Young Adult et les histoires de fantômes donc déjà de base cela partait bien.

Sunshine est une jeune fille de 16 ans qui d’un coup après son déménagement commence à voir et ressentir des choses assez étranges dans la maison où elle vient d’emménager.
Des choses que sa mère ne semble pas voir, pire, elle les nie complètement même avec des preuves sous les yeux.
Sunshine comprend alors peu à peu avec l’aide de Nolan, qu’elle est différente et on la voir ainsi évoluer, comprendre peu à peu ce qu’elle est, avec crainte.
On la sent à plusieurs reprises sur le point de baisser les bras mais elle ne le fait pas car même si elle n’a pas envie d’être ce qu’elle est, elle sait que la tâche qui lui incombe est très importante d’autant que la vie de ses proches est en jeu.
J’ai beaucoup aimé voir cette évolution de notre héroïne , ses réactions face aux événements et à ce qu’elle apprend sur ses origines.

Par contre, je l’avoue, j’aurai aimé en savoir plus sur Nolan, cet ami qu’elle se fait dans sa nouvelle école et qui va devenir son allié dans ses recherches surnaturelles.
On comprend très vite le rôle qu’il va avoir auprès de Sunshine mais je trouve que son personnage aurait pu être plus approfondi.

Pour ce qui est du côté « fantômes ».
Je rassure ce qui ont facilement les pétoches, cela ne fait pas vraiment peur.
L’ambiance est fantastique, surnaturelle mais sans sombrer dans l’horreur.

Un bon roman de 304 pages que j’ai dévoré en 2 jours.

Vite, vite l’épisode 2… (Oui, je sais je radote… Mais je l’avoue, j’ai hâte!)

Share Button

#EmmaLit « Nos folies ordinaires » d’Eva Giraud

Eva Giraud, ce nom me disait quelque chose et ce n’est qu’à la fin de ma lecture que j’ai percuté que j’avais déjà lu un de ses livres.
« Et si on se prostituait? » sorti en 2014.

Ici, nous sommes dans un tout autre registre…

IMG_9389

Douze minutes pour prendre sa douche, vingt-trois pour prendre son petit déjeuner, être prêt pour prendre le tram et se rendre au travail pour affronter les dossiers.

L’avenir de Jean, avocat au sein du prestigieux cabinet Montesquieu, était réglé comme du papier à musique, jusqu’au jour où le décès de son père et une sombre a aire d’infanticide eurent raison de sa routine quasiment militaire, laissant les marginaux de son immeuble, ces artistes, l’envelopper de leur monde et l’embarquer dans une vie où l’ennui n’existe pas.

Olive, sa voisine de palier, artiste et fumeuse de pipe. Bébé, la dame âgée. Mika, le poète aux tenues extravagantes. Bébert dit « Doc », le pirate révolutionnaire féministe : tous auront un rôle à jouer dans son apprentissage de la folie.

Un court roman frais et léger qui nous embarque dans un chemin jonché de folies parfaitement ordinaires, mais si importantes à notre équilibre. Un apprentissage à la tolérance, à la différence qui fait du bien au cœur.

On suit Jean, un jeune homme qui a été élevé dans l’optique de devenir « quelqu’un ».

C’était important pour lui mais surtout pour Jo, sa gouvernante qui l’a élevé après le décès de sa mère.
Il fait donc des études pour avoir une bonne situation mais voilà…
Il vit dans un immeuble rempli de personnes qu’ils trouvent immorales: une strip-teaseuse, un artiste… des gens « natures » pour qui peu importe la réussite tant qu’on passe du bon temps et qu’on est heureux.

Peu à peu, Jean va s’ouvrir aux autres et trouver sa voie… J’ai même envie de dire « trouve sa vie ».

Je n’ai pas décroché, j’ai lu les 120 pages d’une traite et j’ai fermé le livre avec un sentiment de bien-être.
Une reflexion sur la société qui nous entoure, une jolie leçon de vie.

Merci Eva Giraud et Lilys Editions pour cet agréable moment. 

 

 

 

Share Button

#EmmaLit : « Désolée, je suis attendue » d’Agnès Martin-Lugand

IMG_9375

Yaël ne vit que pour son travail. Brillante interprète pour une agence de renom, elle enchaîne les réunions et les dîners d’affaires sans jamais se laisser le temps de respirer. Les vacances, très peu pour elle, l’adrénaline est son moteur. Juchée sur ses éternels escarpins, elle est crainte de ses collègues, et ne voit quasiment jamais sa famille et ses amis qui s’inquiètent de son attitude. Peu lui importe les reproches qu’on lui adresse, elle a simplement l’impression d’avoir fait un autre choix, animée d’une volonté farouche de réussir. 

Mais le monde qu’elle s’est créé pourrait vaciller face aux fantômes du passé.

J’ai un souci avec Agnès Martin-Lugand.
J’adore lire ses livres, je les dévore mais en même temps, j’ai comme une impression d’insatisfaction.
Le pire étant quand toutes les personnes de mon entourage l’ayant lu me disent qu’ils sont géniaux, extraordinaires…
Personnellement, je l’avoue, je n’irai pas jusque là.
Pour moi, c’est de la littérature Feel Good mais rien qui me laissera un souvenir impérissable.

Dans « Désolée, je suis attendue », on rencontre Yaël, une jeune femme obnubilée par sa carrière professionnelle depuis la disparition d’un de ses amis d’adolescence.
Elle ne vit que pour et par son boulot, négligeant famille et amis.

Evidemment, dès le début, on se doute du pourquoi du comment de son obsession pour son taf.
Evidemment, on sait tous comment cela va se terminer (malgré un petit rebondissement).

L’histoire est cousu de fil blanc mais c’est sans prise de tête de cela détend.
J’ai bien aimé le petit clin d’oeil à son deuxième roman « Entre mes mains le bonheur se faufile » d’ailleurs.

Sur Goodreads, j’ai hésité entre 3 et 4 étoiles car j’ai aimé mais quand même, le schéma des romans de cette auteure est toujours plus ou moins le même…
Une meuf qui va mal, elle fait une rencontre, çà se passe bien, ça couille et ça repart… hop hop hop! L’affaire est bouclée! Pas de surprises!
Remarquez, pourquoi se faire chier quand on a trouvé un bon filon? :p

Et vous, vous lisez quoi en ce moment? 

 

 

Share Button

Le calcul de la mort

Hier après-midi, je ne sais pas pourquoi, je me suis amusée à compter le temps que je perdais chaque jour pour aller et revenir du travail.

En fonction des horaires des différentes lignes que je dois emprunter (3 minimum), en gros, je dois partir de chez moi minimum 1H30 avant mon heure d’embauche pour arriver avant celle-ci et pour rentrer le soir… re-belote car forcément, passée une certaine heure, il y a moins de bus et de métro et vlan, entre les temps d’attente entre mes correspondances: minimum 1h30 aussi!

Je perds donc 3h de ma vie chaque jour pour aller bosser… et après, je m’étonne d’être fatiguée!

Métro-boulot-dodo

Et comme je suis une psychopathe, j’ai voulu continuer mon calcul.

Cela fait plus d’un an que j’occupe ce poste, je me suis donc mise à compter combien de temps grosso-merdo, j’avais perdu en une année de travail en enlevant les 4 semaines de vacances que j’ai eu et là, j’ai cru me décomposer sur place.

720 heures de perdues ce qui fait 30 jours!
En une année, j’ai donc perdu un mois de ma vie à faire des trajets pour aller et revenir du boulot!

Un mois!!
C’est juste énoooooorme!
Et j’en reste un peu sur le cul!!

Après, je m’étonne de n’avoir plus le temps de rien…
Mais il est là, mon précieux temps… :(
Il part en fumée!

Il faut vraiment que je trouve un travail plus proche de chez moi!
(Et que je recommence à vivre!)

… Si vous aussi, vous passez beaucoup de temps dans les transports ou dans la voiture pour aller au boulot, ne faites pas pas ce calcul… C’est trop déprimant!

Share Button

My 366 of 2016

Lundi 18 Avril:
Un petit courrier printanier qui fait bien plaisir.
Merci Anaïs.

IMG_9119

Mardi 19 Avril:
Carnaval J-3.

IMG_9150

Mercredi 20 Avril:
Ma boite aux lettres est pleine de surprises.
Merci Mathilde.

FullSizeRender

Jeudi 21 Avril:
Double Rainbow!
Wow, Amazing!!

IMG_9173

Vendredi 22 Avril:
La fête ou bien?

IMG_9183

Samedi 23 Avril:
Viens, on dit qu’on a de nouveau 3 ans.

IMG_9367

Dimanche 24 Avril:
Dimanche…

IMG_9375

☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆

Bonne semaine prochaine les bichons.

Share Button

Weinissa s’expose à #Marseille

Comme je vous l’ai déjà dit moults fois, Marseille est une ville qui bouge beaucoup culturellement parlant.

Et quand c’est une personne que je suis depuis fort fort longtemps via Twitter et dont j’adore le travail qui expose, forcément, il faut que je vous en parle.

Weinissa a choisi de faire sa toute première exposition chez Cosens , 2A rue de Rome dans le 1e arrondissement de Marseille.

Weinissa est une artiste passionnée fan de fantasy et cela se ressent dans ses illustrations.
Personnellement, j’adore.
Elles ont un esprit très tatoo et je trouve cela vraiment chouette.

unnamed-2

Le vernissage de l’exposition aura lieu ce jeudi à 19H et durera environ 2 semaines.

unnamed-3

À noter que des prints seront disponible à la vente sur place.

unnamed

Alors, on y va?

 

Share Button

My 366 of 2016

Lundi 11 Avril:
On a testé le sable magique et les enfants ont adoré.

IMG_8990

Mardi 12 Avril:
Chiche!

IMG_8993

Mercredi 13 Avril: 
La surprise de merde en rentrant tard du boulot!
Heureusement qu’il y avait aussi une lettre de Vanessa dans ma boite aux lettres.

IMG_9070

Jeudi 14 Avril: 
On dirait que le printemps s’installe enfin!

IMG_9074

Vendredi 15 Avril: 
Arc-en-ciel et gommettes.

IMG_9083

Samedi 16 Avril: 
Hier, j’ai reçu deux paquets contenant des bodies pour #WeLovePrema.
Merci les Aurélie!

IMG_9089
Dimanche 17 Avril:
À J-5 du Carnaval de la crèche, je n’ai toujours pas de déguisement mais j’ai du tulle!

IMG_9108

☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆

Bonne semaine les bichons.

Share Button

TeeFury conspire contre ma carte bancaire

Teefury est un peu mon fournisseur officiel de t-shirts cools!
Chaque jour, ce site propose un t-shirt avec un design différent et à un prix vraiment intéressant (11 USD le t-shirt).

Cependant, cela faisait longtemps que je n’avais pas commandé chez eux…
Mais aujourd’hui lorsque j’ai reçu le mail m’informant non pas du t-shirt mais des t-shirts du jour…
Bah, il a fallu que je craque!
C’était obligé!

En effet, mes 2 idoles étaient au rendez-vous!!

– Totoro (dans une pokeball en plus!!)

Capture d’écran 2016-04-17 à 17.51.53
Capture d’écran 2016-04-17 à 17.51.31

Et,

– Stitch.

Capture d’écran 2016-04-17 à 17.52.46 Capture d’écran 2016-04-17 à 17.52.34

Et bam!
24 euros en moins sur mon compte en banque en comptant les frais de port en UPS qui s’élève à environ 5 USD.

Mais bon, quand on y pense cela ne fait que 12 euros le t-shirt… super cool en plus! :p
C’est raisonnable.

Si cela vous intéresse , je vous laisse le lien du site.
Il existe beaucoup de site du genre aux US, tous ne livrent pas en France.
Vous pouvez voir le visuel de tous les « t-shirt du jour » sur le site Day of the Shirt.
Personnellement, j’ai testé le site Woot , Qwertee et The Yetee mais Teefury reste mon favori.
La livraison y reste rapide comparé aux autres et je préfère leurs illustrations, il y a énormément de Pokémons, de Ghibli et de Disney… le bonheur pour moi, quoi!
Par contre, tous les quatre proposent des t-shirts de qualité avec des impressions qui tiennent bien, ils faut juste être plus patient! :p

Share Button

#Marseille : Promenade autour du Cours Julien

En tant que grande fan de Street Art, autant vous dire que le Cours Julien est un endroit incontournable pour moi.

J’adoooooooore m’y promener.
À chaque fois que j’y passe, je prends mille et une photos!

En voici quelques unes…

Marseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours Julien
Marseille - Cours Julien
Marseille - Cours Julien
Marseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours Julien
Marseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours Julien
Marseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours Julien
Marseille - Cours Julien
Marseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours Julien

Même Mr Chat est passé par là:

Marseille - Cours JulienMarseille - Cours Julien
Marseille - Cours JulienMarseille - Cours JulienMarseille - Cours Julien

Même les tricoteuses participent:

Marseille - Cours Julien

Ce qui est très chouette en plus avec ce quartier, c’est qu’il est en constante évolution.
L’art y est éphémère et cela donne une vraie dynamique au quartier.

Share Button