#EmmaLit : « Les dix plus beaux jours de ma vie » d’Adena Halpern

IMG_9912

Malencontreusement renversée par une Mini Cooper alors qu’elle promenait sa chienne, Alexandra Dorenfield, 29 ans, se réveille au paradis. Et découvre, ébahie, qu’on y exauce tous ses vœux : elle a le droit d’emménager dans la maison de ses rêves, dispose d’un dressing de folie, et peut se gaver honteusement de gâteaux et de chocolat sans prendre l’ombre d’un microgramme… Pas de doute, elle se trouve à l’étage VIP du paradis. Et comme la perfection est bien de ce monde céleste, son nouveau voisin, Adam, est à tomber.
Mais voilà, pour rester au paradis version septième ciel, il y a une condition. Prouver qu’on le mérite. Faire le récit des dix plus beaux jours de sa vie sur Terre. Si Alexandra échoue à cet examen, elle dégringolera de plusieurs étages… Adieu dressing, amour et chocolat ! Autant dire l’enfer.

J’ai craqué pour « Les dix plus beaux jours de ma vie » à cause de la couverture minimaliste mais mignonne comme tout.

Oui, je sais, craquer pour un livre par rapport à sa couverture, ce n’est pas ce qu’il y a de plus commun mais je l’avoue, cela m’arrive régulièrement et je dois avoir du flair car souvent, je tombe sur des petites pépites.

Et c’est le cas ici.

Alex est une jeune femme qui a eu une vie de princesse: on ne lui a jamais rien refusé durant toute son enfance et son adolescence et il lui a fallu du temps avant qu’elle n’arrive à prendre son indépendance mais pas d’bol: une fois qu’elle l’a, elle se fait faucher par une Mini Cooper avec son chien Peaches.

La vie a un sens de l’humour assez mortel! :p

Elle atterri au 7e ciel: l’endroit le plus cool du paradis.
Elle y retrouve ses grand-parents, son oncle et elle y fait la rencontre d’Adam, son charmant voisin.

Elle a une maison de rêve avec tout ce qu’elle désire et cerise sur le gâteau: zéro cellulite!

Mais voilà, il y a peut-être eu une erreur et pour prouver qu’elle mérite sa place au 7e étage, il va falloir qu’elle travaille un peu en rédigeant une dissertation sur les dix plus beaux jours de sa vie.

Alex a l’air d’être très superficielle, elle l’est même purement et simplement mais au final au fil des plus beaux jours de sa vie, on se rend compte qu’en grattant c’est tout de même une assez belle personne.

Un roman de chick-lit, agréable à lire.
Des situations un peu cocasses mais tellement pleine d’humour et d’auto-dérision que cela passe très bien.
Les personnages secondaires sont tout aussi attachants que l’héroïne … je suis assez fan de la grand-mère.
J’ai vraiment passé un bon moment.

Je pense d’ailleurs commencer à réfléchir à ce que je pourrais mettre parmi les dix plus beaux jours de ma vie (on ne sait jamais si je croise une Mini Cooper féroce… ou pire, une Smart assoiffée de sang!) … parce que moi, cette histoire de zéro cellulite, cela me plait bien. :p

Share Button

My 366 of 2016

Lundi 16 Mai:
Bosser un jour férié… ok mais on ne se laisse pas abattre!

IMG_9825

Mardi 17 Mai:
Jour de grève pour les uns, jour de marche pour les autres…

IMG_9831

Mercredi 18 Mai:
Ma nouvelle coque déchire! :p

IMG_9844

Jeudi 19 Mai:
Desfois, je ressors les petits trésors de notre mariage.

IMG_9847

Vendredi 20 Mai:
Je crois que cela commence à se voir que j’ai perdu 10kg depuis le mois de Janvier.

IMG_9865

Samedi 21 Mai:
Promenade à Cassis.

IMG_9904

Dimanche 22 Mai:
Les dimanches à la cool!

IMG_9912

☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆

Bonne semaine prochaine les bichons.

Share Button

#EmmaLit « Des mensonges dans nos têtes » de Robin Talley

IMG_9837

Les filles sont faites pour se marier… Les Noirs et les Blancs ne doivent pas se mélanger… Une fille ne doit pas embrasser une autre fille… Linda ne doit pas aimer Sarah.

Rien que des mensonges?

1959, en Virginie. C’est l’histoire de deux filles qui croient qu’elles se détestent — parce qu’elles n’ont pas la même couleur de peau et qu’elles ne sont pas nées du même côté. 

C’est l’histoire de Sarah et Linda qui croient qu’elles se détestent… mais c’est aussi l’histoire de l’année où tout va changer — parce que les mensonges des autres vont voler en éclats et que les vies, les coeurs de Sarah et Linda vont s’en trouver bouleversés pour toujours…

Je l’avoue, j’ai un peu été destabilisé au début de ma lecture.
Un roman parlant de l’intégration d’une dizaine d’adolescents noirs dans un lycée pour « blancs » aux Etats-Unis à la fin des années 50 avec selon les chapitres, le point de vue de la lycéenne noire , Sarah et de l’autre, celui de la lycéenne blanche, Sarah.
Cela me faisait clairement penser au brillant « Sweet Sixteen » d’Annelise Heurtier dont je vous donnais mon avis ici.

Mais au premier abord seulement… ensuite, on découvre que ces deux adolescentes, en plus des difficultés qu’elles rencontrent chacune, se rendent compte qu’elles sont attirées l’une par l’autre.

Sarah doit « survivre » à son intégration dans son lycée pour blancs où elles et ses amis ne sont vraiment pas les bienvenus.
De plus,  sa petite soeur fait aussi sa rentrée en même temps qu’elle, ce qui rend la tâche encore plus difficile.
Ils s’en prennent pleins la tronche mais continuent d’avancer la tête haute faisant preuve d’un courage à toute épreuve avec une seule envie commune: celle de faire évoluer les mentalités.

Linda, elle, est la fille du rédacteur en chef du journal de la ville.
Un homme très autoritaire qui est totalement contre le fait que les enfants blancs puissent côtoyer les enfants noirs.
Pour ne pas subir sa violence, Linda doit penser comme lui…

Pour le coup, j’ai beaucoup aimé la façon dont était abordé le sujet de déségrégation.
Un sujet difficile et selon moi déjà bien assez important pour ne pas en rajouter mais bon, pourquoi pas, après tout…
Mais en cumulant différence raciale et « déviance » sexuelle, deux thèmes très forts et tabous de l’époque, je trouve qu’au final, on survole un peu tout et c’est vraiment dommage.

Ce roman n’en est pas inintéressant pour autant.
Pour le côté homosexualité, c’est une découverte de soi psychologique.
Cela ne va pas très loin sur le plan physique et c’est tant mieux.
Mais on sent que l’auteure s’est bien renseignée sur le sujet de la ségrégation.
Elle ne fait pas dans la dentelle pour parler des insultes et autres sévices qu’ont du subir Sarah et ses amis.
C’est horrible de se dire qu’ils ont du en passer par une telle violence pour obtenir les mêmes droits que les blancs.
J’aurai juste aimé que la psychologie des personnages se concentrent un peu plus sur l’acceptation raciale.

« Des mensonges dans nos têtes » 
de Robin Talley 
Editions Mozaic 
13,90 euros au format papier.
9,90 euros au format ebook. 

 

 


Share Button

My 366 of 2016

Lundi 9 Mai: 
Nouvelles bouteilles sensorielles.

IMG_9757

Mardi 10 Mai: 
Le mal habite dans la salle de pause du boulot.

IMG_9772

Mercredi 11 Mai:
L’emballage de rouleau adhésif m’a trop fait rire.

IMG_9783

Jeudi 12 Mai:
Les escaliers de la mort.

IMG_9791

Vendredi 13 Mai: 
8 nouveaux bodies: Merci Elodie.

IMG_9795

Samedi 14 Mai: 
Fleur Hana dans mon espace culturel… émotion!

IMG_9804

Dimanche 15 Mai: 
Se réveiller tôt un dimanche… Un classique! :/
Heureusement que j’ai beaucoup de livres à lire!

FullSizeRender-1

☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆

Bonne semaine prochaine les bichons.

 

Share Button

#EmmaLit « Tu comprendras quand tu seras plus grande » de Virginie Grimaldi

FullSizeRender

Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, elle ne croit pas plus au bonheur qu’à la petite souris. Pire, une fois sur place, elle se souvient qu’elle ne déborde pas d’affection pour les personnes âgées. Et dire qu’elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme.
Au fil des jours, Julia découvre que les pensionnaires ont bien des choses à lui apprendre. Difficile pourtant d’imaginer qu’on puisse reprendre goût à la vie entre des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé… Et si elle n’avait pas atterri là par hasard ? Et si l’amour se cachait là où on ne l’attend pas ?
C’est l’histoire de chemins qui se croisent. Les chemins de ceux qui ont une vie à raconter et de ceux qui ont une vie à construire.

Si je ne devais dire qu’un mot pour vous résumer le fond de ma pensée lorsque j’ai refermé ce roman, ce serait : MA-GNI-FI-QUE!
Oui, en majuscules!
Oui, en accentuant bien toutes les syllabes.

J’ai pleuré, j’ai ri…
J’ai eu le bide en vrac et des papillons dans le ventre aussi.
Toutes les émotions y passent.

On s’attache à tous les personnages… que ce soit Julia, ses nouveaux collègues de boulot ou les résidents de la maison de retraite si bien que j’ai tenté vainement de retarder le moment où j’allais devoir refermer ce livre car je ne voulais pas les quitter mais cela aurait été dommage car l’épilogue est fabuleux.

La plume de Virginie Grimaldi a pris du grade depuis son premier roman.
J’avais beaucoup aimé « Le premier jour du reste de ma vie » mais là, on la sent moins hésitante, plus confiante, parfaitement à l’aise avec les mots qu’elle manie avec brio et beaucoup d’humour.

À lire d’urgence… avec un paquet de kleenex à proximité.

Moi, je m’en vais écrire une lettre à la moi de 80 ans de ce pas!

Bon week-end. 

 

Share Button

#EmmaLit : « Comment sauver son couple en 10 leçons (ou pas) » de Stéphanie Blake

Ne vous inquiétez pas, mon couple va bien…
Par contre, je suis une grande fan des albums pour enfants de Stéphanie Blake…

Mon chouchou: « Caca Boudin »:

caca-boudin

…alors forcément je voulais voir ce que cela donner du Stéphanie Blake pour adultes.

cover84185-medium

Est-ce le bonheur ? Tout porte à le croire pour Philip et Siri Janson, un couple d’intellos bobos, la quarantaine passée. Siri a réussi. Scénariste à succès, elle enchaîne les films. Philip, traducteur, fantasme sur un éventuel succès d’auteur mais ne gagne pas un rond et s’occupe de la maison… Sauf que, cette vie, Siri en est lasse. L’envie de tout plaquer est de plus en plus tentante.
Mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
Avec humour et autodérision, Siri décide de sauver son couple.

Capture d’écran 2016-05-09 à 18.36.03
Dans ce roman graphique, les héros Philip et Siri traversent une crise. (celle de la quarantaine?)
Ils ne discutent plus, ne font plus rien ensemble… ne baisent plus.

Capture d’écran 2016-05-09 à 19.00.59Siri et Philip sont des lapins… eh oui!
Ces lapins sont la signature graphique de Stéphanie Blake donc forcément. :)
Je dois , par contre, admettre que pour le coup, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire car pour moi, ces petits lapins, là, ils illustrent les petits ouvrages que je lis aux enfants de la crèche donc les voir parler de sexe et d’épilation intégrale… Outch!
Mais une fois, la pilule avalée (pas de viagra!) , j’ai passé un très bon moment (rien à voir avec la branlette!) !

La situation de ce couple est un peu triste mais traité de façon humoristique, on a les états d’âme de Monsieur et ceux de Madame: pas de jaloux.
L’un laisse couler, l’autre se pose beaucoup de questions.

On y parle de libido, de lâcher prise, des enfants… tous les thèmes de la vie de couple y sont abordés avec beaucoup de dérision et brio.

Cependant ne vous attendez pas à trouver une solution pour sauver votre couple mais une bonne poilade, ça oui! :)

Et puis, Stéphanie m’a fait un plaisir immense en mettant des petites références pipi-caca.

Capture d’écran 2016-05-09 à 18.48.58
D’ailleurs, je vous laisse avec un conseil fort avisé pour attirer l’attention sur vous lorsque vous vous sentez invisible en soirée.

Capture d’écran 2016-05-09 à 18.46.19La classe ou bien?
Moi, je suis fan!

« Comment sauver son couple en 10 leçons (ou pas) » de Stéphanie Blake
Editions Fayard
16euros au format papier.
10,99euros au format ebook. 

 

Share Button

#WeLovePrema : 2e édition

Tellement overbookée par mon travail qui me prend beaucoup de temps et d’énergie, je n’avais pas encore pris le temps de parler de l’opération WeLovePrema ici.

C’est la 2e édition et quand on m’a contactée pour savoir si je voulais retenter l’aventure, forcément, j’ai répondu présente.

J’ai déjà récolté pas mal de bodies et avec mon équipe nous avons commencé à les customiser.

IMG_9720

Je devrais recevoir d’autres bodies dans la semaine.
Encore une fois, je suis très émue par la générosité des gens.

D’ailleurs si vous avez des bodies ou du matériel pour customiser ceux qu’on a déjà: n’hésitez pas à me contacter. :)

Il nous faut des bodies taille prématuré, naissance ou 1 mois s’ouvrant sur le devant et en coton.

J’ai d’ailleurs reçu il y a peu les bodies d’un petit garçon nait prématurément à Marseille que le papa surnomme croquette!
J’ai trouvé cela vraiment rigolo :)
(Merci encore Aurélie)

Si vous êtes sur Marseille, il y a une urne chez Ouimums:

  • 45 Bd Edouard Herriot
    13008 Marseille

IMG_8394

N’hésitez pas à y passer d’ailleurs même sans bodies car c’est un endroit vraiment chouette qui propose énormément de services: une boutique, un espace restauration salon de thé, des activités pour jeunes mamans et femmes enceinte.

Pour le moment, je dois être à 200 bodies récoltés donc plus que lors de l’édition précédente. :)
C’est génial!
Et je ne vous parle pas des autres chefs d’équipe!
Je pense qu’on va battre le record de 6200 bodies de la dernière fois et cela haut la main! :)

Share Button

My 366 of 2016

Lundi 2 Mai: 
Mon dérouleur de PQ est plus joli que moi.

FullSizeRender-2

Mardi 3 Mai:
Prendre un peu de temps pour soi avant l’embauche.

IMG_9488

Mercredi 4 Mai:
Activité du jour.

IMG_9495-2

Jeudi 5 Mai: 
Journée rangement et lecture.

FullSizeRender

Vendredi 6 Mai:
Stairway to Casimir?

IMG_9711

Samedi 7 Mai:
Frappuccino ou bien?

IMG_9739

Dimanche 8 Mai: 
Mission refaire les bouteilles sensorielles qui ont bien vécues.

IMG_9748

☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆

Bonne semaine prochaine les bichons.

Share Button

#EmmaLit : « Le tendre baiser du tyrannosaure » d’Agnès Abécassis

IMG_9488

Rassurez-vous, il n’y a pas de vrai tyrannosaure dans cette histoire.
Mais il y a Félix, un paléontologue peureux à qui sa grand-mère ordonne de quitter la femme avec laquelle il vit pour affronter ses pires angoisses. S’il y parvient, il aura droit à une immense surprise…
Et puis il y a Olive, sur le point de se marier, qui annonce à sa famille que son couple ne désire pas avoir d’enfant. Scandale, indignation et machinations de la mère et de la belle-mère !
On évoque Tom, aussi ? Un flic désabusé et terriblement romantique, trop sans doute pour la fille capricieuse qu’il va rencontrer.
Et n’oublions pas Ava, vendeuse d’escarpins de luxe, qui reçoit un jour d’une cliente millionnaire  un bijou hors de prix, et qui quitte illico cet emploi qu’elle déteste tant. Jusqu’à ce que son bijou disparaisse…
Des personnages qui forment une bande irrésistible et nous emportent dans un tourbillon de sentiments. Une comédie réjouissante, à dévorer d’urgence !

FullSizeRender

Des personnages loufoques qui se croisent, s’encroisent, se recroisent pour finir tous ensemble à la fin.
C’est la recette détonante de ce petit roman fort plaisant que je viens de dévorer.

C’est léger, pas compliqué, parfait pour passer un bon moment sans prise de tête.

Pas compliqué et pourtant, on pourrait s’y perdre avec tous les personnages:
Félix, l’anthropologue qui vit toujours chez sa mère et a peur de tout.
Tom, son meilleur ami, flic et toujours accro à son ex fan, tellement accro qu’il la file.
Olive, la future mariée qui ne veut pas d’enfants.
Ava, la vendeuse de chaussures qui en a ras le bol de son patron.
Perla, l’ex danseuse qui a brisé ses rêves pour son mari volage et insupportable.
Régine, l’avocate, blessée à vif qui ne peut plus s’impliquer dans une relation sérieuse.
Et j’en passe…
Mais au contraire, tout est fluide, on ne se perd pas une seule seconde et on suit le déroulement de l’histoire très facilement.

Nos héros se retrouvent dans des situations vraiment cocasses pour notre plus grand plaisir pour terminer sur un happy-end.

Une lecture rapide et surtout feelgood.
Ce n’est pas le livre de l’année mais cela fait du bien! ♥︎

(Et j’adore la couverture! :p)

 

« Le tendre baiser du Tyrannosaure » d’Agnès Abécassis.
Editions Livre de Poche
7,10 euros au format papier.
6,99 euros au format ebook. 

Share Button

#EmmaLit : « 89 mois » de Caroline Michel

IMG_9467

« J’ai trente-trois ans, ça y est. A quarante ans et des poussières, mon corps sera hors jeu. Il me reste donc sept grosses années pour faire un enfant, soit quatre-vingt-neuf mois. Un chiffre minuscule. A peine deux mille sept cents jours. Que peut-on faire en deux mille sept cents jours ? Rien. J’en ai déjà mis cinq à construire trois meubles Ikea. »

Jeanne, célibataire, contrôleuse de train sur la ligne Paris-Auxerre, n’a qu’une obsession : devenir maman avant que le temps la rattrape. Elle a fait une croix sur le couple, il lui faut simplement un géniteur. Sa décision ne fait pas l’unanimité auprès de ses amis, et, même si parfois elle doute, elle est déterminée à surveiller son cycle, à provoquer les rencontres, à boire des potions magiques et à lever les jambes après chaque rapport, sait-on jamais.

Jeanne a 33 ans, son mec vient de la quitter parce qu’il avait besoin d’air.
Elle a ouvert la fenêtre mais cela n’a pas suffit…

Ce départ a laissé un vide, vide que Jeanne aimerait combler avec un bébé.
Après tout, ils comptaient en faire un ensemble… Pourquoi ne pas en faire un, toute seule? (Et là, j’ai du Jean-Jacques Goldman dans la tête, évidemment!)
Surtout que les 40 balais arrivent (dans 89 mois) …

Le temps passe, j’ai un désir de maternité et, dans la pratique, rien ne m’empêche d’être maman toute seule. Les pères, ça ne court pas les rues et je ne voudrais pas me réveiller un beau matin à quarante ans, les mains vides et le corps infructueux.

Jeanne désire donc avoir un enfant toute seule avant d’être périmée.
Un désir si ardent qu’elle va faire un peu n’importe quoi parce que bon, coucher sans capotes avec des gens qu’on connait à peine, ce n’est pas très malin, hein! (Vous le savez, ne le faîtes pas!)
C’est là qu’on prend conscience de la détresse du personnage qui prend des risques inconsidérés pour satisfaire son envie de bébé.
J’avoue que cela m’a un peu dérangée… Pour moi, les rapports non protégés, ce n’est pas un sujet à prendre à la légère…

Mais heureusement, Jeanne ne fait pas que des galipettes non protégés.
C’est aussi une femme actuelle qui sort avec ses amis, fait du running…
Je pense que beaucoup de femme peuvent se retrouver en elle.

J’ai beaucoup apprécié les personnages secondaires, amis de Jeanne.
Notamment, Nicolas, le facteur et Alice, la future maman qui sait toujours tout mieux que personne. (on a tous une amie comme ça!)

Une histoire sympathique qui se lit bien avec ce désir d’enfant que je comprends tellement.
Pour un premier roman, je trouve cela assez prometteur car Caroline Michel a vraiment une jolie plume et un humour tout comme j’aime.

 Je crois qu’un jour on grandit , on se rend compte d’un tas de choses , on réalise que la vie ce n’est pas drôle , la mort , les maladies, les ruptures, les départs, rien n’est vraiment rose ou bien le rose est menteur .

Moi, personnellement, il ne me reste que 51 mois… les chocoboulettes!

89 mois de Caroline Michel
Editions Préludes.
14,90 euros la version papier.
10,99 euros la version ebook. 

Share Button

#ChallengeSeries2016 : Bilan d’Avril

Attention, attention, grande nouvelle!
J’ai enfin terminé une série de mon challenge!!! :p

Il était temps!

En effet, j’ai visionné The Whispers

xwhy

Une série qui n’a qu’une saison de 13 épisodes et c’est bien dommage.

Si vous ne connaissez pas, voici le synopsis:

Alors qu’un vaisseau spatial a été retrouvé au beau milieu du désert du Sahara, à des milliers de kilomètres de là, dans les environs de Washington D.C., plusieurs enfants semblent comme possédés par une force invisible qui les pousse à commettre des actes meurtriers sur leur entourage. Deux agents du FBI sont alors chargés de mener l’enquête, ignorant que la course contre une invasion extra-terrestre vient de commencer… 

On y retrouve Milo Ventimiglia qui jouait (entre autres) Peter Petreli dans la série Heroes et avec lequel à l’époque, j’aurai bien fait un plan à trois avec Ali Larter mais hum hum, passons passons…
Lily Rabe (American Horror Story) aussi est au casting.

Il y a quelques longueurs mais je l’avoue, j’ai tout de même bien aimé cette série.
Les acteurs sont convaincants (même les enfants) et le suspense est là.

Je suis un peu frustrée de savoir qu’il n’y aura pas de suite mais bon!
J’ai tout de même passer un bon moment.

J’ai ensuite regardé la saison 6 de Modern Family. (24 épisodes)

modern-family-738463_w1020h450c1cx635cy285

Et je kiffe toujours autant!
J’ai adoré l’évolution des personnages d’Hailey et d’Alex.
Lili me fait toujours autant mourir de rire (je veux adopter la même!).
Manny et Luke qui commencent à fricoter avec des filles, c’est extra aussi.
Phil qui est toujours aussi à côté de la plaque.
En fait… J’adore tous les personnages de cette série et c’est tellement plaisant de les voir évoluer/grandir au fil des saisons!

J’ai commencé la saison 5 de Teen Wolf et ouh la la, comme on a du mal.

vlcsnap-error634
Le délire avec les docteurs chelous… bof bof!
Je n’en peux plus de Kira et de Malia (j’espère même qu’elles vont crever un jour! :p)
Derek manque sacrement!
Scott devrait demander aux docteurs de l’horreur de lui greffer des couilles.
Et je trouve que le personnage de Liam est vraiment sous-exploité.
Quoique dans le dernier épisode que j’ai visionné: le 16.
Il gère un peu mais bon…

En fait, moi, je regarde pour Stiles et Lydia… huhu!
(Tiens si Parish pouvait crever aussi!)

Et enfin, j’ai commencé Veronica Mars.

veronica-mars01-01
Je suis à la moitié de la saison 1 et pour le moment, j’aime mais sans plus.
Cela se laisse regarder mais je trouve les personnages totalement cliché.
J’aime beaucoup le personnage de Veronica mais les autres… Pffff!
Mais bon, je veux savoir qui a buté Lili et puis, pourquoi la mère de Veronica s’est tiré! :p

♢♈︎♢♈︎♢♈︎♢♈︎♢♈︎♢♈︎♢♈︎♢♈︎♢♈︎♢♈︎♢♈︎♢♈︎♢

Bilan de ce mois-ci:
64 épisodes visionnés.
Une seule série terminée mais en titre d’épisodes vus, je suis à plus de la moitié de mon challenge.

FullSizeRender

Ce mois-ci, je compte continuer d’avancer Veronica Mars.
Et peut-être me remettre à « Jane the Virgin ».

Et vous, vous matez quoi comme série en ce moment?

 

Share Button
This entry was posted in Séries.

My 366 of 2016

Lundi 25 Avril: 
Les jolis bonshommes.

IMG_9382

Mardi 26 Avril: 
Nouvelle lecture.
Mon avis est en ligne, si cela vous dit.

IMG_9389

Mercredi 27 Avril: 
« Sir, sir, on en a gros »
Et le mec en scooter que je fais chier pour prendre cette photo aussi! :p

IMG_9391

Jeudi 28 Avril: 
Recevoir une jolie photo par sms, levez la tête et tomber sur ça…
Coïncidence?
Je ne pense pas.

IMG_9412-1

Vendredi 29 Avril: 
Papy Geek.

IMG_9417

Samedi 30 Avril:
World Wish Day: Joyeux anniversaire Make-A-Wish et continue de réaliser pleins de voeux d’enfants malades.

IMG_9432

Dimanche 1e Mai: 
On déteste Mercredy Lunaris dans cette maison.

IMG_9464

 

☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆

Bonne semaine les bichons.

Share Button