#PointDeCroix : Zip

Décidément, on ne m’arrête plus.
Je n’avais pas sorti mon matériel de point de croix depuis des mois et je viens encore de finir un ouvrage.

Bon ok, ce ne sont pas des ouvrages très très grands mais quand même…

Cette fois-ci, j’avais envie de faire un personnage de Disney.
J’étais partie à la recherche d’un Stitch qui est mon personnage préféré au monde mais je suis tombée sur ce petit Zip trop mignon et je n’ai pas pu lui résister.

Je l’ai fait avec les moyens du bord trouvé dans les placards de ma mère donc les couleurs ne sont pas forcément celles qu’il fallait mais je l’avoue, je m’en fous. :)

Il est loin d’être parfait.
Je me rate toujours sur quelques points…

Je l’adore.
Je ne sais pas encore ce que je vais en faire.
Peut-être l’offrir à une des mes amies fan de « La Belle et La Bête »…

… Ou alors le garder pour moi! :p

J’ai trouvé cette grille sur le site magiedifilo, un site d’une passionnée qui regorge de grilles gratuites vraiment très chouettes.
J’en ai d’ailleurs mis deux-trois de côté pour plus tard. :)

Share Button

My 365 of 2017

Lundi 17 Juillet:
Réveil super tôt.
L’occasion pour moi de continuer mon petit ouvrage au point de croix en regardant des films sur Netflix.
J’ai regardé « My girl » que je n’avais pas revu depuis des années parce que je savais que j’allais pleurer comme une madeleine mais il est tellement beau ce film que je n’ai pas pu résister… tant pis pour les mouchoirs usagés à la fin du visionnage.

Mardi 18 Juillet:
C’est mon anniversaire et mon mari travaille.
Mais pas de soucis, les amis sont là en attendant qu’il rentre!
J’ai revu Julie que je n’avais pas revu depuis mon mariage et c’était comme-ci, on s’était quitté la veille.
J’ai aussi fait la connaissance de Vanessa et revu mes cousinous!
Nous avons pique-niqué dans un parc que je ne connaissais absolument pas alors qu’il est dans mon arrondissement.
Et nous en avons profité pour visiter la Cité Radieuse de Le Corbusier que je ne connaissais pas non plus.
C’était chouette!

Mercredi 19 Juillet:
Recevoir des roses de la part de sa BFF. ♥︎
Un jour, il faudrait quand même que je m’achète un vase… ou pas!! :)

Jeudi 20 Juillet:
Traverser la France et faire un caprice pour aller voir la mer.
Oui, je sais, j’ai la mer aussi à Marseille mais ce n’est pas la même.
Ok, la Méditerranée est plus bleue mais pfiouuuuu moi, des que je vois ces petites cabines de plage, je me sens bien.
C’est toute mon enfance!

Vendredi 21 Juillet:
Je dois être maudite…
Dès que je vais au Crotoy: il pleut!!

Samedi 22 Juillet:
Moule party d’anniversaire.
Hey hey!
Mes parents savent comment me faire plaisir!
J’ai même eu le droit à deux fraisiers d’anniversaire!
Un le midi et un le soir.
Autant vous dire que je n’ai pas compté mes points Weight Watchers!

Dimanche 23 Juillet:
On a fait des mini-donuts avec mes petits neveux.
Ils sont trop laids mais qu’est-ce qu’on a rigolé!

☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆

Bonne semaine prochaine à toutes et à tous.

Share Button
This entry was posted in My 365.

#EmmaLit : Mes lectures de la semaine

… Ou plutôt MA lecture de la semaine.

Avec mon traitement, j’ai vraiment eu du mal à lire en début de semaine.
Mais bon, je suis tout de même ravie de mon unique lecture.

« La psy qui murmurait à l’oreille des bébés » d’Annick Simon.

Comme sur le fil d’un funambule… c’est ainsi que l’auteur, psychologue pendant 20 ans dans un service de néonatalogie, décrit le quotidien qui fut le sien, face aux miracles et aux drames de nourrissons prématurés ou victimes de maladies graves – et dans la proximité bouleversante de leurs parents.
Ces histoires ont la beauté des contes, celle qui convient aux épreuves de l’existence. Quelle qu’en soit la fin, elles racontent toujours la victoire de l’amour et de l’intelligence sur le désespoir.
On sait désormais que le bébé est une personne : quand la sienne ne tient plus qu’à un fil, il faut savoir lui murmurer à l’oreille que la vie est belle.

Un recueil de témoignages touchants d’Annick Simon,  une psychologue qui a bien roulé sa bosse: de marionnettiste à enseignante en passant par la case psychologue scolaire…
On s’intéresse ici à l’époque où elle a été psychologue dans le service de psychologie de l’enfant à l’hôpital de Roanne dans les monts du lyonnais et plus précisément au temps qu’elle a passé dans le service de néonatalogie.

Elle se décrit comme « La dame qui vient dire bonjour aux bébés » ce qui confère une dimension plus humaine à son métier pas toujours bien perçu par les parents.
La plupart du temps, les gens pensent qu’on voit un psy lorsqu’on a un problème… alors qu’elle est juste là pour aider, connecter les parents à leur bébé, les écouter mais aussi parler aux bébés dans leur couveuse car comme elle le dit si bien:

« On a longtemps cru et on croit parfois encore qu’un bébé n’a pas besoin qu’on lui parle puisqu’il ne répond pas. Mais s’il ne parle pas, un nourrisson témoigne son intérêt par d’autres moyens. Il est donc primordial qu’il sente une présence et entende quelqu’un lui parler »

J’ai trouvé cet ouvrage vraiment beau, plein de bienveillance et émouvant.
On y croise le chemin de plusieurs bébés dans de petites histoires contés avec beaucoup de justesse, de belles rencontres que Madame Simon partage avec nous.

Je vous laisse avec une petite vidéo de l’auteure désormais à la retraite.
Cette même vidéo qui m’avait convaincue de m’offrir son livre:

Share Button

#PointDeCroix Le petit chat et l’escargot

Cela faisait longtemps que je n’avais pas sorti ma toile à broder, mon fil et mes aiguilles.
J’ai eu envie de m’y remettre mais en commençant par un ouvrage pas trop compliqué ni trop imposant.

J’ai trouvé cette petite grille venue du site Echevette en trainant sur Pinterest et je me suis dit: Banco!


J’adore les chats et je voue un culte aux escargots depuis l’élevage que j’ai mis en place à la crèche où je travaillais avant.

Je n’ai pas été très rapide…

Après le visionnage du film: « My girl » que j’avais envie de revoir:


Après « Des racines et des ailes » : une émission sur la Charente, c’était super joli.

Je suis assez contente du résultat.
Même si mon mari trouve que mon chat ressemble à un cheval… o____O
Haha!

Maintenant, je pense m’attaquer à un projet un peu plus grand.
J’en ai quelques uns qui m’attendent sagement depuis fort longtemps… Y’a plus qu’à choisir lequel!

Share Button

Le swap carte d’anniversaire 2017 – 2e partie.

Voici la suite des cartes que j’ai reçu dans le cadre du swap anniversaire que j’organise sur Livraddict.

Lilo85: 
Merci pour ce petit chat trop swag et pour les petits gâteaux.
Je ne les connais pas du tout… et pourtant, j’en ai mangé des biscuits de la marque Kambly!
Du coup, je les gouterais avec mon prochain café.
Pour ce qui est de mon programme de ma journée d’anniversaire, j’ai fait un pique-nique avec des amis, visiter des endroits que je ne connais absolument pas dans Marseille (et pourtant, j’y vis depuis 2 ans et demi!!) et le soir soirée tranquillou avec mon mari: pizza et film.

Leahurie: 
J’adore le design de ta carte, cela me fait penser aux illustrations des livres pour enfants et j’adore les livres pour enfants!!
Merci pour le marque page origami et le petit chocolat (il a un peu fondu dans le marque ta page mais j’ai réussi à le nettoyer! :) )

Sabaha:
Merci pour ta jolie carte maison mettant à l’honneur l’âge … de ma mère!! :p
C’est vraiment une super chouette idée.
Merci aussi pour les post-its du Petit Prince, c’est mon roman préféré au monde alors cela m’a beaucoup touché.

Stecoeur: 
Merci pour tes bons mots qui font relativiser sur l’âge.
La carte est superbe et que dire du bloc-notes Audrey Hepburn et le trombone cactus.

Anouchka: 
Merci pour ce marque page et cette carte pleine de poésie.
Pour répondre à ta question, je lis : « La psy qui murmurait à l’oreille des bébés » d’Annick Simon, le témoignage d’une psychologue qui a travaillé dans un service de néo-nat, c’est très touchant.
Ton enveloppe a été ouvert et même l’enveloppe dans l’enveloppe… sérieux la poste! :/

Solaine: 
Mademoiselle Solaine, mais comment tu m’a gâtée pourrie!!


Avec la carte la plus cool du monde que seuls les fans de Dirty Dancing peuvent comprendre.


Et pleins de petits cadeaux:

Merciiiii.
D’ailleurs, je suis née à Reims alors les biscuits roses autant te dire que j’adore cela!!
Je réponds vite à ta dernière lettre! :)

✎✐✎✐✎✐✎✐✎✐✎✐✎✐✎✐✎✐✎✐✎✐✎✐✎✐✎✐✎✐✎✐✎✐✎✐✎✐✎✐

Il y a encore des cartes en vadrouille.
Je pars demain pour une semaine du coup, je ne pourrais pas les ouvrir avant jeudi prochain…
Mais cela prolongera le moment! :)

Merci à toutes et à tous pour vos jolis cartes.
Cela fait extrêmement plaisir.

 

Share Button

Le swap carte d’anniversaire 2017 – 1ere partie.

L’an dernier, je m’étais inscrite à un swap sur Livraddict où il fallait envoyer une carte aux autres inscrits le jour de leur anniversaire.
J’avais adoré et comme l’organisatrice a du abandonner pour raison personnelle, j’ai repris le flambeau cette année.
Quelle plaisir d’organiser un swap aussi chouette!

Aujourd’hui (vu que c’est mon anniversaire!) , j’ai pu ouvrir les enveloppes dont certaines m’attendaient depuis plus de 2 semaines.
Je profite d’avoir un peu de temps ce matin pour vous en montrer quelques unes car j’ai des petites choses de prévu durant la journée et ensuite je pars en vacances pour quelques jours. :)

Pandamis:
Merci pour ta carte petit Chat pleine d’humour et les marque-pages.
Vais-je résister à l’envie de rajouter « La saucisse » à celui où c’est écrit « Oh! Hisse! » ?
Pour répondre à tes questions: mon livre préféré au monde est « Le petit prince » de Saint Exupery et la série , je te le donne en mille : Harry Potter comme beaucoup de personnes de ma génération. :)

Lauriej0406:
Je l’avoue , je ne vivais que dans l’attente de ta carte d’anniversaire depuis quelques jours.
Me voilà ravie et morte de rire :)
Merci pour les marque-pages.
Celui avec les crayons de couleurs et carrément hypnotique.

Martineke: 
Merci pour cette carte qui m’a littéralement ramenée dans mon adolescence.
Mieux qu’un lifting!
J’avais une tonne de papeterie avec ce nounours lorsque j’étais au lycée!
Je l’adore!!

Bookistine:
Merci pour cette sublime carte.
Hâte de découvrir le prochain chapitre de ma vie. :)
Merci pour les petits cadeaux aussi.
Les petits post-its vont bien m’aider dans mes lectures professionnelles. :)

Milena19: 
Une carte vraiment magnifique et poétique, j’adore.

Magiciennedoz : 
Encore une fois, je suis bluffée par ta carte faite maison.
Elle est Magnifique!!!
Merci pour les stickers et les marque-pages.
En ce moment , je lis « La psy qui murmurait à l’oreille des bébés » d’Annick Simon.

Clochette27: 
Encore une carte maison.
Encore une carte superbe.
Merci pour le marque-page et les petits stickers.

AurAddict: 
Mouiiiiiiiiiiii, la carte trop mignonne et ce petit marque ta page choupinou.

Chichinette: 
Encore une très jolie carte!!
Je vais faire des complexes, personnnellement, je ne trouve que des cartes assez basiques.
Là, c’est plein de poésie.
Merci pour le marque-page aussi.

Amylee87:
Une carte très graphique.
J’adore!

Licia-Bio:
Encore des plumes, hihi!
J’ai ouvert ta carte juste après celle d’Amylee, j’ai trouvé la coïncidence assez rigolote.

Seraphina :
Merci pour les petites douceurs.
Cela a l’air trop bon.

Ryneli :
Merci pour la carte, le marque page et Surtout ton conseil littéraire.
Je vais me pencher là dessus :)
« Les chroniques de Lady Yoga », j’ai cherché un peu et cela a l’air assez drôle.

Mme Cuv:
C’est vrai que chez vous, on dit fête et pas anniversaire :)
J’avais appris cela au relais assmat où j’allais il y a quelques années , une des éducatrices de jeunes enfants était quebequoise.
Merci pour la jolie carte festive.
Je suis assez fan du timbre aussi , il est sublime.

HyruleRian: 
Chouette cette carte d’anniversaire avec marque-page intégré. :)
Et que dire du marque page au point de croix?
Je fais du point de croix aussi et je n’ai jamais essayé de faire de marque-page :)

AnneCharpentier:
Jolie carte maison encore!
Vous êtes trop douée!!
J’ai adoré le petit timbre astrologique… le souci du détail!! :)

Abracadabra:
Adorables carte et marque-pages homemade.
C’est trop mignon!!
J’adore les petites bougies.
En plus, c’est mon âge mental : 6 ans!
:p

Alapagedesuzie:
Je suis présentement en train de manger un des petits bonbons au sirop d’érable et c’est une tuerie!!
Je note ton adresse, j’adore écrire moi aussi et je suis perpétuellement en recherche de nouvelles correspondances ;)

Gaelloute :
Adorable les petits chats !!
J’adore les chats et cette carte graphique et colorée et vraiment chouette.

Anelyne92:
Haaaaaan mais tu es folle !!!
Tu as tapé juste: je suis une grande gourmande: un peu trop même parfois!!!
J’adore Sarah Kay, cela me rappelle mon enfance.
J’aime particulièrement le badge, tellement vrai!!

Je vous montrerais la suite plus tard.

Je vais aller me préparer pour aller pique-niquer avec une amie que je n’ai pas revu depuis mon mariage.
Un sacré beau cadeau!! :)

Belle journée. 

Share Button

My 365 of 2017

Lundi 10 juillet: 
Rendez-vous à l’hôpital cet après-midi pour enfin avoir un diagnostic après des mois d’attente et d’examen.
J’ai donc le syndrome Gougerot Sjögren, une maladie auto-immune.
On s’en doutait un peu mais on voulait en être sûrs.
Voilà qui est fait…
Alors, ce n’est pas trop grave, c’est juste un peu chiant et je suis ravie (ou pas!) d’attendre que même avec un traitement, mon état de fatigue chronique ne risque pas de s’améliorer… chouette! :/

Mardi 11 juillet:
Finir à 12h30 pour récupérer les heures que j’avais faite en trop…
Manque de bol, il pleut…
J’ai donc sorti le parapluie de circonstance!! :p
Bah, ça va… cela n’a duré que 5 minutes à tout péter!

Mercedi 12 juillet:
Dernier butin déniché dans la girafe de la Canebiere avant les vacances.
Le « Précieuse Eliza » est en parfait état, on le dirait tout droit sorti de la librairie.
Enfin… ça c’était avant que mon mari ne l’éclabousse de sauce tomate… hahaha! :p

Jeudi 13 juillet:
Quand tu es aussi touchée par le gribouillage du petit que par les petits cadeaux que t’offrent ses parents pour te souhaiter de bonnes vacances.
Je sens que je vais plastifier le dessin pour m’en faire mon marque ta page estival.

Vendredi 14 juillet:
J’ai commencé mon traitement mardi et je ne me suis jamais sentie si mal.
Les douleurs articulaires qu’on peut avoir avec ce syndrome sont plus présente que jamais et je suis épuisée de chez épuisée.
Du coup, ce soir, on a commandé des pizzas.
D’ailleurs, j’adore la Pesto Verde de chez Domino’s : tomates séchées, pesto et mozzarelle… miam!

Samedi 15 juillet:
Derrière la fenêtre… Max attend de pied ferme le feu d’artifice!!

Dimanche 16 juillet:
Cela faisait longtemps que je n’avais pas fait de point de croix.
Profitons-en, c’est les vacances!

☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆

Bonne semaine prochaine à toutes et à tous.
Vous êtes en vacances de votre côté? 

Share Button
This entry was posted in My 365.

Mes lectures de la semaine

  • « Six kilogrammes » de Laurent Copet.

Quand Henry trouve la tête de sa femme devant sa porte un dimanche matin, ça le fait bien rigoler. Il est un peu contrarié aussi, car Gigi, c’est toute sa vie. Alors il laisse tomber Le Jour du Seigneur, emporte sa douce dans un cabas et part à la recherche des sagouins qui ont fait le coup. Il est loin de se douter qu’il croisera la route d’un légionnaire turc albanais, d’un nain proxénète et de succubes aussi belles que dangereuses.

La semaine dernière, j’ai lu « Exutoire » du même auteur et lorsque ma Kindle m’a proposée cette autre nouvelle de Laurent Copet, forcément, j’ai cliqué sur « Acheter ».
On retrouve ici une autre nouvelle.
Toujours édité par la maison d’édition numérique « Nutty Sheep » .
Maison d’édition que je ne connaissais absolument pas mais qui je pense mérite d’être connue puisque j’en suis à 2 nouvelles publiés chez eux, 2 nouvelles que j’ai adoré.
Laurent Copet y est peut-être pour beaucoup mais pour le coup, cela éveille grandement ma curiosité et j’ai hâte de tester d’autres auteurs publiés par ce petit mouton en slibard.

Mais bon, revenons à nos moutons (Hahahaha!) et surtout à ces 6 kilogrammes.
Ici point de zombie mais des créatures démoniaques et je l’avoue, je suis vraiment charmée par la plume envoutante et déjanté de Laurent Copet.
Ici , on suit Henry, un homme « banal » et sans histoires qui retrouve sur son palier la tête de sa femme, il part alors mener l’enquête avec ce qui reste de sa femme dans un sac cabas et va faire des rencontres complètement folles lors de sa quête de la vérité.
Je ne vous en dit pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise mais j’ai passé un très bon moment en lisant cette nouvelle.
Un univers glauque et décalé et encore une fois: une grande efficacité!

  • « Pine Creek » de Céline Thomas.

Peny a toujours été passionnée par les histoires horrifiques et notamment par tout ce qui concerne la mythologie vampirique. Elle a d’ailleurs orienté sa thèse de fin d’étude sur le sujet.

Des années plus tard, embarqué par son mari dans un road trip surprise à travers l’Australie, elle débarque enfin à Pine Creek, qui a inspiré nombre de ses articles sans qu’elle n’y ait jamais mis les pieds. Le village aurait été décimé par des créatures aborigènes dans une orgie sexuelle macabre, au crépuscule de la ruée vers l’or. 

Cette virée en amoureux promet de finir en bain de sang… Mais le sang de qui ?

Encore une nouvelle horrifique que j’ai pu lire grâce à Nutty Sheep.

Peny est passionnée par les histoires macabres.
Pour fêter son anniversaire, son mari lui fait la surprise de l’emmener à Pine Creek, un village qui aurait été décimé par les vampires il y a des siècles.

A peine arrivée, Peny se sent mal à l’aise et on va vite comprendre pourquoi.
Je l’avoue, je ne m’attendais pas à cela.
Dès le début, je pensais que s’il y avait un « méchant » ce serait celui qui finalement était le « gentil ».
Surprise donc… et j’aime être surprise lorsque je lis un livre.

C’est très bien écrit.
Certaines phrases sont un peu crues mais moi, cela ne me dérange pas le moins du monde et cela restait dans l’ambiance un peu glauque et étouffante de Pine Creek.

J’ai vraiment apprécié et je vous le conseille si vous aimez les histoires du genre.
D’ailleurs, n’hésitez pas à consulter le catalogue de Nutty Sheep , il y en a vraiment pour tous les goûts.

Je crois que j’aime vraiment le format nouvelle pour les histoires d’horreur.
C’est vraiment un format parfait: on va à l’essentiel, sans artifices… on reste dans l’ambiance sans pouvoir décroché une seconde.

  • « Ginny Moon » de Benjamin Ludwig.

Pour la première fois de sa vie, Ginny  Moon a trouvé sa Maison-pour-Toujours – un foyer avec une famille aimante qui saura la protéger et l’entourer. Le foyer dont n’importe quel enfant adopté pourrait rêver. Alors pourquoi cette adolescente de 14  ans cherche-t-elle à tout prix à se faire kidnapper par sa mère biologique, incapable de s’occuper d’elle  ? Pourquoi Ginny veut-elle absolument retourner dans cet appartement où elle a failli mourir  ?
C’est une adolescente comme les autres – elle joue de la flûte, s’entraîne pour le tournoi de basket de l’école et étudie les poèmes de Robert Frost –, à un détail près  : elle est autiste. Et certaines choses sont très importantes pour elle  : commencer sa journée avec précisément neuf grains de raisin, chanter sur Michael Jackson (son idole), manger de la pizza au bacon et à l’ananas et, surtout, retrouver sa mère biologique pour pouvoir s’occuper de sa Poupée, qui court un grand danger.
Avec les moyens limités et pourtant redoutables d’une enfant enfermée dans son monde intérieur, Ginny va tout mettre en œuvre pour la sauver.

Un roman vraiment prenant.

On se demande d’entrée de jeu pourquoi Ginny veut tellement récupérer sa poupée et ne veut absolument pas qu’on lui en rachète une autre.
Ginny est autiste et du coup, ces parents adoptifs pensent que c’est une de « ses lubies » mais il n’en est rien: Ginny est une super-héroïne et elle va finir par faire comprendre aux adultes que malgré sa différence, elle peut très bien prendre soin d’autrui et leur faire comprendre pour sa poupée est si importante à ses yeux.

Je ne vous en dit pas plus mais j’ai trouvé ce roman vraiment émouvant (même si j’ai trouvé que les parents pour toujours agissaient parfois comme de vrais cons!!)

L’auteur étant lui même un parent adoptif d’un enfant autiste est très bien documenté sur le sujet et cela se sent dans la manière dont il nous dépeint le portrait de cette adolescente vraiment hors du commun.

  • « Hello de la planète Zèbres » de Sam.B.Sam.

Max est un enfant différent, une entité ressemblant aux autres sans vraiment appartenir à la norme.

Il ressent, beaucoup. Il pense, tout le temps. Il essaie de comprendre le monde qui l’entoure, sans jamais s’arrêter.

L’isolement dû à sa différence inquiète et débouchera sur une dénomination imagée mais tellement appropriée : il est un zèbre.

Malgré ses déboires, ce pré-adolescent s’accroche et retire de son expérience et de ses rencontres les éléments positifs sur lesquels il pourra bâtir son futur….

« Hello de la planète Zèbres » est le récit brut de Sam.B.Sam, un journal de bord, un journal intime voyageant dans le mal être de cet enfant de dix ans perdu dans le monde d’aujourd’hui qui nous formate et nous pousse à entrer dans des cases prédéfinies.

Roman écrit par un petit garçon de 11 ans.
Sam.B.Sam est né en 2015 à Bruxelles et il nous livre ici avec naïveté un témoignage sur sa vie d’enfant « zèbre » , ces enfants à Haut Potentiel et Hypersensibles (En gros … pour en savoir plus, vous pouvez aller sur le blog « Les tribulations d’un petit zèbre« )
Un roman plein de maladresse (bien sûr puisqu’il est écrit par un enfant) mais tellement attendrissant.
On suit ce petit garçon à l’école avant son diagnostic puis durant les rendez-vous qui vont l’aider lui mais aussi sa famille à y voir plus clair et enfin à son retour à l’école après le diagnostic.
On voit l’évolution du personnage et son acceptation du fait d’être différent.
Je conseille ce roman aux parents d’enfants zèbres mais aussi aux enfants eux-mêmes. :)

✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎

Là, je suis toujours en train de lire « Les contes de Grimm », je lis toujours un conte de temps en temps.
Et j’ai commencé « La psy qui murmurait à l’oreille des bébés » d’Annick Simon…

Et vous? Que lisez-vous en ce moment? 

Share Button

Petit point sur mon challenge Cinéma.

En janvier, je me suis mise au défi de regarder 52 films durant l’année.

J’adore le cinéma mais je regarde de moins en moins de films vu que je passe le plus clair de mon temps devant les séries TV… et c’est bien dommage.

J’essaie donc de m’intéresser de nouveau un peu plus au cinéma.
J’ai d’ailleurs repris un Pass Gaumont vu que désormais, je travaille vraiment pas loin d’un cinéma Pathé.

Voici donc les films que j’ai vu jusqu’à présent:

♥︎ « L’aventure intérieure » :

Film culte que j’avais vu lorsque j’étais petite et que j’ai eu plaisir à revoir.
Cela a beaucoup vieilli mais la nostalgie l’emporte…

♥︎ « Ouija: les origines » :

Ce n’est pas le film de fantôme du siècle mais je l’avoue, j’ai bien aimé.
Bonne mise en scène et efficacité!
J’ai sursauté à plusieurs reprises.

♥︎ « The fundamentals of caring » :

Si vous devez un seul film sur Netflix, regardez celui-ci.
C’est un vrai bijou.
Drôle et émouvant.

☂ « Wet Hot American Summer » :

Je n’aurais qu’une chose à dire: GROS NAVET!

♥︎ « La vie rêvée de Walter Mitty »

Un film touchant, drôle et inventif!

♥︎ « La fille du train »

Un thriller captivant avec une Emily Blunt à couper le souffle.

♥︎ « La famille Bélier »

Cela ne vole pas haut (ha!ha!) mais j’ai tout de même bien aimé.
C’est frais et la petite Louane est vraiment choupinette.

♥︎ « La Belle et La Bête » :

Ce film est visuellement splendide.
Les paysages sont à couper le souffle, les costumes magnifiques et les décors: WoW… et que dire des personnages hauts en couleurs qui peuplent ce conte?

J’ai vraiment pris plaisir à découvrir ou plutôt à redécouvrir cette histoire.
Et quel plaisir de ré-entendre les chansons et de revoir les scènes cultes du dessin animé remis au goût du jour avec de vrais acteurs.

☂ « À bras ouverts »

Un sacré nanar et encore non, même pas car il y a des nanars qu’on aime regarder.
C’est raciste, bourré de clichés, puant (oui, carrément!)
Ce n’est tout bonnement pas drôle (et ce même avec 6 grammes d’alcool dans le sang!) et écrit avec les pieds.
On ne peut même pas juger les acteurs dans leur rôle tellement, ils sont grotesques!
Enfin bref, je n’ai pas aimé!

☂ « Baby Boss »

Ce film d’animation est sympa mais sans plus…
Il ne me laissera pas un souvenir impérissable…

♥︎ « Sage Femme »

J’ai vraiment beaucoup aimé ce film surtout grâce au jeu magistral des deux Catherine mais aussi grâce à ses dialogues exceptionnels.
Un très beau film, touchant et plein d’humanité.

☂ « Ma vie de Courgette »

Grosse grosse déception.
Un conseil: lisez le livre.
Techniquement, c’est très bon mais quelle adaptation merdique d’un roman vraiment émouvant.

♥︎ « À tout jamais »

Je ne l’avais jamais vu et quel dommage car c’est un joli conte comme je les aime.
Parfait pour se détendre avec un bon café (et des petits gâteaux)

☂ « Docteur Strange »

Je ne sais pas quoi dire.
J’ai pas aimé mais je ne saurai pas expliquer pourquoi!! ^^’

☂ « Naomi and Ely’s no kissing list »

Je n’ai pas du tout compris où voulait en venir ce film.
Pas très élaboré et très mal joué…

♥︎ « Emelie »

Une baby-sitter psychopathe, forcement, cela m’a interpellée… haha!
J’ai trouvé le personnage brisé d’Emelie vraiment malsain.
Il y a des scènes assez limites et franchement pas cools pour les enfants genre le hamster de la fille donné à bouffer au serpent de l’ainé ou le moment DVD où elle oblige les enfants à regarder un film tourné par leur parents dans leur intimité… mais j’ai trouvé la dégringolade psychologique d’Emelie vraiment bien ficelée et troublante.

♥︎ « Bébé, mode d’emploi »

Comme je suis un peu tubée, j’ai cru que c’était la suite de « En cloque , mode d’emploi » mais pas du tout.
Holly et Eric se retrouvent parents de leur filleule Sophie après le décès accidentel de ses parents.
On sait de suite que ces deux-là qui ne peuvent pas se blairer finiront par se kiffer et à élever Sophie comme-ci c’était leur propre fille mais j’ai beaucoup ri.
C’est léger et un peu de légèreté, cela fait du bien parfois.

♥︎ « Wonder Woman »

Les critiques étaient assassines, bah moi, j’ai beaucoup aimé.
Wonder Woman est badass et l’histoire tient la route.
Je pense que les gens en attendent beaucoup trop, c’est un blockbuster et si on ne cherche pas la petite bête, je trouve qu’il fait bien son taf.

♥︎ « Mariage à l’anglaise »

Un scénario très téléphoné, on sait de suite où cela va nous mener mais c’est le genre de film qu’on regarde justement pour cela, une romance sans prise de tête, parfaite pour se détendre.

☂ « Sous le même toit »

Regarder la bande-annonce, cela suffit largement.

♥︎ « Les gardiens de la galaxie: volume 2 »

Drôle, spectaculaire mais aussi émouvant. (oui, j’ai versé ma petite larme à la fin!)
Une Bande Originale encore une fois: canon!!
Que demander de plus?

Je suis donc à 21 films vus sur 52.
J’espère me rattraper un peu pendant les vacances.

Si vous avez des films à me conseiller: n’hésitez pas! 

 

Share Button
This entry was posted in Cinéma.

My 365 of 2017

Lundi 3 Juillet: 
Faire un détour, juste pour profiter un peu de l’atmosphère si particulière du Cours Julien et de ses environs.

Mardi 4 Juillet: 
Commencer à recevoir des cartes pour mon anniversaire, à n’ouvrir que le jour de ce dernier.
Quelle torture!

Mercredi 5 Juillet: 
Je suis jalouse de l’AppleWatch du mari! ^^

Jeudi 6 Juillet: 
Je ne comprends pas les gens…
Vraiment pas!
Comment peut-on être aussi con et tout foutre en l’air pour le plaisir.

Vendredi 7 Juillet: 
En ce moment, on fait le ménage dans la crèche où je travaille en vue de la fermeture estivale.
Il y avait des Tchoupis dans la bibliothèque.
Je déteste ce truc.
D’ailleurs, c’est quoi comme animal?
Un koala pourri?
Un singe albinos?
Un pingouin chelou?
Telle est la question…
La légende dit que c’est un pingouin.
Quoiqu’il en soit, pour moi, c’est juste un gros con… je ne le supporte pas et je doute fortement de l’intérêt de ses histoires pour les enfants du coup, hop hop hop… avec l’accord de ma directrice: une dizaine de Tchoupi et 2 Petit Ours Brun ont rejoint la girafe de livre-échange de la Canebiere.
Ainsi qu’un livre totalement horrible où des petits singes font des bêtises (genre: sauter sur le lit, renverser sans faire exprès un verre… ouh la la, les grosses bêtises!) et se prennent en toute bienveillance une fessée de la part de leur maman à la fin pour qu’ils se calment… euh… what?!?

Samedi 8 Juillet: 
Courrier de ces derniers jours…
Enfin de ceux que j’ai pu ouvrir vu que j’ai encore reçu des cartes pour mon anniversaire.
Une lettre de Solaine et une carte postale du Japon de la part de mon amie Leina qui revient de son voyage de noces là-bas.
Carte qui était accompagnée d’un set de papier à lettres, elle me connait trop bien, ma Leina. ♥︎

Dimanche 9 Juillet:
La machine à laver qui lâche juste après la voiture et accessoirement juste avant les vacances: on en parle?

☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆♢★♢☆

Bonne semaine à toutes et à tous.

Share Button
This entry was posted in My 365.

Mes lectures de la semaine

  • « Un mariage pour de vrai » de Jill Shalvis

En ville, West est connu comme le loup blanc car toutes les filles en sont folles. Lila ne fait pas exception à la règle : depuis longtemps, elle regarde avec gourmandise ce célibataire bourré de charme et paré de tous les talents. Avec gourmandise, mais… de loin. Et voilà que, soudain, c’est West qui demande à Lila de le regarder de plus près. De très près même, puisqu’il lui propose des fiançailles. Evidemment, il ne s’agit que de faire semblant : West a besoin d’une « fausse vraie fiancée », une jeune femme capable de passer pour une future épouse accomplie, et Lila est parfaite pour le rôle. Lila n’est pas contre, seulement… tout au fond d’elle, elle craint de ne pas pouvoir s’en tenir à des sentiments de comédie. Vraiment, son « fiancé » est infiniment séduisant et il y a si longtemps qu’elle espère l’approcher…

Tout va vite dans ce petit roman.
D’ordinaire cela me déplait fortement mais là, je me suis laissée prendre au jeu et j’ai vraiment apprécié.
Cela va vite,on sait ou cela va nous mener mais on sait en ouvrant ce roman que c’est ce qu’on attend: une histoire sans prise de tête et un bel happy end.
Parfait pour l’été.
A glisser dans sa valise pour les vacances sans hésitation.

  • « Imitation, une parodie » de Harvard Lampoon.


Quand Belle arrive dans son nouveau lycée, elle tombe sous le charme ravageur d’Ebouard, un geek hypersexy. En plus, c’est sûr, c’est un vampire : il ne mange pas ses frites à la cantine et la neige… fond sur lui. Mais comment, oh oui, comment faire pour le convaincre de la mordre et faire d’elle son amour éternel ? 
De la rrrromance, du danger, des parents complètement largués, un brin d’hystérie, une soirée « vampires », tous les ingrédients sont réunis pour une histoire d’amour encore plus incroyable que Raison et Sentiments et Les Hauts de Hurlevent réunis.

J’avais déjà lu « The Hamburger Game » , la parodie d’ « Hunger Games » écrite par le même collectif d’auteurs.
Je savais à quoi m’attendre avec sa parodie de « Twilight ».
« Twilight » était déjà pour moi une parodie, je savais que j’allais me marrer.
Et ce fut le cas.
Sincèrement, c’est complètement absurde, complètement capillotracté mais cela fait du bien parfois de poser son cerveau pour lire du grand n’importe quoi!!

  • « Exutoire » de Laurent Copet

Santo n’a pas résisté. Il s’est offert un zombie de premier choix, qu’il s’est empressé d’enchaîner dans sa cave. Passer ses nerfs sur la créature devrait l’apaiser, surtout lorsque sa femme prend un malin plaisir à l’humilier. Après tout, le marchand l’a bien dit : les zombies devraient être remboursés par la sécurité sociale…

Une petite nouvelle que j’ai eu la chance de découvrir grâce à la maison d’éditions numérique Nutty Sheep.
Le résumé a vraiment éveillé ma curiosité et je suis ravie d’avoir pu la lire car c’est tout à fait ce que j’aime dans les histoires de zombies.
Un couple qui va mal dans un monde post- apocalyptique et si la solution était de s’offrir un zombie pour se défouler?
Morbide, dérangeant, déroutant… J’ai adoré!
Et cette fin!
Parfaite!

  • « 169 jours pour le faire » de Lindsey Rosin.

Le faire ou ne pas le faire ? Telle est la question.

Alex l’a déjà fait. Du moins c’est ce qu’elle laisse croire.
Emma n’y a jamais vraiment pensé mais pourquoi pas ?
Zoë n’arrive même pas à y songer sans devenir rouge tomate.
Quant à Layla, elle a tout prévu : elle le fera avec son petit ami le jour de la Saint-Valentin.

Quatre filles. Un Pacte. Et 169 jours pour le faire.

Alors au début, je me suis dit: « Ouh la la mais c’est quoi cette histoire? »
Et puis au final, cela m’a replongé dans ma propre adolescence.
Je n’ai jamais fait de Pacte Sexuel avec mes amis mais soyons honnêtes, qui ne s’est jamais mise au défi devant ses copines d’embrasser ou juste d’aller parler avec tel ou tel garçon avant tel jour?

Là, Alex, Zoé et Emma entrainées par Layla font le Pacte de perdre leur virginité avant la remise des diplômes.
Un pacte un peu con quand on y pense puisque perdre sa virginité, ce n’est pas quelque chose d’anodin mais les filles vont essayer de réaliser ce défi avec beaucoup d’intelligence et j’ai trouvé cela très chouette.
Elles ne sont pas là pour baiser pour baiser, elles savent que c’est quelque chose d’important et que même avec cette deadline, elles ne font pas faire cela n’importe comment ni avec n’importe qui.

J’aurai aimé pouvoir lire ce genre de roman en étant adolescentes car sans entrer dans des détails un peu trop crus ou pornographiques, on en apprend beaucoup sur « La chose » avec des mots simples et un peu de sensualité.
Un petit éveil à la sexualité saupoudré de beaucoup d’amitié.

✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎✂︎

Là, je suis en train de lire « Les contes de Grimm », je lis un conte de temps en temps.
Et je ne sais pas encore quel roman je vais attaquer…

Et vous? Que lisez-vous en ce moment? 

Share Button

Mes lectures du mois de Juin

Je suis très très très à la bourre avec mes avis lectures en ce moment.
Il faut dire que la fin de l’année approche au boulot donc on est déjà fatiguées mais en plus avec cette chaleur… Pfiouuuu!

Mais bon…
Je tenais absolument à vous faire un petit retour sur mes dernières lectures car il y a eu du bon… et du moins bon, aussi (Mais c’est le jeu, ma pauvre Lucette!)

    • « Tu as promis que tu vivrais pour moi » de Carène Ponte.

Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.

Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain, l’homme avec lequel elle vit ? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil.

Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que celle qui lui manque tant n’avait pas l’intention de se contenter de paroles en l’air et que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait…

J’ai vraiment eu du mal à entrer dans l’histoire.
Le coup des lettres laissées par une personne qui vient de mourrir à ses proches… J’avais déjà lu deux romans du genre ces derniers temps.
Mais au final, on se laisse happée par la plume de Carène et même si on connait rapidement l’issu du roman, on passe un très bon moment en compagnie de Molly… et de Marie.

    • « Le facteur émotif » de Denis Thériault

Bilodo a vingt-sept ans, il est facteur et mène une existence tranquille. À l’ère des mails et des téléphones portables, il n’a plus souvent l’occasion d’acheminer une lettre personnelle. Alors, quand il en trouve une dans le flot de courriers administratifs et de publicités, il lui fait faire un petit détour et, le soir venu, ouvre l’enveloppe à la vapeur pour en découvrir le contenu. Sagement, le lendemain, il la remet à son destinataire. Son petit vice va le conduire à faire la rencontre épistolaire de Ségolène, qui écrit régulièrement des haïkus à un certain Gaston Grandpré. Tandis que son amour pour l’inconnue grandit à l’abri du réel, un étrange coup du sort va lui offrir une opportunité providentielle…

On part d’une histoire banale bien qu’un peu cheloue, le facteur dont le petit plaisir et de lire le courrier des autres avant de les déposer dans les boites aux lettres.
Après, on se demande pourquoi parfois notre courrier met autant de temps à arriver, c’est peut-être qu’ils font tous cela… :p
Mais au final, on se retrouve au plein coeur d’une histoire frôlant la science fiction et j’ai trouvé cela fort intéressant.
Je ne vous en dit pas plus pour ne pas vous spoiler mais j’ai trouvé la tournure que prenait l’histoire troublante mais vraiment intéressante et cette fin…

J’avoue que j’ai craqué sur ce livre à cause de la couverture.
Mon papa était facteur!! :)

    • « La double vie de Pete Townsend » de Christophe Sainzelle.

Même s’il est difficile de faire parler sa mère, la plupart du temps abonnée aux barbituriques, David Barrette est certain d’être le fils caché de Pete Townshend, le guitariste des Who. Il sait tout faire comme Pete. Qu’importe s’il a plutôt l’air d’un cosmonaute que d’une rock star avec le blouson argenté que lui a acheté son père, l’officiel, bientôt il ira rejoindre le  » vrai  » en Angleterre. En attendant, Erika Kaukonen, la plus belle fille de la classe a flashé sur lui.

L’auteur m’a contacté il y a quelques temps déjà pour savoir si je voulais lire son roman et lui donner mon avis.
Mais bien sûr!
Surtout que le résumé m’avait de suite emballée.

Et quelle claque…
Premier roman plus que prometteur sur fond de rock’n’roll.
J’ai vraiment adoré suivre l’adolescence de ce David Barrette, un môme complètement paumé et légèrement (ou beaucoup) désaxé qui fantasme sur ses origines.

J’étais limite triste pour lui à la fin du roman.
Connard de rocker! :)

Sincèrement j’ai hâte de lire le prochain roman de Mr Sainzelle.
Il y en aura un, n’est-ce pas? :)

    • « Minute Papillon » d’Aurélie Valognes.

Rose, 36 ans, mère célibataire, est une femme dévouée qui a toujours fait passer les besoins des autres avant les siens. Après avoir perdu son père et son emploi, la jeune femme apprend que Baptiste, son fils unique de 18 ans, quitte la maison. Son monde s effondre.
Cette ex-nounou d enfer est alors contrainte d accepter de travailler comme dame de compagnie pour une vieille dame riche et toquée, Colette, et son insupportable fille, la despotique Véronique.
Et si, contre toute attente, cette rencontre atypique allait changer sa vie ?

Cela faisait un moment que ce roman était dans ma PàL.
Les éditions Mazarine me l’avait envoyé car je n’avais pas pu aller à une rencontre avec Aurélie Valognes à laquelle ils m’avaient invité.
J’avais trouvé cela tellement gentil de leur part… Merci encore!

Je ne sais pas pourquoi mais j’attendais qu’il fasse beau pour le lire.
Sûrement pour profiter de la fraicheur de la plume d’Aurélie Valognes.
J’avais adoré son « Mémé dans les orties » et je suis encore une fois sous le charme.
Une histoire simple mais bien ficelée, avec des personnages hauts en couleurs: un cocktail détonant.
De l’humour, de l’optimisme et beaucoup d’amour et d’amitié.
Parfait pour l’été.
J’ai adoré.

J’espère qu’une nouvelle occasion de rencontrer Aurélie se présentera à moi car j’aimerais lui dire à quel point son roman font du bien.

    • « Mon amour, » de Julie Bonnie.

Un homme et une femme s’écrivent. Ils s’aiment, elle vient d’accoucher de leur enfant et lui, pianiste, est parti en tournée. Passion amoureuse, fusion maternelle, engagement artistique s’entremêlent et s’entredévorent tandis qu’un autre homme entre en jeu. Au fil des lettres et de l’inéluctable chassé-croisé amoureux, chacun se découvre livré à sa solitude.

J’ai adoré le début de ce roman épistolaire et puis d’un coup… pouf!
Cela part dans tous les sens, on ne sait plus qui écrit à qui.
Cela devait sûrement être fait pour créer un effet de style et la surprise mais moi, cela m’a totalement perdue.

    • « Mon petit coeur de pierre » de Lucille Caron-Boyer.

Marion a quatorze ans, un meilleur ami qui s’appelle Tom et un coeur de pierre. Du moins, c’est ce que Tom lui dit souvent, et peut-être qu’il n’a pas tout à fait tort.
Cette année, elle rentre en troisième, retrouve son collège, ses camarades de classe, ses habitudes.
Rien à signaler donc.
Enfin si, peut-être.
Le nouveau, Alex, produit sur elle un effet bizarre quand il lui sourit.
Et puis il y a ce prof de SVT qui lui rappelle furieusement quelqu’un…

J’adore les romans pour adolescents mais là pour le coup, c’est peut-être un peu trop pour adolescents pour moi.
L’histoire est pas mal mais j’ai trouvé le personnage de Marion un peu neuneu (ok, elle a 14 ans mais bon…)
Une lecture qui je conseillerais donc aux pré-adolescentes qui y trouveront certainement plus d’intérêt que moi.

    • « Calendar Girl – Avril » d’Audrey Carlan.

Le premier contact avec Mason Murphy est assez rude ! Le joueur phare de l’équipe des Red Sox est un véritable goujat. Mais il ne connaît pas encore le caractère bien trempé de Mia qui va rapidement le faire changer d’attitude.
Un mois entourée des joueurs de son équipe de base-ball favorite, Mia est aux anges. Pourtant, son bonheur va être entaché d’une mauvaise nouvelle. Pourra t-elle surmonter cette déception ?

Je suis totalement à la bourre dans les « Calendar Girl » , il faut dire aussi qu’au bout d’un moment, cela tourne furieusement en rond.
Je pense quand même rattraper mon retard durant mes vacances, histoire de…
D’autant que quand je commence un truc, il faut que je le finisse, c’est bien connu! :p

    • « Mr Quinn en voyage » d’Agatha Christie.

Mais qui est-il, ce Mr Quinn? D’où vient-il? Nul ne le sait. Pas même Mr Satterthwaite, qui pourtant est son ami depuis plusieurs années. Il le croise de temps à autre, au hasard de ses pérégrinations dans le monde doré des duchesses. Des rencontres qui n’ont rien de fortuit, qu’elles aient lieu dans l’intimité d’une loge d’opéra ou sous le soleil de la Riviera…
Car Mr Quinn apparaît toujours lorsqu’un drame menace. Et d’un mot, d’un signe, il montre à Mr Satterthwaite comment percer les mystères les plus opaques…
Avant de disparaître sans que personne ne s’en rende compte. Étrange personnage, vraiment… Providentiel et insaisissable...

Ce moment où je me rends compte que je n’ai jamais lu d’Agatha Christie.
Hahaha, la looooooose!
Heureusement que la girafe de livre-échange de la Canebière est là…
J’y ai trouvé, il y a quelques jours quelques ouvrages d’Agatha Christie… L’occasion pour moi de ne pas mourir conne.
J’ai commencé par « Mr Quinn en voyage », il parait que c’est le 2e volume d’un recueil de plusieurs nouvelles parlant de ce mystérieux personnage mais sincèrement les nouvelles étant très indépendantes les unes des autres, cela ne m’a aucunement perturbée.
J’ai beaucoup aimé et autant vous dire que j’ai hâte de lire d’autres romans de cette auteure culte.

Voilà voilà…
Un mois quand même assez sympa niveau lecture au final.

Si vous avez des livres à me conseiller, n’hésitez pas…
Je suis bientôt en vacances en plus! :)

Share Button