#EmmaLit « 30 ans, 10 ans de thérapie » de Nora Hamzawi.

Obsessionnelle, parano et hypocondriaque, Nora Hamzawi partage ses petites angoisses ordinaires avec humour et autodérision.
À mi-chemin entre séances chez le psy et journal intime, elle décortique des scènes de nos vies pour mieux y trouver sa place.
Comment fait-on pour avoir l’air à l’aise en soirée ? Qui sont ces gens qui fréquentent les stations de skis ? Y a-t-il un âge pour arrêter de regarder La Boum ? Pourquoi est-ce qu’on est obligé de se tutoyer dans les magasins bios ?
Son regard sur le monde, sa perception des situations et son désarroi, amusé et sensible, révèlent l’absurdité et la folie du quotidien.

En bref, si vous vous demandez régulièrement si vous êtes normal ou à côté de la plaque, cette introspection sans filtre devrait vous aider à relativiser !

Je l’avoue, je ne connais pas du tout Nora Hamzawi.
Je n’écoute pas la radio (elle fait des chroniques sur France Inter!)
Je ne lis plus la presse féminine. (elle fait des billet d’humeur dans Grazia!)
Je suis assez peu réceptive à la scène humoristique. (elle se se produit sur la scène du République depuis 2 ans!)

Mais je ne sais pas, le titre mais surtout le sous-titre: « Journal d’une éternelle insatisfaite » m’ont attiré… parce que c’est tout à fait, ce que je suis: une meuf jamais contente!

Dans cet ouvrage illustré par Anna Wanda Gogusey, Nora reprend le meilleur de ses textes en y ajoutant quelques inédits!
Pour le coup, ne la connaissant pas, je n’ai eu que de l’inédit!
Hey Hey!

Je ne regrette absolument pas ma lecture.
C’est drôle mais surtout tellement vrai.
Certaines anecdotes, j’aurai même pu les raconter!!
Notamment celle sur le ski ou sur les vacances à la plage!
Cette Nora est aussi aigrie que moi et quand on lit les différents avis que les gens postent sur la toile, je pense qu’en fait: on est tous de gros insatisfaits comme Nora.
Et si être insatisfait était la norme? :p

En tout cas, j’ai beaucoup ri!
Et en ce moment, j’ai grave besoin de rire!
Cela tombait à pic!

Share Button

My 365 of 2017

Lundi 9 janvier:
Je suis passée au magasin bio pour acheter de quoi faire ma lessive moi-même.
J’ai pris la recette du guide de la famille zéro déchet.
Je ne sais pas ce que cela va donner mais beaucoup de gens que je connais en sont très contents.
Donc j’espère que je le serais aussi.
En tout cas, c’est super simple à faire!
Et Max valide! :p

Mardi 10 janvier:
Le courrier choupi du jour.

Mercredi 11 janvier:
Je crois que le savon du boulot est un tout petit peu agressif et le froid n’arrange rien.
C’est sec et le soir , cela gonfle et chauffe… le truc super sympa!
J’ai même du virer le Touch ID de mon iPhone car il ne reconnaissait plus mes empreintes.

Jeudi 12 janvier:
Aujourd’hui, on a fait de la peinture avec une fourchette en guise de pinceau.
D’abord déstabilisés , les enfants se sont ensuite chacun approprié l’activité à sa manière.
L’un trempait la fourchette dans la peinture pour ensuite piquer la feuille.
L’autre se servait de la fourchette comme d’une cuillère pour attraper la peinture puis la jeter sur la feuille avant de l’étaler en tapant dessus.
La dernière se servait des pâtés de peinture que faisait l’autre pour tracer des sillons dedans à l’aide des dents de la fourchette.
Un outil : maintes façons de se l’approprier .
Un très beau moment de partage.

Vendredi 13 janvier:
Monsieur Pompon Cat réfléchit à une nouvelle connerie à faire.

Samedi 14 janvier:
Avec un peu de chance, cette année sera mon Année.
Sur un malentendu, cela peut le faire, non?

Dimanche 15 janvier:
J’ai vu mon petit chat botté préféré et aussi des amis chers et leur petite fille trop choupinette!

☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆

Bonne semaine les bichons!
Semaine déjà bien avancée mais j’étais en formation sur Paris hier! :)

Share Button
This entry was posted in My 365.

J’en peux plus!

Sincèrement qui a eu cette idée de merde?

Un jour, un mec a dit « J’ai une bonne grosse idée bien moisie » et tous ses collègues l’ont applaudit en disant qu’effectivement cela allait bien faire chier tout le monde, c’est ça?

Non parce que sans rire… le nouveau bouchon des petites bouteilles de Cristalline , c’est un peu l’enfer sur Terre!
Non mais sérieux ! Quand tu ouvres la bouteille et que tu veux boire tu te prends le bouchon dans la gueule alors bon, en plus de ne pas être pratique , ce n’est pas franchement glamour surtout si comme moi présentement, tu es dans un train dans le carré famille avec des gens en face de toi.

Vas-y reste digne en buvant quand t’as le bouchon de ta bouteille qui te percute le pif!!!

Et on en parle du transport de la bouteille dans ton sac?

Personnellement , j’ai ma vie dans mon sac: mes papiers , ma liseuse , un livre au cas où ma liseuse me lâche (toujours penser au plan B quand on passe beaucoup de temps dans les transports en commun!) et mon téléphone… alors le bouchon qui ferme avec un petit clic pardon mais j’ai moyennement confiance.

Un mec te percute dans le métro (rappellons l’extrême délicatesse des marseillais dans les transports en commun!) et bim (ou plutôt clic!) ta bouteille explose dans ton sac façon chutes du Niagara!

Merci la vie! Merci cristalline!

(Non , je ne suis pas fatiguée … pas du tout! Et Non, je ne me fais pas chier dans mon train… PAS DU TOUT!)

Share Button

#EmmaLit : « Calendar Girl – Janvier » d’Audrey Carlan

Mia Saunders rêve de devenir actrice, elle a quitté Las Vegas où elle vivait avec sa sœur et son père pour s’installer à Los Angeles. Mais elle va devoir revoir ses projets, car Mia a besoin d’argent, de beaucoup d’argent. Elle doit en effet rembourser les dettes de jeu de son père. Un million de dollars. Son ex-petit ami est celui qui a prêté de l’argent à son père, l’a fait tabasser et l’a envoyé à l’hôpital où il est dans le coma. Bref, il faut qu’elle protège son père et sa petite sœur qui est la prochaine sur la liste de Blaine. Elle ne voit qu’une issue, contacter sa tante qui possède une agence d’escorts. Celle-ci, trop heureuse de pouvoir aider sa nièce, lui propose un accord. Elle sera l’escort d’un homme différent par mois pendant un an. Chaque contrat lui rapportera 100 000 dollars. La jeune femme accepte et se prépare donc à sillonner les États-Unis et à rencontrer les hommes qui s’offrent ses services. 

De mois en mois, nous allons suivre Mia dans ses différentes missions. Une Mia déterminée, sexy, drôle et généreuse. Une Mia qui s’est promis de ne pas tomber amoureuse, mais qui aura du mal tenir sa promesse. 

Mia relèvera-t-elle le défi de sauver sa famille ?

Sincèrement, le pitch ne me vendait pas trop de rêve.
Et puis comme je suis un petit mouton et que tout le monde le lit, je me suis laissée tenter!

Et je l’avoue, j’ai bien aimé!
Alors ok, on parle d’une fille qui est obligée de devenir escort pour régler les dettes de son père et cela peut laisser présager un truc un peu glauque mais en fait, ce n’est pas le cas.

Être escort ne veut pas dire se prostituer, c’est un métier comme un autre et on appuie bien sur le fait que le sexe ne fait pas partie de la prestation lorsqu’un client fait appel à une fille.

Pour son premier mois, Mia atterri en Californie chez Wes, un scénariste de cinéma vraiment super sexy.
Un bon moyen d’accepter de façon plus sereine le job… être payer pour se pavaner au bras d’un beau gosse riche à millions: que demande le peuple? :p

Alors bien sûr: il y a du dérapage!
Il y a du sekse mais avec consentement et c’est assez hot-hot!

Mais on retient surtout que Mia est une femme déterminée à régler seule les soucis de sa famille, elle sait ce qu’elle veut et ira jusqu’au bout.

Je l’avoue, j’espère quand même qu’elle recroisera le chemin de Wes mais vivement le mois prochain: direction Detroit avec Alec Dubois, un peintre français.

Un roman assez court (160 pages environ) qui se dévore d’une traite.
Si vous aimez le style New Romance: n’hésitez pas.
Il y aura un tome chaque mois durant toute l’année!
12 mois, 12 hommes!

Hey! Hey!
Bonne Année :p

Share Button

#EmmaLit – « Sweet » de Emmy Laybourne

Madame, Monsieur,

J’ai l’honneur de vous inviter à une extraordinaire croisière de luxe à bord de l’Extravagance !
Au programme : découverte en avant-première d’un produit miracle qui vous débarrassera de vos bourrelets disgracieux. Et sans efforts !
Vous rêvez de retrouver votre taille de guêpe ? Le Solu est fait pour vous.
Le Solu n’est pas un amincissant comme les autres.
Le Solu vous fera vraiment maigrir.
Vous ne pourrez plus vous passer de lui.
Je vous le garantis.
N’attendez plus : rejoignez-nous sur les rives de Fort Lauderdale, en Floride, pour un embarquement imminent !
Au plaisir de vous aider à mincir,
Timothy Almstead, président de Solu Corporation

Deuxième lecture de l’année!!

Embarquement pour une croisière de luxe pour Lauren et sa meilleure amie Vivika.
Une croisière un peu particulière puisqu’il s’agit d’une croisière où les passagers pourront tester en exclusivité mondiale le nouveau remède minceur qui va révolutionner le monde.

Evidement, cela coûte bonbon pour embarquer et Lauren s’est fait payer le billet par le papa de Vivika, sa meilleure amie qui ne voulait pas laisser partir sa fille seule.

On part d’une situation où l’on se dit que cela va être une histoire vraiment superficielle mais cela finit en un véritable bain de sang!
J’ai trouvé cela assez surprenant.

Ce produit minceur nommé le Solu fait vraiment des miracles: un peu trop même!
Les gens qui sont à bord perdent du poids (peut-être un peu trop!) et deviennent complétement accros!

Tout le paquebot devient dingue sauf les personnes qui ne consomment pas ce Solu et qui vont essayer tant bien que mal de sauver ce qui reste à sauver.

Parmi ces personnes: Lauren, la fille banale bien dans son corps et ses formes et Tom, un ancien enfant star qui est là pour promouvoir ce produit!
Evidement, ces deux-là vont tomber sous le charme l’un de l’autre, hein… et cela m’a un peu énervé tellement c’était couru d’avance.

Dans cette époque où on veut nous faire croire que pour être belle, il faut être mince, ce livre est une critique du diktat de la minceur.

Une critique à la sauce série Z, ce qui pour moi n’est pas une critique puisque j’adore les nanars!
D’ailleurs ce livre aurait pu s’appeler des zombies dans le paquebot mais je ne vais pas trop rentrer dans les détails pour ne pas trop vous gâcher la surprise…

En gros, ce n’est pas de la grande littérature mais cela se laisse lire et si comme moi vous aimez les films d’horreur à deux balles, vous ne serez pas déçus! :p

 

Share Button

#Cinemma « La vie rêvée de Walter Mitty »

Walter Mitty est un homme ordinaire, enfermé dans son quotidien, qui n’ose s’évader qu’à travers des rêves à la fois drôles et extravagants. Mais confronté à une difficulté dans sa vie professionnelle, Walter doit trouver le courage de passer à l’action dans le monde réel. Il embarque alors dans un périple incroyable, pour vivre une aventure bien plus riche que tout ce qu’il aurait pu imaginer jusqu’ici. Et qui devrait changer sa vie à jamais.

J’avais beaucoup entendu parlé de ce film au moment de sa sortie mais je n’avais pas eu l’occasion d’aller le voir au cinéma donc quelle surprise de le voir sur Netflix!!

Je l’ai regardé dans la semaine et j’ai aimé!

Walter travaille dans un journal qui vient de se faire racheter.
C’est lui qui gère les archives photos.
Et pour le dernier numéro papier du journal, il faut la photo parfaite: la numéro 25.
Walter a bien reçu les films contenant cette photo mais la 25 ne s’y trouve pas.
Il va se faire virer de toutes façons, il le sait mais il va tout faire pour retrouver cette photo et gagner le coeur de la femme qu’il convoite… absolument tout!

Sauter d’un hélicoptère conduit par un mec bourré, aller au fin fond de l’Himalaya… du pur délire tout en partageant de belles valeurs: la quête de la confiance en soi et le respect du travail bien fait.

Sachant qu’il va devoir quitter son poste, il pourrait baisser les bras…
Mais…
Retrouver ce cliché, c’est aussi trouver qui il est vraiment!

Un film touchant, drôle et inventif!

D’ailleurs pour info,avant d’être un long métrage de 1947 sous le nom de « La Vie secrète de Walter Mitty » , l’histoire avait été racontée sous forme de nouvelle rédigée par l’auteur James Thurber. Publiée en 1939 sous le nom de « The Secret Life of Walter Mitty », elle a également inspiré l’adaptation d’une série d’animation en 1975 où le personnage central était un chat nommé Waldo Kitty.
Je vais essayer de la trouver car cela peut être super drôle avec un chat! ^^

A savoir aussi que le film a été tourné en pellicule argentique… joli exploit à une époque où on ne jure plus que par le numérique!

Bravo Ben Stiller aussi bien pour la réalisation que pour l’interprétation!
Cela nous change un peu des nanars auquel il est abonné depuis quelques temps!

✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵

Challenge films: 2/52.
Bon, en vrai, j’ai aussi regardé le « Robin des bois » de Ridley Scott  mais d’un oeil alors, je ne le compte pas!
D’t’façons, désolé Russell mais le meilleur Robin des bois pour moi, c’est Kevin!
Sans oublier Bryan Adams! :p

Si vous avez des films à me conseiller: n’hésitez pas! :)

Share Button
This entry was posted in Cinéma.

#Cinemma La fille du train

Comme je le disais, il y a quelques jours dans le bilan de mon Challenge Séries 2016: Regarder des séries, c’est bien mais j’en oublie un peu de regarder des films!
J’ai du en voir à peine une petite vingtaine en 2016… alors, cette année, je me lance le défi d’en regarder au moins un par semaine et donc d’en regarder minimum 52 en 2017.

J’ai visionné mon premier long-métrage de l’année, dimanche matin.
« La fille du train » de Tate Taylor.
Adaptation du best-seller éponyme de Paula Hawkins que je n’ai pas lu…

Rachel prend tous les jours le même train et passe tous les jours devant la même maison. Dévastée par son divorce, elle fantasme sur le couple qui y vit et leur imagine une vie parfaite… jusqu’au jour où elle est le témoin d’un événement extrêmement choquant et se retrouve malgré elle étroitement mêlée à un angoissant mystère.

« La fille du train » aurait pu s’appeler « La fille du train et les deux filles des maisons » car il recoupe le destin de trois femmes.
Rachel qui prend le train tous les jours et qui passe devant une grande maison blanche qui est juste à côté de la maison où elle vivait avant avec son mari;
Meagan, la femme qui vit dans la maison blanche et fascine Rachel;
Et,
Anna, la femme qui partage la vie de l’ex-mari de Rachel. Elle vit dans la maison où Rachel vivait avant et fait garder sa petite fille par Meagan.

3 destins croisés qui vont se retrouver au coeur d’un fait divers atroce: un meurtre.

Qui est le coupable?
L’alcoolique qui lorsqu’elle boit trop a des trous de mémoire?
Le mari bafoué?
La femme trompée?

Un thriller captivant avec une Emily Blunt à couper le souffle.
J’ai beaucoup aimé.

Je ne sais pas si mes amies ayant lu le livre l’ont autant apprécié mais pour ma part, j’ai passé un bon moment et j’avoue que j’ai mis un moment avant de comprendre qui était le coupable. :)

✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵-✵

Challenge films: 1/52.

Si vous avez des films à me conseiller: n’hésitez pas! :)

Share Button
This entry was posted in Cinéma.

#ChallengeSeries2017 : mes séries

Cette année, j’ai décidé de suivre des séries un peu plus courtes que les années précédentes histoire de me laisser du temps pour autre chose, par exemple: le cinéma!

Mais j’ai tout de même réussi à me faire une petite sélection de 12 séries à découvrir en 2017.


Ash vs Evil Dead:

Alors qu’il vit caché depuis 30 ans, Ash se voit contraint de reprendre du service et d’affronter ses démons. Au sens propre comme au figuré. Mais cette fois, il n’est plus seul pour combattre les forces du Mal.

Grande fan de la saga « Evil Dead », je pense que je vais aimer… en tout cas, je l’espère.

Better Things:

Le quotidien très chargé d’une mère de famille divorcée qui peine à joindre les deux bouts entre un métier d’actrice difficile, trois enfants qu’elle élève seule et une vie sentimentale chaotique.

J’adore Pamela Adlon.
Elle jouait un de mes personnages préférées (après Hank, of course!) dans la série « Californication » donc j’ai vraiment hâte de découvrir sa série.

Black Mirror:

Chaque épisode de cette anthologie montre la dépendance des hommes vis-à-vis de tout ce qui a un écran..

J’en ai beaucoup beaucoup entendu parlé… du coup, je suis vraiment curieuse de voir ce que cela donne.

Crazy Head:

Alors que certaines personnes meurent et quittent tranquillement le monde des vivants, d’autres ont des affaires inachevées qu’elles souhaitent régler, en prenant possession de corps toujours en vie. La plupart du temps, ces âmes perdues passent inaperçues. Amy est une de ces rares mortels à pouvoir les démasquer. Aidée de Raquel, elle chasse ces démons afin de les renvoyer dans l’autre monde…

Encore une série mélangeant humour et horreur.
Je n’ai pas eu de retour la concernant mais j’avoue qu’elle attise aussi ma curiosité.


Gilmore Girls:

Gérante d’une auberge à Stars Hollow, petite ville du Connecticut peuplée d’habitants hauts en couleur, Lorelai Gilmore élève seule sa fille Rory, qu’elle a eu à l’âge de 16 ans. Toutes deux entretiennent une relation mère-fille très forte, qui fait d’elles avant tout des amies, et naviguent ensemble à travers les différents obstacles de la vie.

Mais lorsque Rory est acceptée dans un prestigieux lycée privé grâce à ses brillants résultats scolaires, Lorelai, qui s’est éloignée de son milieu social d’origine il y a longtemps, ne va avoir d’autre choix que de demander de l’aide financière à ses parents. Une décision qui va changer sa vie, ainsi que celle de sa fille...

Ma plus longue série de l’année: 153 épisodes répartis sur 7 saisons.
J’avais vu quelques épisodes à l’époque de sa diffusion mais sans jamais vraiment la suivre du coup, c’est l’occasion où jamais de s’y remettre sérieusement.

Gilmore Girls: a year in the life:

Trois générations de femmes Gilmore font face au changement et à la complexité des liens familiaux qui les unissent pendant une année à Stars Hollow.

Quitte à voir Gilmore Girls, autant enchainer direct avec la suite.

Love:

Gus, un homme sympathique, et Mickey , une jeune femme effrontée, vivent des moments tour à tour euphoriques et humiliants, d’intimité, d’engagement, d’amour et d’autres choses qu’ils auraient préféré éviter. Love offre un regard désopilant, sans concession et douloureusement sincère sur les relations amoureuses d’aujourd’hui.

Je ne sais pas ce que cela vaut mais le pitch me plait.

Marvel’s Luke Cage:

Transformé en colosse surpuissant à la peau impénétrable après avoir été le cobaye d’une expérience sabotée, Luke Cage s’enfuit et tente de recommencer à zéro dans le Harlem d’aujourd’hui, à New York. Bientôt tiré de l’ombre, il va devoir se battre pour le cœur de sa ville dans un combat qui l’oblige à affronter un passé qu’il espérait avoir enterré.

Après avoir vu « Marvel’s Daredevil » et « Marvel’s Jessica Jones » en 2016… Obligé, il fallait que j’enchaine avec Luke Cage.

Rita:

Professeure dans un collège, Rita a élevé seule trois enfants. Les deux aînés sont aujourd’hui de jeunes adultes, alors que le dernier est adolescent. Le caractère franc et peu nuancé de Rita ne lui attire pas que des sympathies, tant dans le domaine familial que dans sa vie professionnelle.

J’en ai pas mal entendu parlé aussi donc encore une fois, ma curiosité a frappé!

Scream : the TV series:

A Lakewood, un tueur masqué déguisé en fantôme sème la terreur autour de lui, faisant remonter à la surface les secrets d’un passé trouble. Le coupable aurait-il un lien avec le mythique Brandon James, qui avait à l’époque laissé de nombreuses victimes sur son passage ? L’assassin était alors obsédé par la jeune et belle Daisy. La fille de celle-ci, Emma, a aujourd’hui l’âge de sa mère au moment des drames. Le cauchemar recommencerait-il ? Qui sera la prochaine cible du détraqué ?

J’adore les films « Scream » même si certains sont de vrais nanars… mais c’est ça qui est bon!
Du coup, forcément, je me dois de voir la série!

The Crown:

La série se concentre sur la Reine Elizabeth II, alors âgée de 25 ans et confrontée à la tâche démesurée de diriger la plus célèbre monarchie du monde tout en nouant des relations avec le légendaire premier ministre Sir Winston Churchill. L’empire britannique est en déclin, le monde politique en désarroi… une jeune femme monte alors sur le trône, à l’aube d’une nouvelle ère.

J’adore l’histoire de la famille royale britannique (bon, en particulier, tout ce qui touche à William, il faut bien l’avouer!!) mais pour le coup, j’ai hâte de découvrir cette série.

The Enfield Haunting:

Eté 1977, Peggy Hodgson et ses quatre enfants expérimentent des phénomènes très étranges dans leur nouvelle maison située à Einfield. Elle fait alors appel à Maurice Grosse, chercheur débutant dans le paranormal, pour qu’il mène l’enquête. Il est assisté par Guy Lyon Playfair, investigateur expérimenté qui aborde ce cas avec scepticisme.

Adepte du genre! Je sens que je vais kiffer avoir les boules! :p
En espérant que cela foute les micquettes…

12 séries et pour le moment 290 épisodes à voir.

Je ne prends pas trop de risques cette année!

Mais j’espère faire de belles découvertes!

Pour le moment, nous avons commencé « Gilmore Girls » avec mon mari.
C’est un peu cucul mais tellement mignon!

Même Max adore!

Share Button
This entry was posted in Séries.

#EmmaLit « Le vieil homme et la mer » d’Ernest Hemingway

Ma première lecture de 2017: un classique que je n’avais jamais encore eu l’occasion de lire.
« Le vieil homme et la mer » d’Ernest Hemingway.

51ghaixsyal-_sx302_bo1204203200_

Le vieil homme part tout seul, sur la mer, dans sa petite barque, à la recherche d’un grand poisson. Le grand poisson mord à son hameçon.
Pendant trois jours et deux nuits le vieux luttera contre lui. A la fin, au prix des efforts incroyables, il en viendra à bout. Le vieux installe sa voile et met le cap sur la terre. Au bout d’une heure, les requins arrivent et dévorent le grand poisson. Le vieux en tue autant qu’il peut, mais quand il rentre au port il ne reste du poisson que la tête et l’arête. C’est la condition même de l’homme qui est dépeinte ici; c’est l’histoire du courage humain, de l’énergie humaine, de l’amour des êtres; c’est le poème de la pêche au gros poisson, c’est la victoire du cœur sur le désespoir.

Je ne sais pas trop quoi penser mais sincèrement, je n’y ai pas trouvé mon compte.

Ce roman court traite les thèmes du courage, de la solitude entre autres mais aussi de l’amitié entre un vieil homme et un jeune garçon et d’amour entre un vieil homme et la mer.

Un vieil homme déterminé qui se bat contre la nature pour pêcher un gros poisson.

Une lecture simple même si certains termes techniques du monde de la pêche peuvent être complexes à comprendre si on n’y connait rien.

On m’avait vendu un ouvrage plein de poésie… Je n’ai pas du tout trouvé cela poétique!
Le vieux bonhomme est prêt à mourir pour ramener un gros poisson au port , il bute plusieurs requins au passage et bouffe un dauphin cru.
Ouais, on repassera pour la poésie ou quelque chose m’a échappé.
Pour moi, c’est juste l’histoire d’un vieux qui fait un concours de bite avec les autres pêcheurs!

Je m’attendais vraiment à mieux, personnellement.
Un peu déçue par ma première lecture de 2017.

Share Button

My 365 of 2017

Dimanche 1e Janvier:
Dans l’attente de notre train à Lille pour redescendre sur Marseille.
« Tu as fait quoi le premier jour de l’année?
– Oh rien, j’ai juste traversé la France de haut en bas et toi? »
N’empêche que j’étais bien contente de revenir dans le Sud car il faisait trop moche dans le Nord!

Lundi 2 Janvier:
Résolution numéro 1 de l’année: sortir dès que j’ai une longue pause au boulot, histoire de ne pas rester enfermée tout le temps.
Surtout que j’ai de la chance de travailler dans un quartier pas trop dégueulasse.

Mardi 3 Janvier:
Comme un gros boulet, j’ai oublié mes clefs.
Je me suis dit que ce n’était grave vu que mon mari finit tôt et finalement il est resté bloqué au boulot jusqu’à la fermeture… hin hin!
Du coup, je suis allée à la « Maison des métiers d’art et de l’artisanat » voir l’exposition « Un monde de miniatures »… J’ai beaucoup aimé les petites poupées et autres oursons, je vous en parle très vite.

Mercredi 4 Janvier:
Jour de lessive pour les peluches de la crèche.

Jeudi 5 Janvier:
Orange partout sur le vélodrome, sincèrement, je trouve cela trop laid.
Et pourtant, je n’aime pas du tout le foot.

Vendredi 6 Janvier:
Oh, une surprise dans ma boite aux lettres.
Merci Emilie.

Samedi 7 Janvier:
OuiWish, vous souhaite une bonne année 2017.
Et moi, j’espère réaliser beaucoup de jolis voeux avec Make a wish France, cette année.

Dimanche 8 Janvier:
J’avais déjà tenté l’expérience du journal « Five years diary » : un journal où on note une phrase par jour pendant 5 ans mais je n’avais pas réussi à aller au bout de la première année… Je me demande même si j’avais réussi à aller jusqu’à 6 mois… hum hum!
J’en ai déniché un chez Tiger.
J’espère m’y tenir cette fois!

☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆

Bonne semaine les bichons!

Share Button
This entry was posted in My 365.

#ChallengeSeries2016: le bilan

L’année dernière encore, je me suis inscrite au challenge séries télé organisée par Ms Kitty Fantastico.

challengeseries2016
On a tous des séries que l’on veut voir depuis des mois ou même des années sans sauter le pas tout simplement parce que l’on remet toujours à plus tard leur visionnage.
Ce challenge est l’occasion de se lancer une bonne fois pour toute… tout en s’amusant et en se motivant les uns avec les autres.

Les participants doivent visionner 12 ou 15 séries durant l’année.
Des séries jamais vus ou jamais terminées.
Quelles est 1 ou 24 saisons, que ce soit des séries basiques ou animées.

Je l’avais déjà fait en 2015 mais je n’avais pas réussi à le boucler à cause de la série « Scandal » qui avec ses longueurs m’avait un peu saoulée, il me restait une seule saison à voir mais c’était au dessus de mes forces.
On a tout de même fini par la voir récemment mais je pense que nous allons nous arrêter là.

Cette année comme je suis joueuse: j’avais choisi de visionner 15 séries!

Better Call Saul
Dix pour cent
Jane the Virgin
Lazy Company
Marvel’s Daredevil
Marvel’s Jessica Jones
Modern Family
Outlander
Sleepy Hollow
Teen Wolf
The Strain
The Whispers
Veronica Mars
Z nation
– iZombie.

Et j’ai réussi mon challenge.

 

J’ai vu 674 épisodes  et terminé 15 séries depuis janvier et ce sans compter les séries que je suis hors challenge qui sont tout aussi nombreuses!
Sérievore, moi?
Peut-être!

En tout cas, j’ai vraiment pris plaisir à découvrir certaines séries (d’autres un peu moins!).
J’ai adoré découvrir Modern Family et Jane the Virgin qui sont de petits bijoux de drollitudes!

J’adore Jane the Virgin pour son côté « telenovela » et le personnage de Jane est vraiment chouette!
Tous les personnages secondaires sont excellents!
Et perso, je suis dans la team Rafael mais bon… Wait and see comme on dit!

Pour Modern Family: c’est juste une série énorme!
Je me marre comme une grosse baleine à chaque épisode!
C’est énorme!
Et quelle joie de retrouver Ed O’neil alias Al Bundy!
Mon personnage préféré est vraiment Gloria suivie de près par Lily (quoique dans la dernière saison, elle a perdu de sa répartie dans la dernière saison mais on la voit moins aussi, je trouve, forcément cela n’aide pas!)

J’ai aimé découvrir enfin Veronica Mars!
Comme elle est bien cette série, je me demande vraiment comment cela se fait que je ne l’avais pas regardé à l’époque de sa sortie mais bon!
C’est vraiment une très bonne série aussi bien au niveau de l’intrigue qu’au niveau des coucheries des personnages!

Coup de coeur pour Teen Wolf aussi: enfin, je suis assez bizarre bizarre!
J’ai kiffé cette série qui est à la base sur des loups garous à cause des deux personnages non garoutisés: Lydia et Stiles.
Malgré une saison 5 assez bof, je suis à fond dans la saison 6!
(Ils ont d’ailleurs plutôt intérêt à vite me retrouver mon chouchou ces bons à rien de loup-coyote-teckel-lapin-garous!

J’ai un avis assez mitigé sur Outlander.
J’ai mis plus de 5 épisodes avant d’accrocher vraiment.
En fait, jusqu’à ce que Jamie et Claire se mettent ensemble.
Avant j’ai trouvé cela d’une lenteur et d’une chiantitude.

Sleepy Hollow, j’ai bien aimé le début mais la dernière saison: franchement bof!
Je regarde surtout pour Ichabod mais je pense ne pas poursuivre par la suite!
Et le cross-over avec Bones: non mais WTF?

Pour Znation, c’est l’inverse: je n’ai pas aimé le début mais là, j’adore!
C’est une série de zombie complètement barrée qui joue à fond sur le côté série Z.

Niveau zombie: belle découverte aussi avec iZombie!
Où Liv devient une zombie mais pas n’importe quel zombie puisqu’en bouffant les cerveaux, elle revit les souvenirs des défunts… D’ailleurs bon plan si on devient un jour un zombie: bosser dans une morgue… hein hein!
On a des cerveaux en libre service, la classe!

Et dans la série, je n’ai pas aimé du tout:
La Lazy Company: une véritable torture à terminer.
Mais aimant beaucoup Alban Lenoir, j’ai tenu jusqu’au bout dans l’espoir que cela s’arrange au fil des épisodes mais non!

Je suis en train de préparer ma liste de séries pour 2017, là.
Je pense que je vais choisir des séries un peu plus courtes car je me rends compte qu’en me focalisant sur les séries, j’en oublie le cinéma et j’aimerais à nouveau regardé un peu plus de films donc je me lance en plus du challenge séries, je me lance un challenge films: 52 films à voir cette année.
En 2016, j’ai du en voir à peine une vingtaine… la looooooooose!
En tout cas, si vous avez des séries à me conseiller (ou des films du coup!) , n’hésitez pas!

Bonne journée ❤︎

Share Button
This entry was posted in Séries.

Challenge Lecture: En 2017, je compte les pages

Cette année, je ne suis inscrite au challenge « En 2017, je compte les pages » sur le forum Livraddict.


Un challenge où l’on doit… compter nos pages!
Eh oui!

Le principe du challenge :
Lire un nombre défini de pages tout au long de l’année 2017 et s’inscrire dans un objectif pour s’y tenir.
Seules les pages lues à partir du 1er janvier 2017 et terminées au 31 décembre 2017 comptent.

Les dates :
– Inscriptions : Les inscriptions se font jusqu’au 10 janvier 2017 inclus. Il n’y aura AUCUN délai supplémentaire.
– Challenge : Du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2017

Les conditions :
– Seules les pages romans comptent. Pas de mangas/BD/théâtre/poésie/livres pour enfants/livres de cuisine/livres photos, etc…
– Les recueils de nouvelles, biographies ou essais comptent comme des romans.
– Les e-books comptent mais vous me donnerez le décompte des pages en version papier. Sous le format poche. À défaut en GF.
– Les relectures comptent.
– Aucune marge d’erreur n’est acceptée. Autrement dis, si à la fin de l’année, vous avez dépassé ou au contraire êtes trop à la bourre, c’est tant pis. D’où l’important de bien se déterminer maintenant.
– Lors de votre inscription, merci de m’indiquer dans quel palier vous souhaitez participer. (Vous pouvez modifier ce palier jusqu’au 31 décembre 2016, après c’est trop tard.)
– Pas besoin de blog pour participer même si un petit billet de présentation fait toujours plaisir.
Pour le bilan je vous laisse gérer comme vous voulez. Fin de livre, fin de semaine, fin de mois, tous les trimestres, c’est comme vous l’sentez et comme ça vous arrange.

Les paliers :
De 5 001 pages à 10 000 pages : Lecteur novice
De 10 001 pages à 20 000 pages : Lecteur émérite
De 20 001 pages à 30 000 pages : Lecteur inné
De 30 001 pages à 40 000 pages : Lecteur expert
De 40 001 pages à 50 000 pages : Lecteur de compétition
Plus de 50 001 pages : Lecteur marathonien

L’an dernier, j’ai lu 12004 pages exactement.
Du coup, je me suis inscrite dans la catégorie: « Lecteur émérite » (De 10 001 pages à 20 000 pages)
Je pense que c’est jouable.

Pour le moment…

En janvier, j’ai lu…

★ « Le vieil homme et la mer » d’Ernest Hemingway : 148 pages.
★ « Sweet » d’Emmy Laybourne: 300 pages.
★ « Calendar Girl – Janvier » d’Audrey Carlan: 160 pages.
★ « 30 ans, 10 ans de thérapie » de Nora Hamzawi: 196 pages.

Soit: 804 pages sur 10001 à 20000 pages.

Si vous voulez vous inscrire au challenge, dépêchez-vous, les inscriptions seront closes le 10 janvier.

Bonnes lectures ♥︎

Share Button