My 365 of 2018

Lundi 13 Août:
Bilan de mon #WeekendA1000 : Ce fut un échec pour ce qui est d’atteindre les 1000 pages mais j’y étais presque puisque je suis arrivée à 950 pages environ.
Par contre, je suis ravie puisque j’ai pu finir 2 romans vraiment chouettes et d’avancer un peu dans « Le pouvoir du moment présent » d’Eckhart Tolle.

Mardi 14 Août: 
Visite du musée des Beaux-Arts de Marseille , cet après-midi. 👌🏻
Une visite plaisante mais j’avoue qu’on s’attendait tout de même à voir un peu plus d’œuvres.

Mercredi 15 Août: 
Ça fait 3 jours que nous n’avons plus internet ni télé (Pas merci l’orage!) , du coup, on a ressorti les DVDs.
Je ne regrette absolument pas d’avoir offert l’intégrale de Stargate SG1 au mari pour son anniversaire 😁👌🏻

Jeudi 16 Août: 
Encore une après-midi au musée.
Nous avons fait deux expositions très chouettes au Mucem: « L’Or » et « Ai Wei Wei – Fan-Tan » , je vous en reparle très vite.

Vendredi 17 Août: 
Petite visite à la Librairie Maupetit, ce matin.
Elle va me manquer cette librairie lorsque je ne serai plus sur Marseille.
Elle est tellement belle et les libraires y sont si gentils et toujours de bons conseils.

Samedi 18 Août: 
Nous avons enfin vu « Les indestructibles 2 » et il est trop trop trop bien 👍🏻
Nous sommes allés voir « Hôtel Transylvania 3 » aussi et on a bien ri.
Bon, je l’ai trouvé un peu moins drôle que les 2 premiers mais tout de même tordant.
Je veux partir en vacances avec Air Gremlins, moi, maintenant 😂

Dimanche 19 Août: 
Mes lectures de la semaine.

✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼

Bonne semaine prochaine à tous et à toutes.

Pour nous, c’est la semaine de la reprise.
Pffff…
Je serais bien restée en vacances plus longtemps personnellement mais bon… je recommence en douceur puisque comme je vais devoir quitter mes postes en Octobre et que j’ai pas mal d’heures de recup’ à rattraper, je ne bosserais que 2 ou 3 jours durant la semaine!!
Hey hey!

Et vous?
Toujours en vacances?

Share Button
This entry was posted in My 365.

#EmmaLit – « Un + un = cinq… Et plus encore ! » de Gwenaelle Delange

Sophie, pétillante trentenaire à qui la vie sourit, voit son avenir bouleversé le jour où elle comprend que son désir de maternité ne deviendra jamais réalité. De la lumière, elle glisse dans la noirceur malgré son métier de professeur de français et l’amour de son mari Éric. Ses certitudes deviennent des doutes. Sa joie de vivre s’éteint. Et ses rêves meurent avant même d’avoir vécu. Alors, que faire quand Éric la bouscule avec son projet un peu fou d’ouvrir une boulangerie-pâtisserie au cœur d’un petit village auvergnat à l’agonie ? Et comment réagira-t-elle lorsque sa route croisera celle d’Alexandre, Matis et Ariane, trois enfants écorchés par la vie ? On n’est jamais à l’abri de rencontrer le bonheur… surtout quand il s’additionne !

J’ai craqué sur ce livre comme souvent à cause de la couverture que j’ai trouvé très jolie.
Oui, je suis ce genre de personne… Le genre de personne qui choisit ses lectures en fonction des couvertures mais comme je l’ai déjà dit 1000 fois, je fais très souvent de très bons choix et celui-ci en était un.

Quand Gwenaelle Delange m’a envoyé son roman, je ne savais absolument pas de quoi il parlait, je me doutais jusque que cela allait être une histoire de famille et quelle famille!

Sophie et Eric décident de repartir à zéro après une grossesse qui n’a pas aboutie et une annonce très difficile: ils ne pourront plus avoir d’enfants.
Ils atterissent en Auvergne dans un petit village où Eric va réaliser son rêve en ouvrant sa boulangerie mais qu’en est-il des rêves de Sophie?
Elle va se chercher un moment avant que son père lui parle du manque de famille d’accueil en France…
Cette information fait son chemin en elle et elle décide, soutenue par Eric,  de devenir famille d’accueil.
Bien sûr, cela ne sera pas ses enfants…
Mais elle et Eric ont tellement d’amour à donner alors pourquoi ne pas en faire profiter des enfants qui en ont besoin?

C’est ainsi qu’Eric et Sophie se retrouvent avec 3 enfants: Ariane, 8 ans, Mathis, 13 ans et Alexandre, 15 ans.
À partir de ce moment le récit alterne chapitre après chapitre entre le point de vue de Sophie et celui d’Alexandre.
Sophie qui a vraiment envie que les enfants se sentent bien chez elle et Alexandre qui n’a pas envie que lui, son frère et sa soeur s’attachent parce que c’est toujours la même chose: ils s’attachent puis ils doivent repartir vivre avec leur mère alcoolique.

Un livre bouleversant et plein d’espoir.
On voit les personnages évoluer petit à petit sous nos yeux.
On les voit grandir et s’épanouir et l’issue est si jolie.

J’ai adoré l’épilogue qui nous entraine des années plus tard et qui nous montre que Sophie et Eric ont pris une merveilleuse décision lorsqu’ils ont décidé d’ouvrir leur maison à ces enfants.
Je l’avoue, j’ai un peu pleuré.
Une belle leçon d’humanisme portée par la plume délicate de l’auteure.

« Un + un = cinq… Et plus encore ! » de Gwenaelle Delange
341 pages
9,48 euros en broché.
2,99 euros en ebook (ou inclus dans l’abonnement Kindle) 

Share Button

#EmmaLit – « Ouais… mais non! » de Luna Joice

Je savais bien qu’on n’aurait jamais dû s’inscrire sur ce site de rencontre. C’était l’idée de laquelle ça encore ? Moi ! Bah bravo ! Nous voilà bien dans de beaux draps là, on va faire comment maintenant pour se sortir de ce merdier ? Aucune idée. C’est évident qu’on n’a pas vu venir tout ça… Et si on laissait tomber ? Ça ne va pas ! Je veux savoir ce qu’il cache ! Hors de question de ne pas lever le voile sur cet homme… Et vous, trouverez-vous ce que cache M. Mystère ?

584 pages.
Un sacré pavé et pourtant je l’ai dévoré en à peine une après-midi.
J’ai été complètement happée par l’histoire et cela dès le début.
Emma et toute sa palette d’émotions m’ont charmés dés le début: un petit côté vice-versa (vous savez le film d’animation Pixar où toutes les émotions se battent à l’intérieur d’une petite fille!) qui m’a bien plu.
Ces émotions, elle les appelle ces « Madame » : il y a Madame Colère, Madame Peureuse, Madame Bêtise, Madame Impatiente, Madame Sexy, Madame Cynique, Madame Tristesse, le duo des Madames Pâquerette: Rêveuse et Amour et bien d’autres… Elles sont 12 au total et peut-être bien plus, en vrai!

Emma est donc une jeune fille qui vient de se faire plaquer, elle retourne vivre chez sa mère et sa soeur et cette dernière lui soumet l’idée de s’inscrire sur un site de rencontre.
Emma n’a pas l’air emballée et pourtant elle va se laisser tenter et tomber (Aïe!) sur Hugo.
Un jeune homme Mystérieux et vraiment Charmant qui va mettre toutes les Madames d’Emma en émoi.

C’est drôle, émouvant, déroutant, passionnant… Toutes les émotions y passent au fil des pages comme dans la tête de l’héroïne.
J’ai adoré la plume de Luna Joice et la mise en page de ce roman.
En effet, on lit les conversations entre Emma et Hugo comme on lit nos mails ou nos textos sur nos téléphones.
J’ai trouvé cela très original.

Sans rentrer dans des détails qui pourraient vous spoiler l’histoire, j’ai terminé ce roman en m’exclamant « Ouais… mais non!! » et une seule question sur les lèvres.
Et le tome 2, c’est pour quand? :)

« Ouais… mais non! » de Luna Joice
584 pages, 17,12 euros 

Share Button

C’est lundi, que lisez-vous?

Ce rendez-vous du « C’est lundi, que lisez-vous ? » fut initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Il a depuis été repris par Le blog de Galleane.

Le principe est simple : chaque lundi, on répond à 3 questions :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Alors, c’est parti mon kiki…

Qu’ai-je lu la semaine dernière? 

Cette semaine, j’ai terminé « Cherche jeune femme avisée » de Sophie Jomain.
J’ai beaucoup aimé.

Ensuite, j’ai lu « Ça ne va pas se passer comme ça » de Claire DeLille.
J’ai bien aimé mais j’ai trouvé assez perturbant qu’on ne précise nulle part que c’était la suite de « Oh my phone », du coup, on se retrouve avec pas mal de références à ce roman qui si on ne la pas lu peuvent faire en sorte qu’on ne comprenne pas certaines choses.
C’est dommage.
Heureusement, personnellement, je l’avais lu mais bon…

Pour ce qui est des mes lectures papier…

J’ai lu:
– « 11 récits des châteaux de la Loire » de Brigitte Coppin qui m’a permis de prolonger un peu mon séjour dans la vallée de la Loire.
– « Mémo-fiches DEEJE » de J. Gassier et C. Rose pour réviser un peu car mine de rien mon passage devant le jury va vite arriver.
– Le tome 1 de « Ouais… mais non! » de Luna Joice qui j’ai dévoré d’une traite…. vivement le tome 2!
– « Un+un = cinq…Et plus encore! » de Gwenaelle Delange que j’ai beaucoup apprécié aussi.

Chez mes beaux-parents, je suis tombée dans la bibliothèque d’enfance et d’adolescence de mon mari, l’occasion pour moi de lire ou relire quelques BD franco-belges.

– « Léonard – Ohé du génie » de Groot
– « Gaston – Lagaffe mérite des baffes » de Franquin
– « Garfield – Je suis beau » de Jim Davis
– « Le cosmoschtroumpf » de Peyo

Que suis-je en train de lire en ce moment ?

En ce moment, je lis « Le pouvoir du moment présent » d’Eckhart Tolle.

Que vais-je lire ensuite ?

Je devais préparer ma PàL pour le challenge « La semaine à mille du pingouin vert » mais je pense y aller FreeStyle.

Et vous, que lisez-vous? 

Share Button

My 365 of 2018

Lundi 6 Août: 
Pas de vacances réussies sans une bonne partie de Scrabble.
Bon, vu mon jeu de merde… autant vous dire que j’ai perdu!!
Hin hin!

Mardi 7 Août: 
Encore une exposition fabuleuse au Centre National des costumes de Scène de Moulins.
Cette fois-ci, le thème est « Contes de fées » et on en a encore pris pleins les yeux.

Mercredi 8 Août: 
Soirée cinéma, ce soir.
On a regardé quelques vieux films de famille de mon mari.
C’était chouette.

Jeudi 9 Août: 
Rentrer à Marseille sous les orages, voir que les marseillais au volant sont toujours aussi aimables et que les trottoirs de la ville sont toujours aussi pleins de cacas de chien… Pfffffff… heureusement qu’il y avait des surprises dans ma boîte aux lettres en rentrant. 😬

Vendredi 10 Août: 
J’ai enfin vu « Ant-Man et la guêpe » et je ne sais pas trop si j’ai aimé ou non … c’est embêtant!
Enfin, si j’ai aimé Paul Rudd , ça c’est sûr mais pour le reste?

Samedi 11 Août: 
Je tente un petit #weekenda1000, histoire d’avancer un peu dans les services presses reçus pendant mon absence.
Voici ma PàL du week-end :
J’aimerais terminer « Le pouvoir du moment présent » d’Eckhart Tolle (il me reste 200 pages) et lire le tome 1 de « Ouais… mais non! » de Luna Joice (583 pages) et « Un + Un = Cinq … et plus encore! » de Gwenaëlle Delange (338 pages).
Cela me semble un peu ambitieux 😂👌🏻
Mais on y croit, on y croit !!

Dimanche 12 Août: 
Je n’ai toujours pas trouvé d’utilité à ce petit carnet mais j’adhère tellement à cette citation. ❤️
Enfin, j’aime mon travail mais les vacances , c’est pas mal quand même 😂👌🏻

✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼

Bonne semaine prochaine à tous et à toutes.

Share Button
This entry was posted in My 365.

#EmmaLit – « Ça ne va pas se passer comme ça » de Claire Delille

Mabelle a tout pour être heureuse. Elle est enfin en couple avec le beau Rio, et rien ni personne ne pourrait venir gâcher leur bonheur. Depuis qu’ils sont ensemble, elle ne se lasse pas des heures passées au lit à profiter de lui, des textos coquins qu’ils s’envoient à longueur de journée ou encore des caresses clandestines échangées dans des lieux publics. De la tendresse, du piment et une dose d’imprévu  : c’est tout ce dont a besoin un couple pour durer, non  ? Oui, mais elle qui a toujours vécu seule et au gré de ses envies se retrouve désormais à devoir choisir entre une soirée entre amis et un dîner en amoureux, ou à prévenir de l’heure à laquelle elle va rentrer. Et ça, Mabelle n’est pas sûre d’y être préparée… Et si elle n’était pas faite pour la vie à deux  ?

Un petit roman qui se passe juste après le roman « Oh my phone » publié il y a quelques années par EDB éditions qui a fermé depuis. (ce qui est bien dommage!! :( )

Si on ne l’a pas lu, je trouve que c’est un peu compliqué de comprendre certaines choses et sachant qu’apparemment une suite à cette suite est prévue : j’espère qu’ils ont prévu de republier « Oh my phone » car sinon pour moi, cela n’a vraiment pas de sens!  🙈

Mais bon, j’étais contente de retrouver Mabelle et Rio même si j’avoue que certaines situations m’ont fait m’exclamer intérieurement « WTF?!? » 🙈😬

Donc Mabelle et Rio se sont rencontrés sur Internet et s’en est suivi des échanges par sms avant leur rencontre.
Des échanges très intimes voire carrément Hot parfois…
Jusqu’à ce qu’ils finissent par se rencontrer pour de vrai et il s’avère que Rio est en fait un des voisins de Mabelle: Surprise!!!
Mabelle ne la pas très bien pris et Rio est parti passer la soirée avec ses potes avant que ces deux tourtereaux se pardonnent et se mettent enfin ensemble IRL.

« Ça ne va pas se passer comme ça » commence à ce moment-là.
Mabelle et Rio vivent pleinement leur amour mais évidement, comme le dit si bien le titre, ça ne va pas se passer comme ça: des personnes vont venir leur mettre des bâtons dans les roues pour tenter dans les séparer.
Vont-ils y arriver?
Ici encore Claire manie avec brio l’air du suspens.
Comme je le disais plus haut, il y a parfois des situations un peu rocambolesques mais cela n’a pas gâché ma lecture et je dois même admettre que j’ai hâte de lire la suite « Tout est bien… qui finit bien? » qui sortira le 19 septembre.

« Ça ne va pas se passer comme ça » de Claire Delille
Harlequin, 174 pages 
3,99 euros au format ebook. 

Share Button

#EmmaLit – « Amours » de Leonor de Redondo

AMOURS. « L’amour est là où il ne devrait pas être, au deuxième étage de cette maison cossue, protégé par la pierre de tuffeau et ses ardoises trop bien alignées, protégé par cette pensée bourgeoise qui jusque-là les contraignaient et qui, maintenant, leur offre un écrin. »
Nous sommes en 1908. Léonor de Récondo choisit le huis clos d’une maison pour écrire un éblouissant roman sur l’épanouissement du sentiment amoureux le plus pur – et le plus inattendu.
Victoire est mariée depuis cinq ans avec Anselme de Boisvaillant.
Rien ne destinait cette jeune fille de son temps, précipitée dans un mariage arrangé avec un riche notaire et que les choses du sexe plongent dans l’effarement, à prendre en mains sa destinée.
Surtout pas son trouble face à l’inévitable question de l’enfant qui ne vient pas.
Sa détermination se montre pourtant sans faille lorsque la petite bonne de dix-sept ans, Céleste, tombe enceinte : cet enfant sera celui du couple, l’héritier Boisvaillant tant attendu.
Comme elle l’a déjà fait dans le passé, la maison aux murs épais s’apprête à enfouir le secret de famille.
Mais Victoire ne sait comment s’y prendre avec le nourrisson.
Personne n’a le droit d’y toucher et Anselme est prié de s’installer sur un lit de camp dans son étude.
Le petit Adrien dépérit dans le couffin glissé sous le piano dont sa mère, qui a bien du mal à s’inventer dans ce rôle, martèle inlassablement les touches.
Céleste comprend ce qui se joue là, et décide de porter secours à l’enfant à qui elle a donné le jour.
Quand une nuit Victoire s’éveille seule, ses pas la conduisent vers la chambre du deuxième étage…
Léonor de Récondo fait alors exploser les cadres de la conformité bourgeoise pour toucher à l’éclosion du désir, la prise de conscience de son propre corps, la ferveur et la pureté d’un sentiment qui balayera tout. Grand roman d’amour, ce livre est aussi celui de l’émancipation féminine.

Ce roman aborde avec beaucoup de délicatesse et de poésie la condition féminine au XXe siècle: les mariages arrangés , l’infertilité , l’homosexualité, le patriarcat, la religion… ou encore le statut de « bonne » et les non-dits familiaux.
Je ne connaissais pas du tout cette auteure et j’avoue que j’aime beaucoup sa plume: légère, délicate, sensuelle qui a éveillé en moi au fil des pages moults émotions.
Une belle découverte qui me donne envie de lire d’autres romans de cette auteure.

« Amours » de Leonor de Recondo
Paru chez Points, 216 pages. 
Ici en version poche collector limité, 7,90 euros

Share Button

#EmmaLit – « La véritable histoire des Contes de fées – Ce que Walt ne nous a jamais dit » de Julie Grêde

Tortionnaires, cannibales, violeurs, meurtriers, voilà ce qu’ont été les héros de Walt Disney dans la tradition populaire et ce qu’on a toujours voulu cacher à vos enfants. 

Dans les vrais contes, ceux dont s’inspirent régulièrement Walt Disney et ses successeurs, les happy-end ne sont pas du tout systématiques. Les morales sont plus sèches et bien plus cruelles. Et si Disney (là-haut) avait décidé de passer en revue ses longs métrages inspirés de contes et de les comparer aux œuvres originales ? Il ne l’a pas fait mais ce livre le fait pour lui ! 

Les contes cruels écrits pour préparer les enfants à un monde difficile sont devenus, sous son regard, des contes de fées pour endormir nos enfants : 
– La petite sirène n’épouse pas le prince Éric, chez Andersen, elle devient écume plutôt que de tuer celui qu’elle aime. 
– La Blanche-Neige du conte n’a que 7 ans et si sa belle-mère désire ses poumons, et non son cœur, c’est pour s’en goinfrer. 
– La Belle au Bois dormant n’est pas embrassée, mais violée par son prince dans son sommeil. De cette union naîtront des jumeaux… que la belle-mère du prince tentera de dévorer. 
– Les belles-sœurs de Cendrillon sont encore plus déterminées que dans la version de Walt Disney puisqu’elles n’hésitent pas à se mutiler les pieds, à se couper les orteils, à l’aide d’un couteau de boucher afin de les faire rentrer dans la pantoufle de vair. 
– Pinocchio, lui, n’est pas vraiment un gentil garçon : il laisse Gepetto se faire emprisonner pour maltraitance sur enfant et n’hésite pas à ôter la vie à Jiminy Cricket à l’aide d’un maillet…

Dans ce roman très original aussi bien par sa forme que par son contenu , on se retrouve au Paradis où Walt Disney dispense des cours magistraux sur son œuvre et sur les contes et autres romans qui l’ont inspirés.
J’ai trouvé cela passionnant et très dynamique grâce aux personnes qui comme à la fac interviennent au milieu du cours pour critiquer ou enrichir les propos de Walt.
J’ai d’ailleurs adoré la manière dont l’auteure nous dépeint Walt : sympathique , aimable, sincère et drôle … comme on pouvait se l’imaginer.
A noter des interventions de Valérie Benguigui ou encore de Robin Williams qui ont l’air d’avoir trouvé leur place au Paradis.
Le roman est très bien documenté , je dois même avouer que j’ai appris pas mal de choses.
On n’y parle d’ailleurs pas que des œuvres des studios Disney mais aussi des séries comme Once Upon a Time ou autres sagas littéraires ou films inspirés eux aussi par les contes.
Un coup de cœur … que dis-je , un enchantement !!

« La véritable histoire des Contes de fées – Ce que Walt ne nous a jamais dit » de Julie Grêde
Vient de sortir en poche chez PIXL 
251 pages, 8,90 euros 

Share Button

#EmmaLit – « Mémé » de Philippe Torreton

« Mémé, c’est ma mémé, même si ça ne se dit plus. Mémé me manque. Ses silences, ses mots simples au Scrabble, sa maison enfouie sous les pommiers et son buffet d’avant-guerre. Ce texte est subjectif, partial, amoureux, ce n’est pas une enquête, ce n’est pas une biographie, c’est ce que j’ai vu, compris ou pas, ce que j’ai perdu et voulu retenir, une dernière fois. Mémé, c’est mon regard de gamin qui ne veut pas passer à autre chose ». Voici le portrait qu’à plus de quarante ans Philippe Torreton fait de celle qui fut le personnage central de son enfance.

J’avais envie de lire ce roman depuis mille ans (au moins) parce que Mémé, c’était comme cela qu’on appelait ma grand-mère maternelle du coup, à chaque fois que je voyais la couverture de ce livre sur la toile ou chez mon libraire, j’avais comme un petit soupçon de nostalgie qui me pinçait le coeur.

L’auteur nous raconte avec beaucoup de nostalgie comment était sa mémé et sa mémé parlera à beaucoup d’entres nous avec les « On ne gâche rien » (Bon, sauf pour les cochons d’Inde, hein!) , « On ne jette rien » et puis cet amour inconditionnel qu’on porte à nos mémés, mamies, nanas ou autres mère-grands…
J’ai beaucoup aimé même si parfois les mots y sont un peu pompeux mais bon après tout comme le disait mémé , Philippe est devenu « un gars de la ville » 😬🙈
Cela n’en reste pas moins une magnifique déclaration d’amour grand-maternelle. ❤️

« Mémé » de Philippe Torreton 
140 pages.
Paru chez L’iconoclaste pour la version broché, 15 euros
Et chez J’ai lu pour la version poche, 6,50 euros.
Existe aussi en version ebook, 10,99 euros

Share Button

#EmmaLit – « Nos petites inconséquences » d’Alix Marin

France est la reine de l’anticipation, de la prévision et du contrôle. Sauf qu’elle n’avait pas prévu que le jour où elle se déciderait à dévoiler enfin ses sentiments à Jules, son meilleur ami, ce dernier la prendrait de vitesse en annonçant son mariage. Ce qu’elle n’avait pas prévu non plus, c’est qu’à son retour à Paris, Jules enverrait Émile, le meilleur ami de la future mariée, pour l’accueillir à l’aéroport. Résultat, elle se retrouve coincée avec ce rugbyman tout en muscles et en tatouages pour rejoindre en 4L le lieu de la cérémonie, à Bordeaux. Un long, très long voyage qui va vite se révéler plus plaisant qu’elle ne l’imaginait. Car Émile est vraiment charmant et… imprévisible ! 

 

Ce roman m’a été offert par mon ami lilyel pour mon anniversaire 😘
Vu la couverture , je pensais que cela allait être une petite romance cucul… bah , en fait, j’aurai du me fier à la couverture de la version broché (un couple enlacé de manière assez sensuelle) car c’est plus une romance cul, en fait. 😂
Mais bon, ça va , cela ne me gêne pas!

J’ai passé un bon moment avec France et Émile. (Même si mon papy s’appelle Émile alors quand on parle du gros membre turgescent d’Emile , c’est un peu perturbant 😱).
Cela ne vole pas haut, les raccourcis sont un peu facile mais c’est ce que j’attends d’une lecture d’été donc parfait 👌🏻

Léger, simple et efficace (et un peu olé-olé aussi pour le coup… huhu!)

« Nos petites inconséquences » d’Alix Marin 
Editions Harlequin, 240 pages. 
4,99 euros en poche.
3,99 euros en ebook. 

Share Button

C’est lundi, que lisez-vous?

Ce rendez-vous du « C’est lundi, que lisez-vous ? » fut initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Il a depuis été repris par Le blog de Galleane.

Le principe est simple : chaque lundi, on répond à 3 questions :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Alors, c’est parti mon kiki…

Qu’ai-je lu la semaine dernière? 

♥︎ « Le Scaphandre et le papillon » de Jean-Dominque Baudry.
♥︎ « Mémé » de Philippe Torreton.
♥︎ « Les caprices de Gizelle » de la Comtesse de Ségur.
♥︎ « Amours » de Leonor de Recondo.
♥︎ « Nos petites inconséquences » d’Alix Marin.
♥︎ « La véritable histoire des contes de fées: ce que Walt ne nous a jamais dit » de Julie Grêde.
♥︎ « Le livre du Hygge: mieux vivre la méthode danoise » de Meik Wiking.

Une moyenne d’un livre par jour.
Ça va!
Vive les vacances, quoi! 😀
Que de bonnes lectures! 👍🏻

Que suis-je en train de lire en ce moment ?

Je suis toujours sur mon livre audio: « Cherche jeune femme avisée » de Sophie Jomain.


Je suis à la 10e piste sur 15 donc au 2/3.
J’aime beaucoup mais moi pour « lire » un livre audio, il faut que je sois en mouvement.
Hier, je suis allée marcher un peu pour en écouter un bout mais entre les visites que l’on a fait cette semaine: l’humeur était plus à la farniente et à lire tranquillement sur un transat en rentrant le soir.

Je viens de commencer « Ça ne va pas se passer comme ça » de Claire Dessille sur ma Kindle.

C’est la suite de « Oh my phone », on y retrouve avec plaisir Mabelle et Rio mais je pense qu’il faut avoir lu « Oh my phone » pour pouvoir l’apprécier car on y fait souvent référence.

Que vais-je lire ensuite ?

En ce moment, j’ai envie de lire des livres de développement personnel mais je ne sais pas par où commencer.
Si vous avez des idées ou des conseils.
N’hésitez pas.

Et vous, que lisez-vous? 

Share Button

My 365 of 2018

Lundi 30 Juillet: 
La magie des églises. ❤️
Je ne suis pas vraiment croyante mais j’aime beaucoup visiter des églises même les toutes petites dans les endroits les plus paumés.
Je ne sais pas, je trouve cela apaisant, souvent très joli et pour moi, la lumière qui passe au travers des vitraux a toujours eu quelque chose de magique.
Aujourd’hui, j’ai même allumé une petite bougie et fais un vœu, je suis pas sûre que ce soit comme ça que cela fonctionne mais on ne sait jamais… sur un malentendu!

Mardi 31 Juillet: 
Je sors du cinéma et mon Moi intérieur est encore en train de chanter.
Je suis allée voir « Mamma Mia – Here we go again » dans une salle premium Ice CGR .
Au début, je me suis dit que cela ne valait pas le coup pour ce genre de film et le petit monsieur du guichet a su nous convaincre et je ne regrette pas une seconde.
Confort, son ultime et le LightVibes qui fait des effets lumineux sur panneaux latéraux, franchement c’est canon.
On se serait presque cru au beau milieu d’un concert de Donna et les Dynamos. 👌🏻
Le film quand à lui est plein de pep’s, drôle, émouvant…
J’ai même chialer à 2-3 reprises , je l’avoue mais chut!
Je n’en reviens quand même pas que le premier Mamma Mia a déjà 10 ans 😱
Ça ne nous rajeunit pas 😬🙈

Mercredi 1e Août:
Le château de Valençay ❤️

Jeudi 2 Août: 
Coucou Petit Yuan Meng ❤️

Vendredi 3 Août:
Aujourd’hui, c’est Cheverny ❤️
Bon, on a fait Chenonceau aussi mais je n’ai pas du tout apprécié la visite! ^^

Samedi 4 Août: 
Aujourd’hui, je n’ai pas pu choisir une seule photo.
Nous avons visité le Château de Villandry et le Château d’Azay-le-rideau et j’ai vraiment adoré les deux!

Dimanche 5 Août: 
Au revoir , petite yourte.
C’était bien. ❤️
Si cela vous intéresse, nous étions dans le Loir et Cher à Sambin à la chambre d’hôtes La Alt’ qui propose chambres et logements insolites : yourtes mais aussi roulottes. 👌🏻
Nos hôtes étaient adorables et on était pile poil entre toutes les choses qu’on voulait visiter. 😊

✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼▿✼

Bonne semaine prochaine à tous et à toutes.

Share Button
This entry was posted in My 365.